jeudi 14 juin 2018

AUTODAFÉ


Femmes djihadistes en Irak

Piqûre de rappel
Charlie hebdo avait raison en 2013 de faire observer que la BO d’un film appelait à un autodafé
Richard Malka, avocat de Charlie Hebdo, a jugé «très inquiétant de lire que la liberté d’expression pourrait consister à l’autodafé d’un journal, d’autant plus de la part d’un producteur qui prône la liberté d’expression. C’est une perte de repères
«Charlie Hebdo n’a jamais appelé à l’autodafé de quoi que ce soit»
, a ajouté l’avocat.»


Dans un communiqué, la rédaction de Charlie Hebdo a dit «découvrir avec effarement la violence des paroles de la chanson «Marche» (...) qui reprend les propos que tient habituellement l’extrême droite musulmane lorsqu’elle évoque notre journal.»

«Pas de plainte, ni de demande particulière. J’aimerais simplement que la production m’explique le rapport entre une marche antiraciste et fraternelle en 1983 et un chant religieux communautariste qui appelle à brûler un journal satirique antiraciste en 2013», a déclaré Charb, le directeur de Charlie Hebdo.


Pourquoi en 2018 devait-on ménager des idéologies sacralisant les inégalités et laisser, dans notre pays, s’installer l’inquisition musulmane ?
La critique de l’islam, la condamnation des idéologies générées par les « textes sacrés » musulmans ainsi que les positions prises en public par des islamistes relèvent de la plus saine liberté d’expression car ce n’est pas dû au hasard si en 2018 – 63 % de nos compatriotes sont sans religion et 64 % des jeunes de 16 à 29 ans ce déclarent non-croyants.

Pertes de repères
Les pseudo antiracistes qui avaient en 2013 approuvé le 7e couplet appelant à un autodafé qu’interprétait, à l’époque, l’infantile rappeur Nekfeu dans la BO liée au film « la marche » essaient, depuis plusieurs décennies, de faire oublier que le sort réservé à l’islam sous le feu de la critique émanant de la pensée athée et féministe ne diffère pas du sort qui, dans un passé récent, fut réservé aux idéologies religieuses chrétiennes, ce qui, à terme, avait permis de séculariser la plupart des chrétiens

Chœur des pleureurs et pleureuses
N’en déplaise aux mouvements pseudo-antiracistes ou aux choristes du chœur des pleureurs et pleureuses, depuis les attentats commis à Paris en 1992 par le GIA islamiste faire taire l’islam est devenu la priorité du 20e et 21e siècle car dans une vraie démocratie où les femmes et les hommes sont égaux en Droits la citoyenneté ce n’est pas la loi de la religion
La loi est l’émanation de personnes de bonne volonté qui participent dans le cadre de la recherche permanente de l’Étique à non pas formaliser ce concept ridicule du « vivre en ensemble » mais de s’efforcer de jeter les bases susceptibles offrant de hausser le niveau de civilisation de notre pays afin, ce qui est bien différent, de permettre à tous les citoyens de " construire ensemble "
Il faut un fois de plus rappeler que l’enseignement du fait athée en contrepartie du fait religieux ne figure toujours pas dans les programmes scolaires, qu’une chaîne de télévision publique consacre une matinée aux religions sans qu’une autre chaîne publique réserve une matinée aux philosophies de l’athéisme
De souligner, une fois de plus, l’hypocrisie de nos gouvernants successifs qui ne se préoccupent pas d’abroger le Concordat religieux en Meurthe-Moselle - un Concordat de surcroît financé avec les deniers de tous les contribuables ce qui est un détournement de l’argent public au profits de minorités religieuses, ect. ect. - CRAB -

Suite : Déroulé d’articles 1
http://laicite-moderne.blogspot.com/search?q=Les+autruches+de+l%27islamisme

Suite 2 : Déroulé d’articles 2
http://laicite-moderne.blogspot.com/search?q=Riss

Suite 3 : Traitement de l’islam dit radical par les faux-culs
http://laicite-moderne.blogspot.com/2018/05/traitement-de-lislam-dit-radical-par.html


2 commentaires:

  1. « des figures comme Richard Dawkins, Christopher Hitchens, ou même Michel Onfray en France, ont popularisé une vision non religieuse de la vie ».

    RépondreSupprimer
  2. Ce matin : débat sur une chaîne d’info continue, aucune référence à l’athéisme d’évoquée lors d’un débat sur la laïcité et les chanoineries vaticano-macronienne. ( rappel : 63 % des français sont sans religions - 64% des 16 à 29 ans se déclarent non-croyants )

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.