lundi 23 octobre 2017

La Pudeur


Une vraie femme et les libidineuses musulmanes des bords du Nil

Courez le risque d'être différents, mais apprenez à le faire sans attirer l'attention. Paulo Coelho - ( Veronika décide de mourir )
Le mal se déguise parfois en émissaire du bien, mais son intention secrète est de provoquer plus de destruction. Paulo Coelho - ( Biographie de Paulo Coelho )

Une vraie femme sous le regard de libidineuses musulmanes
Toute ma vie j’ai vu des femmes en short - quoi de plus naturel que de sortir en short encore plus du fait qu’il fait chaud ?
Mais rien ne va de soi, lorsqu’une jeune femme occidentale en short, lors de son séjour en Égypte, vue de près, lors d’une excursion, tombe sur le regard impudique de musulmanes dont un voile brouille l’esprit, atteintes passablement de la maladie d’illusions au point de mater ses cuisses, sans la moindre retenue – beurk !

La pudeur, c'est faire preuve de retenue, une notion de savoir-vivre en société laquelle échappe totalement à ces musulmanes libidineuses qui sur la photo s’exhibent sans retenue en public affublées d’une de ces tenues islamiques, la griffe vestimentaire de l’émissaire musulman du bien, de la pudeur, en réalité le marqueur d’une sorte d’emballage destructeur pernicieux de l’identité féminine
Expression convenue d’une idéologie ou d’une résurgence due au passé hyper-esclavagiste des mondes dominés par des musulmans, ce déguisement de femme couverte des pieds à la tête, dans l’actualité, est le reflet d’une mode islamique lequel, certes, n’est qu’un oxymore, mais qu’on ne peut négliger car sa fonction exclusive a pour intention de comparer la femme à un objet sexuel - CRAB

Piqûre de rappel, l’esclavage et la traite des esclaves par les musulmans a duré 3 fois plus et dure encore, vidéo :
http://crab.painter.free.fr/videos/0%20Onfray_%20et%20Malek%20Chebel%20_%20l%20esclavage.flv

Suite 1 : Les femmes qui ne se contentent pas de revendiquer leur autonomie

http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/femmes-kurdes-yezidis-et-syriaques.html


Suite 2 : Pourquoi beaucoup trop d’hommes se considèrent propriétaires de leur femme, sinon des femmes ?

https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/les-indefendables.html



8 commentaires:

  1. Femmes kurdes, yézidis et syriaques
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/femmes-kurdes-yezidis-et-syriaques.html

    RépondreSupprimer
  2. Féminisme universel,
    Olympe de Gouge n’écrivait pas avec un crayon de papier mais avec un crayon à papier car elle n’avait pas le lâche souci d’estomper la réalité indécente de la relation de subordination régissant les rapports entre les femmes et les hommes de son temps – suite :
    http://laicite-moderne.blogspot.com/2018/08/feminisme-universel.html

    RépondreSupprimer
  3. Ne jamais manquer une opportunité de rire des islamistes qui voudraient confiner les femmes exclusivement dans la reproduction de « l’espèce musulmane »

    RépondreSupprimer
  4. La religion, c'est le clonage des esprits.
    Le philosophe existentialiste s'efforcera toujours de faire en sorte que l'autre, celui qui affirme, se pose des questions sur ce qu'il vient de dire.

    RépondreSupprimer
  5. Qui n'a pas connu une femme qui ne mange pas de porc forcée par le clan islamiste d'épouser un porc....?

    RépondreSupprimer
  6. Par opposition au #HijabDay, un mouvement se répand à travers les pays musulmans: des femmes voilées célèbres apparaissent publiquement sans leur tissu islamique. Et provoquent l’ire des islamistes qui croyaient voir en elles des « soeurs »…

    En réaction à la campagne #Hijabday, lancée le premier février, et destinée à faire la promotion du voile, certaines féministes, parmi elles l’écrivaine Jamila Benhabib, lancent le #NoHijabDay. Il s’agit avant tout de dénoncer le danger de la normalisation du port du foulard islamique : « Si ce voile n’était qu’un vêtement comme un autre, il ne serait pas imposé avec autant de vigueur et de rigueur aux Iraniennes et aux Saoudiennes, pour ne citer que ces deux exemples. », déclare l’initiatrice du mouvement.

    RépondreSupprimer
  7. Depuis la révolution islamique de 1979, une loi impose aux Iraniennes de sortir voilées et couvertes de pied en cap.
    En réalité, c’est le contraire de la liberté de la pensée que portent les idéaux d’une révolution - l’islamique n’est pas une révolution mais l’installation imposée de la pire des théocraties.

    RépondreSupprimer
  8. "hijab de sport"
    Navrant,  Decathlon poignarde dans le dos les femmes émancipées et l’on s’étonne de ce fait dans une économie de sollicitation où la majorité des femmes se battent contre les idéologies sexistes sans être entendues par la majorité de la classe politique.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.