lundi 16 avril 2018

Tariq Plenel - son alter ego Edwy Ramadan et les autres


Anti-laïque, antisémite, antisioniste et notoire pro-musulman, le meilleur des invités d’Emmanuel Macron le Président des catholiques
Edwy Plenel en bon antisémite ou antisioniste, une évidence qu’il ne manque jamais aucune occasion de nier déclarait urbi et orbi en 1972 « nous devons défendre inconditionnellement les militants de Septembre noir » qui venaient d'assassiner onze athlètes israéliens aux JO de Munich

Plus tard, le même Plenel coutumier du déni de l’inquisition musulmane en marche dans notre pays a voulu fonder « une maison commune » avec, avant sa détention, Tariq Ramadan l’héritier des frères musulmans accoquinés avec le salafisme, deux fanatismes d’obédience musulmane favorables à la séparation des femmes et des hommes dans l’espace public, qu’il n’hésitait pas à qualifier « un intellectuel très respectable »

Plus récemment, rendu furieux par une couverture de Charlie Hebdo qui le caricaturait en ouistiti-moustachu, il avait désigné ce journal comme une cible légitime à la haine islamiste, comme si Charlie n'avait pas assez payé en janvier 2015 – pour ce malotru peu journaliste mais très militant il fallait que rédaction de Charlie dont ses survivants paye encore et encore
Ces plates excuses à la suite de cette sordide expression de complaisance à l’égard des terroristes musulmans avait au moins un temps soulevé l' indignation


Attendre une ouverture d'esprit de l’anti-laïque Plenel peu préoccupé par les luttes destinées à conforter l’égalité entre femmes et hommes c’est rêver car il ne se contente pas de ne pas dissocier ce qui relève de la religion des marqueurs d’inégalités ( voiles ) entre femmes et femmes et hommes, c'est comme attendre de Mélenchon qu'il se conduise en vrai démocrate

Franz-Olivier Giesbert un portrait à l'acide du patron de Médiapart, décrit ainsi : « Marchand de morale, ou plutôt de moraline, sa caricature, le révérend père Plenel n'a jamais cessé de donner sur un ton geignard des leçons à la terre...

Les religions n’ont pas le monopole de la vie spirituelle et les humanistes athées ou agnostiques ont les mêmes droits que les Églises. Henri Peña-Ruiz
Sans jamais recourir à la violence 64% des jeunes français de 16 à 29 ans se déclarent non-croyants et plus de 60% des français se déclarent sans religion - ce ne sont pas les Plenel qui ne comprendront jamais que le féminisme universel ne connaît pas la couleur de la peau et que, d’autre part, le racisme d’État qu’évoquent quelques représentants membres de groupuscules peu aptes au combat intellectuel n’est que le reflet d’une bouffées de délire persistant, une Fake news comptant parmi les plus ridicules – du reste pour ces « braves défendeurs » inconditionnels de Fake news ( religion ) vieux de 14 siècles et + ainsi que leurs tenants aimeraient s’inspirer de l'inquisition chrétienne, une émanation dans un passé très ancien du fanatique religieux Saint-Louis ordonnateur du premier autodafé dans l’histoire de notre pays ( devancé, dans l’antiquité, par Platon ), pour, dans l'actualité, installer dans notre pays l’inquisition musulmane

L’idéologue et le mollasson
Lors d’une émission spectacle globalement inutile, le Président Macron lors de son interview télévisée hier dimanche 15 avril sur les questions d'islam et de laïcité, ainsi que je l’avais supposé face à l’idéologue pro-musulman Edwy Plenel a rappelé que les parents accompagnateurs, lors des sorties scolaires, n’étaient pas tenus par le principe de laïcité, et de préciser que les accompagnatrices étaient libres de porter le voile
Hormis le fait que le voile n’est pas un signe ostensible religieux mais le pire des signes de l’infériorisation ou de l’abaissement du statut des femmes, ce n’est pas l’idéologue Plenel ni le mollasson Bourdin qui pouvaient lui faire observer que l’essentiel c’est de mettre fin à l’inégalité entre femmes et à l’inégalité entre femmes et hommes en refusant la banalisation devant le regard des enfants de tout ce qui touche de près au séparatisme généré par l’inquisition musulmane

Rappel :
Cependant pour aller au fond, en se référant au Droit, puisque nous sommes dans un État de Droit et non dans une théocratie, il va de soi que les accompagnateurs ou accompagnatrices des sorties scolaires qui, au même titre que les enseignants, participent à l’exécution de ce service public doivent être eux aussi soumis à la neutralité religieuse, mais le Président Macron, sur cette question cruciale s’est bien gardé d’inviter des personnes qualifiées susceptible de l’éclairer ou de lui rappeler ce point de droit telles Élisabeth Badinter, Riss ou Henri Peña-Ruiz - CRAB
Vidéo : http://blvids.free.fr/Nabila_Ben_Youssef_Le%20voile.mkv

Suite : Avril 2018 - Interviewe du chef de l’État
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/avril-2018-interviewe-du-chef-de-letat.html

Suite 1 : Macron ou le déni de la laïcité
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/macron-ou-le-deni-de-la-laicite.html

Suite 2 : Laïcité en Avril 2018
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/laicite-en-mai-2018.html




7 commentaires:

  1. Pour les maîtres à penser ( commentateurs « journalistes » ) de la télé: ‘’ Macron a voulu casser les codes de l’interviewe monarchique ’’.
    Mort de rire, du temps de la monarchie, seule la maîtresse du roi était autorisée à le questionner.

    RépondreSupprimer
  2. Dans les sociétés occidentales, les tentatives de banaliser le voile islamique sont dues à des formations religieuses frustrées de ne pas détenir le pouvoir absolu sur les consciences.
    Le voile n'est pas un signe ostensible religieux mais le symbole de l'abaissement du statut des femmes.
    Le voile ne peut pas être en même temps un instrument d’oppression en Iran et un outil de l’émancipation des femmes en France.
    Porter volontairement le voile en Occident et feindre de pas connaître les conséquences de ses actes, c'est politiquement irresponsable ou poignarder dans le dos les autres femmes
    Révolution tranquille ou régression ?
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/02/revolution-tranquille-ou-regression.html

    RépondreSupprimer
  3. Je n'oublierais jamais ces deux étudiantes iraniennes, lors d'une interviewe à Téhéran, reprochaient à Bush, d'avoir pris la décision d'envahir l'Irak au lieu de l'Iran. ( en 2012 )

    RépondreSupprimer
  4. Plenel en 1972 lorsqu’il se faisait appeler « Joseph Krasny », écrivait dans Rouge et qu’il récuse 46 ans plus tard avec une touchante spontanéité lorsqu’on lui met sous le nez, ne sont pas très ragoûtantes : « L’action de Septembre Noir a fait éclater la mascarade olympique, a bouleversé les arrangements à l’amiable que les réactionnaires arabes s’apprêtaient à conclure avec Israël. (…) Aucun révolutionnaire ne peut se désolidariser de Septembre Noir. Nous devons défendre inconditionnellement face à la répression les militants de cette organisation. » (Rouge, numéro 171). Fin de citation.
    .
    À l’époque à l’extrême gauche, une telle approbation du terrorisme palestinien était monnaie courante.
    Moi-même au début des années soixante dix, j’ai vu défiler, dans Paris, une manifestation pro-palestinienne où de gentils extrémistes de gauches braillaient ‘’ les juifs à Dachau’’ .

    RépondreSupprimer
  5. Sans un environnement islamisé, point de terroristes ni d’inquisition musulmane - comment faut-il le signifier pour que des politiques publiques concordantes concrétisent la déconstruction des idéologies islamistes ?

    RépondreSupprimer
  6. " Stephen Hawking [ athée ] est un génie. Il est l'une des rares personnes à avoir réussi à expliquer des formules mathématiques très compliquées.
    J'ai connu tous les aspects de la violence envers la femme, mais je reste confuse sur cette question. D'un côté les femmes doivent apprendre à parler de leur traumatisme, de l'autre il ne faut pas s'enfermer dans le rôle de victime."Asli Erdogan
    Physicienne atomiste, romancière et journaliste turque – Asli Erdogan exilée à Francfort, elle est accusée de " propagande terroriste " et encourt la " réclusion aggravée " en Turquie.

    RépondreSupprimer
  7. La non-interdiction du glyphosate est exemplaire d'un Macron qui veut mais ne peut - il en sera ainsi, aussi longtemps que nous serons les otages d'une république et d'un pouvoir jacobin. Je ne regretterais jamais de choisir ( à chaque élection ) l'abstention...

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.