dimanche 22 avril 2018

Antisémitisme en 2018


Ça ce passe en ici
" Nous demandons que la lutte contre cette faillite démocratique qu'est l'antisémitisme devienne cause nationale avant qu'il ne soit trop tard ", écrivent les signataires

Il est tellement plus facile de parler de l’antisémitisme dans les pays de l’Est, comme le fait le journal " Le Monde " parut peu avant le manifeste, signé par plus de deux cents cinquante personnalités, pour par avance ne pas parler de ce nouvel antisémitisme qui frappe la France depuis le début des années soixante dix du siècle dernier à nos jours

Onze Juifs viennent d’être assassinés - et certains torturés - parce que Juifs, par des islamistes dits radicaux
« Contre le nouvel antisémitisme » : des centaines de personnalités signent une tribune rédigée par un collectif dont Philippe Val - parmi les signataires deux vraies républicaines Elisabeth Badinter ou Marceline Loridan-Ivens dont la liberté de la pensée n’est plus à démontrer dans les domaines du féminisme ou de la laïcité pour la première et pour la seconde grande amoureuse des hommes, superbe fléau provocateur qui aime à dire qu’elle a eu beaucoup d’hommes, plus émancipée que jamais tant le sexuel a compté dans sa vie au point de considérer la sexualité vitale pour développer une société largement plus juste délivrée de l’emprise des valeurs patriarcales de domination ou de propriété absolu du corps de l’autre quand ce n’est pas assujettir l’ensemble du corps social

Citation : Plus de 250 personnalités signent un manifeste « contre le nouvel antisémitisme » en France marqué par la « radicalisation islamiste », en dénonçant un « silence médiatique » et une «épuration ethnique à bas bruit» dans certains quartiers, dans Le Parisien dimanche
Dans un livre à paraître mercredi chez Albin Michel, quinze intellectuels prennent la plume pour dénoncer le poison de l’antisémitisme.
L’ouvrage, préfacé par la philosophe Elisabeth de Fontenay, est écrit avec l’énergie de la colère. Une colère qui prend aujourd’hui la forme d’un manifeste. Fin de citation

Dans notre pays c’est « Une épuration ethnique à bas bruit » relève le manifeste, c’est d’autant plus vrai que sans un environnement islamisé, point de terroristes ni d’inquisition musulmane, dont ce nov-antisémitisme tant musulman que islamo-gauchiste pro-palestinien sans nuance que l’on ne cesse de dénoncer depuis le début des années 70, du siècle dernier, où lors d’une manifestation dans Paris j’ai entendu la foule pro-palestinienne hurler " les juifs à Dachau "- mais, mais, comment faut-il le signifier pour que des politiques publiques concordantes concrétisent la déconstruction des idéologies islamistes ?

Enseigner le fait athée à l'école en contrepartie du fait religieux participerait non seulement à séculariser ces populations musulmanes mais aiderait également à la déconstruction des préjugés sur le juif savamment entretenus dans certains des quartiers de nos villes ou banlieues polluées par la montée d’un islamisme rampant affichant un mépris des juifs notoirement aggravé par une population islamo-gauchiste antisioniste pro-palestinienne sans nuance avec l’espoir d’en tirer électoralement profit
L’exécution de ces cours à l'école, certes contribuerait à séculariser certaines populations plus particulièrement antisémites ou antirépublicaines, non pas dans l’objectif du '' vivre ensemble '' mais dans le principe de '' construire ensemble '' ce qui est commun à tous

Alors que, en France, l’antisémitisme d’extrême droite ou ordinaire était en voie de disparition, depuis la tuerie des Charlie et du magasin Hyper Cacher, à ce jour dans ma vie quotidienne, je n’ai toujours pas rencontré un seul musulman pour condamner sans réserve cette barbarie – c’est effrayant d’entendre dire à un moment ou à un autre dans la discussion que l’on doit commencer par respecter les religions...

La liberté de la pensée est, à notre époque, menacée essentiellement dans les milieux ou pays dominés par des musulmans car le coran est le manifeste d’une religion de l’irresponsabilité ( permis – pas permis ) - ainsi, ce n’est plus seulement une fable religieuse mais plutôt une sorte de manifeste politico-social à l’origine de formes inextricables de dépendances plus inquisitoriales les unes que les autres car cette idéologie ne peut tolérer dans la société ni la morale personnelle ni le jugement individuel


C’est une illusion d’imaginer qu’il y a quelque chose à attendre de l’islam de France ou d’ailleurs - peut-être aurait-il mieux valu tenir compte de cet article IMPERATRIX rédigé en 2014 pour avec quelques probabilités éviter en 2015 l'assassinat des Charlie par deux musulmans. Suite : IMPERATRIX
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/09/imperatix.html


Suite 1 : Pour les ouistiti-moustachus - suite
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/01/pour-les-ouistiti-moustachus-suite.html

Edwy Plenel - un cas de genre ( ou comment de sournois individus du genre Plenel qui ne figure pas sur la liste des signataires ont contribué à l’islamisation d’une partie de notre société )
https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/edwy-plenel-un-cas-de-genre.html

Suite 2 : Mireille Knoll
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/03/mireille-knoll.html

Suite 3 : No-antisémitisme
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/nov-antisemitisme.html

Suite 4 : Un DIManche particulier
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/09/un-dimanche-particulier.html

Suite 5 : Rapport Chavreul
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/03/rapport-chavreul.html

Suite 6 : Jeux de dupes
https://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/jeux-de-dupes.html?spref=fb
CRAB.

6 commentaires:

  1. La liste des signataires
    Charles Aznavour ; Françoise Hardy ; Pierre Arditi ; Elisabeth Badinter ; Michel Drucker ; Sibyle Veil ; François Pinault ; Eric-Emmanuel Schmitt ; Marceline Loridan-Ivens ; Radu Mihaileanu ; Elisabeth de Fontenay ; Nicolas Sarkozy ; Pascal Bruckner ; Laure Adler ; Bertrand Delanoë ; Manuel Valls ; Michel Jonasz ; Xavier Niel ; Jean-Pierre Raffarin ; Gérard Depardieu ; Renaud ; Pierre Lescure ; Francis Esménard ; Mgr Joseph Doré ; Grand Rabbin Haïm Korsia ; Imam Hassen Chalghoumi ; Carla Bruni ; Boualem Sansal ; Imam Aliou Gassama ; Annette Wieviorka ; Gérard Darmon ; Antoine Compagnon ; Mofti Mohamed ali Kacim ; Bernard Cazeneuve ; Bernard-Henri Lévy ; Philippe Val ; Zabou Breitman ; Waleed al-Husseini ; Yann Moix ; Xavier De Gaulle ; Joann Sfar ; Julia Kristeva ; François Berléand ; Olivier Guez ; Jeannette Bougrab ; Marc-Olivier Fogiel ; Luc Ferry ; Laurent Wauquiez ; Dominique Schnapper ; Daniel Mesguich ; Laurent Bouvet ; Pierre-André Taguieff ; Jacques Vendroux ; Georges Bensoussan ; Christian Estrosi ; Brice Couturier ; Imam Bouna Diakhaby ; Eric Ciotti ; Jean Glavany ; Maurice Lévy ; Jean-Claude Casanova ; Jean-Robert Pitte ; Jean-Luc Hees ; Alain Finkielkraut ; Père Patrick Desbois ; Aurore Bergé ; François Heilbronn ; Eliette Abécassis ; Bernard de la Villardière ; Richard Ducousset ; Juliette Méadel ; Daniel Leconte ; Jean Birenbaum ; Richard Malka ; Aldo Naouri ; Guillaume Dervieux ; Maurice Bartelemy ; Ilana Cicurel ; Yoann Lemaire ; Michel Gad Wolkowicz ; Olivier Rolin ; Dominique Perben ;

    RépondreSupprimer
  2. Christine Jordis ; David Khayat ; Alexandre Devecchio ; Gilles Clavreul ; Jean-Paul Scarpitta ; Monette Vacquin ; Christine Orban ; Habib Meyer ; Chantal Delsol ; Vadim Sher ; Françoise Bernard ; Frédéric Encel ; Christiane Rancé ; Noémie Halioua ; Jean-Pierre Winter ; Jean-Paul Brighelli ; Marc-Alain Ouaknin ; Stephane Barsacq ; Pascal Fioretto ; Olivier Orban ; Stéphane Simon ; Laurent Munnich ; Ivan Rioufol ; Fabrice d’Almeida ; Dany Jucaud ; Olivia Grégoire ; Elise Fagjeles ; Brigitte-Fanny Cohen ; Yaël Mellul ; Lise Bouvet ; Frédéric Dumoulin ; Muriel Beyer ; André Bercoff ; Aliza Jabes ; Jean-Claude Zylberstein ; Natacha Vitrat ; Paul Aidana ; Imam Karim ; Alexandra Laignel-Lavastine ; Lydia Guirous ; Rivon Krygier ; Muriel Attal ; Serge Hefez ; Céline Pina ; Alain Kleinmann ; Marie Ibn Arabi-Blondel ; Michael Prazan ; Jean-François Rabain ; Ruth Aboulkheir ; Daniel Brun ; Paul Aidane ; Marielle David ; Catherine Kintzler ; Michèle Anahory ; Lionel Naccache ; François Ardeven ; Thibault Moreau ; Marianne Rabain-Lebovici ; Nadège Puljak ; Régine Waintrater ; Michèle Anahory ; Aude Weill-Raynal ; André Aboulkheir ; Elsa Chaudun ; Patrick Bantman ; Ruben Rabinovicth ; Claire Brière-Blanchet ; Ghislaine Guerry ; Jean-Jacques Moscovitz ; André Zagury ; François Ardeven ; Estelle Kulich ; Annette Becker ; Lilianne Lamantowicz ; Ruth Aboulkheir ; Christine Loterman ; Adrien Barrot ; Talila Guteville ; Florence Ben Sadoun ; Michèle Anahory ; Paul Zawadzki ; Serge Perrot ; Patrick Guyomard ; Marc Nacht ; André Aboulkheir ; Laurence Bantman ; Josiane Sberro ; Anne-Sophie Nogaret ; Lucile Gellman ; Alain Bentolila ; Janine Atlounian ; Claude Birman ; Danielle Cohen-Levinas ; Laurence Picard ; Sabrina Volcot-Freeman ; Gérard Bensussan ; Françoise-Anne Menager ; Yann Padova ; Evelyne Chauvet ; Yves Mamou ; Naem Bestandji ; Marc Knobel ; Nidra Poller ; Brigitte-Fanny Cohen ; Joelle Blumberg ; Catherine Rozenberg ; André Aboulkheir ; Caroline Bray-Goyon ; Michel Tauber ; André Zagury ; Laura Bruhl ; Eliane Dagane ; Paul Zawadzki ; Michel Bouleau ; Marc Zerbib ; Catherine Chalier ; Jasmine Getz ; Marie-Laure Dimon ; Marion Blumen ; Simone Wiener ; François Cahen ; Richard Metz ; Daniel Draï ; Jacqueline Costa-Lascoux ; Stéphane Lévy ; Arthur Joffe ; Antoine Molleron ; Liliane Kandel ; Stéphane Dugowson ; David Duquesne ; Marc Cohen ; Michèle Lévy-Soussan ; Frédéric Haziza ; Martine Dugowson ; Jonathan Cohen ; Damien Le Guay ; Patrick Loterman ; Mohamed Guerroumi ; Wladi Mamane ; William de Carvalho ; Brigitte Paszt ; Séverine Camus ; Solange Repleski ; André Perrin ; Sylvie Mehaudel ; Jean-Pierre Obin ; Yael Mellul ; Sophie Nizard ; Richard Prasquier ; Patricia Sitruk ; Renée Fregosi ; Jean-Jacques Rassial ; Karina Obadia ; Jean-Louis Repelski ; Edith Ochs ; Jacob Rogozinski ; Roger Fajnzylberg ; Marie-Helène Routisseau ; Philippe Ruszniewski ; André Senik ; Jean-François Solal ; Paule Steiner ; Jean-Benjamin Stora ; Anne Szulmajster ; Maud Tabachnik ; Daniel Tchenio ; Julien Trokiner ; Fatiha Boyer ; Cosimo Trono ; Henri Vacquin ; Caroline Valentin ; Alain Zaksas ; Slim Moussa ; Jacques Wrobel ; Roland Gori ; Nader Alami ; Céline Zins ; Richard Dell’Agnola ; Patrick Beaudouin ; Barbara Lefebvre ; Jacques Tarnéro ; Georges-Elia Sarfat ; Lise Boëll ; Jacques Wrobel ; Bernard Golse ; Céline Boulay-Esperonnier ; Anne Brandy ; Imam Karim ; Sammy Ghozlan.

    RépondreSupprimer
  3. « Nouvel antisémitisme »: pour l’AFP, il est « virulent » de dénoncer ce qui est
    [ … ]
    Depuis sa création, en 1944, l’AFP revendique fièrement son statut d’agence mondiale d’une grande démocratie, indépendante des pouvoirs politiques et économiques (à la différence des organes d’informations officiels étroitement contrôlés par des Etats autoritaires ou totalitaires). Cela implique, entre autres, qu’elle s’efforce de ne publier que des faits constatés, vérifiés et « sourcés », dans le cadre d’une déontologie austère et exigeante, laissant aux médias abonnés le soin de commenter ces faits en fonction de la ligne éditoriale qu’ils ont adoptée, connue de ceux qui leur font confiance.
    J’accuse donc la direction de l’information de l’AFP d’avoir porté un jugement de valeur sur ce texte, de sa propre initiative, et avant que toute réaction, positive ou négative, ne se soit manifestée à son sujet.
    « Virulent » comme un poison ?
    L’adjectif « virulent » n’est en effet pas neutre, quand on connaît le français. En voici la définition donnée par le Larousse : « Qui est nocif et qui se rapporte à la virulence d’un germe, d’un parasite : un poison virulent. Qui a un caractère agressif, très violent et mordant : un discours virulent. »
    Comme je fais crédit au rédacteur de la dépêche de n’être point un total analphabète, je suis incité à lui demander en quoi ce texte était-il, à son avis, « agressif, violent et mordant » ? Est-ce de constater que la France est le seul pays démocratique où l’on tue des juifs pour la seule raison qu’ils le sont ? De noter que cette judéophobie meurtrière se développe dans une mouvance islamiste radicale qui gangrène les « quartiers » ? D’affirmer que le départ contraint, pour cause d’insécurité de juifs de ces communes et de ces quartiers peut s’apparenter à une « épuration ethnique à bas bruit » ? La virulence réside-t-elle dans la description des faits ou dans les faits eux-mêmes ?
    [ … ]
    Luc Rosenzweig

    RépondreSupprimer
  4. Islam - Circulez, il n’y a rien à voir
    ...l’intervention de ces imams sur la place publique est in fine la pire des façons « l’air de rien » de nier ou minorer " une épuration ethnique à bas bruit " dont-ont été victimes les français juifs en région parisienne
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/islam-circulez-il-ny-rien-voir.html

    RépondreSupprimer
  5. Dans la nuit du 3 au 4 avril 2017, à Paris, Sarah Halimi, une retraitée de 66 ans, ancienne directrice d'école maternelle, est battue à mort avant d'être défenestrée. Malgré des preuves flagrantes, il aura fallu près d'un an pour que la justice retienne le caractère antisémite de l'acte. Pire encore, ce crime a longtemps été occulté par les médias. Pourquoi ce silence ? Quelle est cette gêne pour nommer la nouvelle haine des Juifs en France ? D'où vient cette complaisance de la part de certains ?
    Seize intellectuels ont décidé de se mobiliser pour dénoncer un véritable déni de réalité et réhabiliter la mémoire de Sarah Halimi. L'assassinat de Sarah Halimi autant que les crimes antijuifs commis en France depuis les années 2000, leur traitement médiatique et judiciaire, dessinent les contours d'un tournant idéologique particulièrement inquiétant.
    Ces textes ici rassemblés tirent le signal d'alarme et appellent à une urgente prise de conscience. Car la violence dont sont victimes les Juifs est révélatrice d'une menace qui va bien au-delà de la seule communauté juive. Cette menace touche notre société, nos libertés et notre République.
    Le Nouvel antisémitisme en France – Ed. Albin Michel

    RépondreSupprimer
  6. La prostitution n’a pas de prix.
    Nul ne s’étonnera que les personnalités civiles ou politiciennes qui, depuis plus de quinze ans, n’ont pas cessé, pour des raisons purement électoralistes, de couvrir les assauts théocratiques islamiques soient encore dans l’actualité les principaux souteneurs du milieu ou d’un monde musulman sexiste et/ou inégalitaire car elles se sont bien gardées de faire parti des signataires : Aymeric Caron, Benoît Hamon, Claude Askolovitch, Edwy Plenel, Emmanuel Todd, Pascal Boniface, Caroline de Haas ( et ses mirifiques élargissement de trottoirs ), Clémentine Autin ( genre, c’est la faute à la France ),...ect. ect.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.