vendredi 22 décembre 2017

Madame de Tancin et les autres


dieu est un homme comme un autre
" À la façon dont il nous a traitées, on voit bien que dieu était un homme ". Madame de Tancin - 1682 – 1749 -
Elle s’opposera par tous les moyens tant à la tutelle parentale qu’aux coutumes du temps – très jeune, elle s’attellera à vaincre les résistances, dont plus particulièrement l’hypocrisie de sa phallocrate de mère
Sa ténacité portera ses fruit, placée de force dans un couvent elle s’en sortira pour venir à Paris ouvrir le salon, très réputé, des « beaux esprits »

Les vraies et vrais " pas que féministes " savent parfaitement depuis toujours que l’invention du monothéisme est à la fois la racine du pire des sectarismes et l’expression malsaine du grand dessin d’hommes misogynes sans autres ambitions que de sacraliser les patriarcats
Elle savait l’importance de l’indépendance financière pour une femme - n’en déplaise aux moralistes à deux balles, madame de Tancin ne fit la chasse à l’or que pour plus sûrement rester maître de son destin bien qu’elle dû le faire par procuration compte tenu de l’injustice de l’époque qui cantonnait la femme dans un rôle d’animal domestique
Il est remarquable qu’à notre époque d’observer que des « féministes » de quatre sous ne se privent pas de trahir la cause des femmes en jalousant la vraie pas que féministe Élisabeth Badinter pour sa fortune personnelle - CRAB

Suites : déroulé d’articles
http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=F%C3%A9ministes



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.