mardi 17 juillet 2018

Coupe du monde


Bilan
Nous savons depuis longtemps qu’en Occident les religions haïssaient le sexe, que le corps des belles femmes, ces ensorceleuses, ces sorcières, dans le passé, méritaient bien le sort de brûler vives en place publique ( ...elles finissaient brûlées sur le bûchers...), d’où, encore à notre époque, une peur persistante vécue par tous ceux ( femmes et hommes ) qui ont peur de ces « belles », ces « garces » susceptibles de déranger l’ordre social

Malgré l’importance, dans notre pays, de la sécularisation, il s’avère que impactés par plus de quinze siècles de monothéisme des groupes de pressions pas-que religieux persistent à traquer le sexuel dans la société car c’est plus facile de faire passer l’admiration d’une « jolie femme » pour de la perversion au lieu de s’évertuer réellement à déconstruire le sexisme qui bien souvent fait qu’une femme qui bien évidemment ne naît pas bonniche pourtant devient bonniche...et parfois même à l’insu de son plein gré...


Dans peu de temps, si ce n’est déjà le cas, admirer la « beauté » d’une adolescente pourrait vous valoir l’accusation de pédocriminel...et j’en passe...

Les attardés de l’histoire de la fesse,
ennemis de la force charnelle, affolés par la sensualité ou le sexuel dans la société, en ce joli mois de juillet de liesse, la Fifa dont un voile lui brouille l'esprit donne l’exemple car après avoir autorisé les joueuses à porter le voile sur les terrains de football, à présent en est venue à demander aux réalisateurs de ne pas photographier les « supportrices sexy » - si - si, vous avez bien lu...

Applaudissements dans le coq des doloristes
Les féministes victimistes ( doloristes ) n’ont pas manqué d’applaudir cette recommandation de la Fifa car, n’en doutez pas, la peur des « belles femmes » qui caractérise le manque de confiance en soi dû à toutes sortes de frustrations vécues par une partie des hommes ou pour les mêmes raisons caractérise la jalousie d’une partie des femmes a encore de beaux jours devant-lui... - CRAB

Suite : Modigliani et les myopes
http://laicite-moderne.blogspot.com/2017/12/modigliani-et-les-myopes.html



2 commentaires:

  1. Hier un cul de jatte me disait, '' je suis champion du monde, ça me fait deux belles jambes.''

    RépondreSupprimer
  2. Les femmes que je photographie, elles sont belles. Je crois que j’ai jamais photographié une femme laide. Peut-être que je les rends belles, je sais pas. Bettina Rheims.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.