vendredi 25 mai 2018

Politique et religion


L'UNEF et le voile islamique

Charlie Hebdo déclenche une polémique en caricaturant en Une Maryam Pougetoux, la militante voilée de l'UNEF

Depuis qu'il est en vente dans les kiosques, le nouveau numéro de "Charlie Hebdo" est au coeur d'une polémique . La raison? Sa Une consacrée à Maryam Pougetoux, l'étudiante mobilisée contre Parcoursup, et présidente de l’Unef Paris IV, et sur laquelle la jeune femme est caricaturée. La militante voilée apparaît sur ce dessin avec de la bave, et en légende: « ils m’ont prise pour diriger l’Unef » et « Parcoursup, c’est de la merde ». 

Sur les réseaux sociaux, les réactions sont très nombreuses. Certains n'hésitent pas à y voir un caractère raciste, d'autres évoquent une "irresponsabilité" de la part de Charlie Hebdo, et un "lynchage" médiatique envers la jeune femme.
Rappelons que Maryam Pougetoux, présidente du syndicat étudiant UNEF à Paris IV, est au coeur d'une polémique depuis la diffusion d'un reportage sur M6 il y a quelques jours où elle apparaissait voilée pour expliquer et défendre la grève des étudiants. Extrait de presse

Savoir de quoi on cause
Ayan Irsi Ali : « Le multiculturalisme aujourd’hui signifie réguler les gens en fonction de leur communauté de leur religion et de leur culture. Très bien mais que fait-on des individus ? Les gays, les femmes et les enfants ? Ceux qui ne veulent pas suivre les lois de la communauté ? Ce système est un cauchemar pour les femmes comme moi qui se sont enfuies de pays où le système les subordonne aux hommes… Soudainement, les multiculturalistes vous rappellent à l’ordre et vous disent non pas vous ! Vous, vous devez rester dans votre communauté et écouter votre père, votre frère votre mari….. Quand on y réfléchit le multiculturalisme est un système purement raciste ».

Hypocrisie islamiste attentatoire à l’activité ou à l’exécution d’un service citoyen
"'C'est assez grave, je ne m'attendais pas à ce que cela monte aussi haut et que cela devienne presque une affaire d'État. (...) C'est assez pathétique de la part d'un ministre de l'Intérieur d'avoir de tels propos, aussi violents. Sachant que mon voile n'a aucune fonction politique. C'est ma foi. Après oui, c'est visible, mais ce n'est pas pour autant du prosélytisme. Je dois presque me justifier de mon choix alors que je ne devrais pas."
Et Maryam Pougetoux d'ajouter: "Actuellement, la loi autorise le port du voile dans l'espace public, à l'université, dans le respect d'autrui. Moi je remplis toutes ces conditions-là."
La jeune femme avait également expliqué avoir choisi de porter ce voile "par choix" estimant que cela n'entrait pas en contradiction avec les combats traditionnels de l'Unef, notamment le féminisme.
"Je défends toutes les femmes, qu'elles veuillent le porter, qu'elles ne veuillent pas le porter, qu'elles soient musulmanes, non musulmanes", détaillait-elle. "Il n'y a pas un seul féminisme." - Fin de citation

Ne plus nommer la réalité...
Hors, on ne peut changer la signification du voile - sans rapport avec la croyance en une divinité ou la religion il est le pire des signes de l'infériorisation des femmes ou encore le symbole de l'abaissement du statut des femmes – non seulement le voile est le porte drapeau du séparatisme, en outre il conforte ou maintien la notion d'inégalité entre femmes et d'inégalité entre femmes et hommes
D’autre part, affirmer que l'on est à la fois pour les droits des femmes et porter
ce signe ostensible ( le voile ) reconnu partout comme tel de la soumission de la femme à l'homme, mais aussi parce que les femmes sont considérées comme impudiques, ça, ce n'est servir ni sa foi ni son engagement

On est là dans le crétinisme le plus absolu et le plus destructeur de tout ce qui nous est commun - Claude Bouvard ( CRAB )


Julien Dray : Je l'ai dit et je le redis : on peut porter le voile et être adhérente d'un syndicat, mais en être responsable, le représenter et, donc, devenir un symbole ou une référence, non ! Car on porte une parole collective qui, pour être justement représentative, se doit de se plier à une discipline laïque. J'ajoute que le voile, quoi qu'en disent ses défenseurs, n'est pas un signe religieux. Il est d'abord un signe politique qui construit un statut particulier pour la femme. Après, l'individu peut faire le choix à titre individuel de l'accepter, mais il ne peut l'imposer aux autres. C'est donc le statut de dirigeante ou de porte-parole qui pose problème. J'ajoute que l'Unef n'est pas une corpo, mais un syndicat qui revendique une histoire, des valeurs et des combats… Fin de citation

Là où passe les arabes c'est le kharab (destruction) disait déjà le grand sociologue Amazigh Ibn khaldoun

Le hijab de Maryam Pougetoux est un symbole politique
Syndicat historiquement féministe et laïc, l'UNEF se prononce en 2013 contre le port du foulard dans l'enceinte de l'université. Il opère par la suite un volte-face, à mesure que son nombre d'adhérents chute et que des accords se nouent avec les Étudiants musulmans de France lors de plusieurs élections étudiantes. En 2018, alors que la responsable voilée de l'UNEF à l'université Paris IV est critiquée, certains voyant une contradiction avec les valeurs féministes du syndicat et un symbole religieux, celui-ci prend sa défense. L'ancien président de l'UNEF Bruno Julliard estime pour sa part que « le discours de l'UNEF pour défendre le voile, ce sont des décennies de combat piétinées ». Fin de citation

Les alliances diaboliques
Rompant avec l'idéal de laïcité qui a toujours été celui de ce syndicat. Distinguant sans raison, ici, politique et religion, l'élue refuse de voir que c'est là une trahison de l'idéal laïque en politique
Non seulement voilée, au demeurant, mais portant un hijab, ce qui est un signe supplémentaire d’appartenance religieuse

Par pur électoralisme l’UNEF vend son âme comme tous les courants de la gauche depuis les années 80 du siècle dernier, sous le regard attendri des centres, des droites et d’un reliquat de chrétiens qui de tout temps haïssent la laïcité et le féminisme universel - depuis les intégristes investissent les partis de gauche, d’extrême-gauche, les écologistes et des mouvements dits anti-racistes perdant ainsi toute crédibilité car la majorité de nos compatriotes qui désormais sont sans religion n’est point dupe - CRAB

La tentation de l’obscurantisme
Citation : Par fascination pour la radicalité, fût-elle fanatique et totalitaire, certains tiers- mondistes préfèreront toujours soutenir un intégriste anti-Occident, jugé révolutionnaire, plutôt qu’un arabe laïque, jugé « occidentalisé » et donc traître à la révolution. Fin de citation

Suites : Traitement de l’islam dit radical par certains des médias
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/05/traitement-de-lislam-dit-radical-par.html



4 commentaires:

  1. Lundi dernier 29 Mai, J-J Bourdin demande à J-M Blanquer comment il compte installer le fait religieux à l’école sans l’interroger sur l’enseignement, en contrepartie, du fait athée, ce qui prouve que ce n’est pas la carte de journaliste qui fait le journaliste.

    RépondreSupprimer
  2. Ne jamais oublier qu’avant d’être des religions, les religions sont des Fake news initiées dans l’Antiquité à des époques où les historiens n’étaient pas des historiens ainsi que nous contemporains l’entendons mais avant tout des amuseurs publics.

    RépondreSupprimer
  3. Interdit d’être femme
    http://laicite-moderne.blogspot.com/2018/06/interdit-detre-femme.html

    RépondreSupprimer
  4. Bataclan - pas-Bataclan. Les anti-laïques du genre Médine ont de toutes façons perdus la partie - Ce n’est pas la civilisation qui meurt mais les mortifères religions.
    En occident prédomine la joie de vivre et non la religion – c’est plus particulièrement vrai en France car 63% des français sont sans religion et 64% des 16 à 29 ans se déclarent non-croyants.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.