mercredi 14 février 2018

Laura dekker et les autres

  
Les journaux féminins répugnent à célébrer à la Une l'exploit de la navigatrice Ellen MacArthur et préfèrent " policer la sexualité masculine " – Élisabeth Badinter

Laura dekker fait parti de ces femmes que boude, depuis vingt ans passés – au moins, le féminisme doloriste* ( * - victimaire ou nov-féminisme ) qui ne parle jamais de nos héroïnes, préférant s’épancher longuement sur « les petites choses fragiles » victimes de la prétendue « culture du viol et de harceleur des hommes », dans un monde occidental où étrangement en comparaison avec la totalité du reste du monde les femmes n’ont jamais été aussi libres – à l’exception des populations Moso ou Mosuo du Yunnan au Sud-Ouest de la Chine -
Au vu de cette actualité doloriste hostile à l’ensemble des hommes et indirectement hostile à ces bien dérangeantes femmes jouissant d’une entière liberté qui est due exclusivement à leur façon d’être, je ne peux m’empêcher de penser à cette amie qui dans une salle de cinéma après sept secondes de projection des toutes premières images du film m’avait dit, en me prenant la main, " je refuse, dans un film, de voir une femme pleurerpartons "


En en 2012, je publiais : Laura dekker, seize ans, a bouclé son tour du monde à la voile
22/01 08:43 CET
Elle a un peu plus de seize ans, et elle est la plus jeune navigatrice à réaliser un tour du monde en solitaire.
Laura Dekker, venue des Pays-Bas, est partie il y a presque un an… Elle a débarqué à Saint Martin ce samedi, très émue, et attendue par toute sa famille.
Son accostage au ponton du Yacht Club néerlandais a été applaudi par quelque 400 personnes, parmi lesquelles de nombreux touristes en vacances à Saint Martin.
Son tour du monde s’est bien déroulé, et Laura Dekker affirme avoir eu une navigation tranquille :
“Bien-sûr il y a eu des moments où je me suis demandé ce que je faisais là, mais je n’ai jamais voulu arrêter. C‘était un rêve, et je voulais le réaliser”.
Empêchée un temps par la justice néerlandaise de lancer son projet, Laura Dekker n’entrera pas dans le livre Guiness des records, car celui-ci n’homologue pas les records effectués par des mineurs – Source : Euronew


Un événement qui par sa signification profonde dépasse, par son impact sur les mentalités - écrase de loin n'importe lequel des '' printemps arabes ''

C'est un événement majeur !
C'est bien plus qu'une performance, c'est un pieds de nez à tous ceux qui n'ont toujours pas compris que l'égalité femmes-hommes n'est pas discutable
Laura Dekker, n'a pas vécu dans l'illusion ni dans l'espérance de lendemains meilleurs, elle a fait contre vents et marées son expérience de louve de mer
Mais cela va bien au-delà d'une aventure de mer d'une mise en œuvre complexe, c'est un démenti pratiquement sans précédent à tous les intolérants qui s'abritent derrière de vieilles moraline ou se réfèrent à de vieux textes obsolètes [ religieux entre-autres ] pour tenter de maintenir les femmes captives ou d'en d'autres cas de les faire rentrer à la maison
Un des meilleurs camouflet infligés à tous ces anti-démocrates qui ne voudront jamais admettre pour la femme son désir légitime, sa volonté , son droit de choisir de mener une vie libre, autonome
Démontrer sa force, sa détermination, son savoir-faire à seize ans, je gage que dans la plupart des '' grands médias '', ni chez BHL et consorts que cela ne fera pas recette - Crab – 22 janvier 2012

Suite : Le féminisme heureux
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/01/le-feminisme-heureux.html

Suite 2 : Les femmes qui comptent
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/02/les-femmes-qui-comptent.html

Suite 3 : Barbra Streisand
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/04/le-triomphe-de-lindividualisme.html

Suite 3 : Peggy Guggenheim
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/11/peggy-guggenheim.html

Suite 4 : Serrano
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/08/censure2016.html

Ect. Ect. Ect.



1 commentaire:

  1. J.O D'Hiver, Corée du Sud : Julia Pereira de Sousa qui décroche la médaille d’argent en snowboardcross à seulement 16 ans. Mikaela Shiffrin qui rate le podium, et Mathias Mayer l’Autrichien qui met fin à l’hégémonie Norvégienne en Super-G.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.