mercredi 19 septembre 2018

Une vraie féministe pas-que féministe


La cinéaste Marceline Loridan-Ivens, camarade de déportation de SimoneVeil à Auschwitz-Birkenau, vient de mourir à l'âge de 90 ans. Restent ses documentaires et ses témoignages, comme le texte "Et tu n'es pas revenu" (2015), adressé à son père mort en déportation. Lu dans la presse

Une vraie féministe pas-que féministe
C'est une toute petite femme très rousse, très maigre, de bientôt 90 ans, qui ne voit plus guère, mais demeure une boule de volonté, d'appétit de vivre, de parler cru et de drôlerie. - Anne Sinclair
Marceline Loridan-Ivens, une vraie féministe, vient de mourir, elle nous manquera – CRAB

Suite :
http://laicite-moderne.blogspot.com/2018/01/le-feminisme-heureux.html

Suite 2 :
https://laicite-moderne.blogspot.com/2018/03/sous-le-soleil-exactement.html



5 commentaires:

  1. Le féminisme universel ne connaît pas couleur de la peau, le féminisme victimiste misandre, de l’intersectionnalité tribal reflet d’un état d’esprit sectaire ou raciste - l’un essentialise les hommes, l’autre essentialise l’homme blanc.

    RépondreSupprimer
  2. " Brigitte Bardot a beaucoup plus fait pour la femme que Simone de Beauvoir ". Michel Onfray

    RépondreSupprimer
  3. Vendredi dernier, les obsèques de l'écrivaine et cinéaste Marceline Loridan-Ivens, décédée mardi à l'âge de 90 ans, se sont déroulées au cimetière du Montparnasse à Paris. Parmi les personnalités présentes, les deux fils Pierre-François et Jean de Simone Veil, Philippe Val et Caroline Fourest.
    .
    Cit :
    ✔ @Enthoven_R
    "Par ses combats, #simone nous a donné la liberté.
    Par sa liberté, #marceline nous a donné le goût de combattre.
    C'est l'héritage des filles de Birkenau."@rabbidelphineH
    21 septembre 2018
    .
    Hormis Caroline Fourest, aucune personnalité « féministe » très médiatisée n’était présente, c’est à vomir...

    RépondreSupprimer
  4. Balance ton porc est un ignoble appel à la délation - porter plainte et poursuivre en justice, c'est ce montrer responsable, citoyenne ou citoyen et c'est la seule façon digne, humaine de protéger les autres femmes et les enfants d'un prédateur.

    RépondreSupprimer
  5. Le féminisme universel des " pas-que féministes " était et est toujours un féminisme de conquête sans rapport avec le féminisme des pleurnicheurs victimistes ( doloriste ) ou de l’intersectionnalité qui en outre essentialisent les hommes et la femme blanche occidentale.
    .
    Le Féminisme universel ne connaît pas la couleur de la peau, il ne s’intéresse qu’à l’égalité entre femmes et à l’égalité femmes-hommes.
    .
    La catachrèse caractérise tous les mouvements féministes qui rejettent le féminisme universel, ils sont comme les tarentules avides de vengeances secrètes.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.