samedi 26 novembre 2016

L’individualisme


Quand une femme n’accepte pas la dictature du clan
I
Les féodaux de toujours
Dans l’actualité, la forme la plus répandue de prosélytisme couvre un large spectre pour s’étendre désormais jusqu’aux fanatismes religieux, et, pour ces féodaux ou bigots impénitents ;
c’est tenter au quotidien par tous moyens disponibles de la communication, ( télévision et réseaux sociaux ), de faire accroire cette idée que l’individualisme et l’égoïsme sont synonymes, ce qui bien évidemment est complètement faux - CRAB
I
Individualisme - de quoi s’agit-il ?
Individualisme, étymologie : dérivé de individu, issu du latin individuus, indivisible, inséparable, lui-même composé du préfixe privatif in- et de dividuus, divisible, divisé, partagé, séparé.

Le terme individualisme sert à désigner toute théorie, doctrine ou attitude qui consiste à privilégier les intérêts, les droits et les valeurs de l'individu par rapport à tous les groupes sociaux, que ce soit la famille, le clan, la corporation, la communauté, la société, etc. L'intérêt individuel est considéré comme supérieur à l'intérêt général.

L'individualisme repose sur deux principes :
  • la liberté individuelle : la priorité est donnée à la condition des individus avant celle de la société elle-même,
  • l'autonomie morale : les opinions de chacun doivent résulter d'une réflexion individuelle qui ne soit pas dictée par un quelconque groupe social, y compris par les religions.
L'individualisme fait de l'individu le fondement de la société et prône l'initiative individuelle, l'indépendance et l'autonomie de la personne par rapport à la société et à tous les groupes sociaux auxquels elle appartient et qui font peser sur elle de multiples pressions. Source dictionnaire -
I
Être individualiste n’exclue nullement, sans sombrer dans je ne sais quel sectarisme ou esprit de secte, avec des acteurs différents de participer à des activités créatives, de nature culturelles ou économiques car ce qui compte [ citation : " Gardons-nous bien de suivre, à la manière des moutons, le troupeau de ceux qui précèdent en allant non pas vers où il faut aller, mais simplement où vont les autres. Car rien n'entraîne à de plus grands malheurs que de se conformer à la rumeur publique, en estimant que les meilleurs choix sont ceux du plus grand nombre, de se laisser conduire par la multiplicité des exemples - cela parce que nous vivons non d'après la raison mais dans un esprit d'imitation." - Sénèque - La vie heureuse ( De Vita Beata ) ]
Hors il ne faudrait plus parler ou se déclarer individualiste sous le prétexte fallacieux que des individus sans scrupule, plus ou moins médiatisés par une presse ou des chaînes de télé peu soucieuses d’informer, essaient de faire passer l’individualisme pour le comportement de personnes égoïstes - pourquoi ?
Tout simplement parce que ces individus issus de la minorité chrétienne et musulmane, en prenant un soin hypocrite à ne pas évoquer la réalité : raciste, sexiste, antisémite, athéophobe et homophobe de leurs « textes sacrés » ni les bouffées de délires de leurs prophètes ou encore émanant de leurs théologiens plus infantiles les uns que les autres - espèrent banaliser le principe du " vivre ensemble " comme s’il s’agissait exclusivement d’une affaire de coexistence des religions sans faire la moindre allusion aux athées ni aux sans-religion pourtant majoritaires dans notre pays – CRAB -
I
Suites : Journaliste - un métier ?
I
Suites 2 : 2016 : Novembre - Brèves


1 commentaire:

  1. Rappel : Ce ne sont pas les religions qui ont inventé le féminisme mais la spiritualité athée
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/eloge-de-lirresponsabilite_16.html

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.