lundi 18 février 2019

La nudité et les « féminismes »


Hermaphrodite

Le NU et les « féminismes » toxiques
Il suffit de se rendre dans les musées pour observer que la sculpture dans des sociétés polythéistes de l’antiquité grecque ou romaine représente indifféremment des femmes et des hommes nus – ces civilisation polythéistes aimaient le corps
Dans notre pays, cet état d’esprit plus romain que judéo-chrétien émerge à nouveau, prend corps plus radicalement dès le XVIIe siècle, et à notre époque constitue le marqueur des populations athées, libertines libertaires ou sans religion amoureuses des arts et pas-que féministes ce qui n‘est pas sans importance au regard de la démocratie ou de la citoyenneté autant de consciences toujours plus en nombre fermement vent debout contre un obscurantisme pudibond ( lègue des anglo-saxons à l’Occident ) persistant au point de marquer certains groupes sociaux qui vite fait bien fait s’empressent de s’autoproclamer « féministes » - si ce n’était inquiétant, ce serait à mourir de rire...

Le NU, c’est l’animal humain dans sa plus belle robe, ai-je souvent écrit...
Plus ou moins inconsciemment animés de la haine du plaisir, ces petits esprits chagrins, malveillants, voire arriérés, il s’impose à leur encontre d’assumer pleinement " le regard sexuel " *1 - que cela leur plaise ou non à ces féministes victimistes ou de boudoirs les femmes et les hommes s’attirent sexuellement

L’Art ne peut méconnaître ni se complaire dans un ordre moral platonicien ou aristotélicien des plus délétères qu’indirectement ou parfois directement impacte, dans notre société, toutes les populations depuis environ près de deux millénaires chrétiens

Ainsi nous comprenons pourquoi dans nos sociétés post-judéo-chrétiennes le NU désappris, antinomique reste le cheval de bataille des féministes de boudoirs, victimistes et leurs alliés éternels et incurables pudibonds - la conséquence du clonage des esprits par des religions ( monothéistes ) qui haïssent le corps, surtout s’il s’agit du corps et de la nudité des femmes

Incontournable, c’est à longueur d’année une nécessité de répondre ( *1 et 2 ) du tac au tac, aux « féministes » victimistes ( doloristes ) qui se réfugient derrière le concept de " femme objet ou érotisée, voire hyper-érotisée " pour faire passer un message totalitaire marqueur, depuis plusieurs décennies, d’une pudibonderie sans frontière activée au milieu du XXe siècle par des « féministes » anglo-saxonnes plus préoccupées de chasser le sexuel dans la société, d’essentialiser les hommes au lieu de militer réellement contre les proxénètes et plus ouvertement pour l’obtention de l’égalité femmes-hommes sans s’épargner pour y parvenir de réaliser un féminisme libertin - alors que des femmes par leur seule " manière d’être ", sans attendre, toujours plus nombreuses, au fil des temps, ont dors et déjà depuis longtemps investi cette voie royale

Individuellement ou collectivement, ressasser le passé, c’est se bouffer le présent d’où l’important de ne pas céder aux sirènes des chantres de l’intersectionnalité
Au même titre qu’il ne faut rien céder aux « féministes » victimistes, attendu que dans notre pays ou à l’international ils ont pignon sur la toile ou les réseaux sociaux - qu’ils sont porteurs d’une idéologie totalitaire comptant parmi les plus aberrantes que l’on peut qualifier de " féminisme chrétien ou de féminisme musulman " - idéologiquement ce féminisme n’est pas sans rappeler d’autres temps où les statues qui n’étaient pas enterrées ou que l’on déterraient étaient sans doute exposées à être défigurées par ce goût brutal de détruire qui est celui des personnes grossières de tous les temps, et j’en passe... qui à notre époque aimeraient lapider le féminisme universel

En effet, " féministe chrétien ou féminisme musulman " n’est pas seulement un oxymore - ce mode de « féminisme » est le reflet d’une vision toxique de la société au point de nuire ou de discréditer considérablement la construction de relations plus libres, plus harmonieuses entre femmes-hommes - CRAB

*1 - Le nu et la religion - vidéo
http://blvids.free.fr/0_Le%20NU%20et%20la%20religion.mp4

*2 - Nabila Ben Youssef - vidéo
http://blvids.free.fr/Nabila_Ben_Youssef_Le_voile.mp4

Suite :
https://laicite-moderne.blogspot.com/search?q=la+pudeur+en+%C3%A9gypte

Suite 2 :
https://laicite-moderne.blogspot.com/search?q=La+Pudeur

Suite 3 :
https://laicite-moderne.blogspot.com/search?q=NU

Suite 4 :
https://laicite-moderne.blogspot.com/search?q=Nue

Suite 5 :
https://laicite-moderne.blogspot.com/2019/01/marceline-loridan-ivens.html


9 commentaires:

  1. Femmes Saoudiennes
    En Arabie Saoudite, pays sans honneur, les femmes sont géolocalisées grâce à une application - une application mobile “ espionne ” nommée Absher

    Toutes les cultures ne se valent pas
    ...on n'arrête pas le progrès... l'islam du plus saint des pays du monde musulman a de grands savants d'un immense talent ( un Nobel par semaine ) dont la conscience n'est point ruine de l'entendement - en rire si possible...

    Interdire aux femmes lucides de fuir ce pays d’arriérés dont il faudrait respecter la culture selon nos propres idiots utiles

    Qui l’eût cru ? - l’Arabie Saoudite, le berceau d'une religion de paix et d'amour ( sans doute pour pour les petits mecs de la Mecque ) : Bientôt une puce sous la peau et un tatouage à l'oreille en attendant de pouvoir changer la mémoire dans le cerveau des femmes – on n’arrête pas le progrès...

    RépondreSupprimer
  2. Féminisme et liberté d’expression
    «Quand j’entends parler de religion dans la cité, mes anticorps me crient méfiance!» Zineb El Rhazoui

    RépondreSupprimer
  3. Par opposition au #HijabDay, un mouvement se répand à travers les pays musulmans: des femmes voilées célèbres apparaissent publiquement sans leur tissu islamique. Et provoquent l’ire des islamistes qui croyaient voir en elles des « soeurs »…

    En réaction à la campagne #Hijabday, lancée le premier février, et destinée à faire la promotion du voile, certaines féministes, parmi elles l’écrivaine Jamila Benhabib, lancent le #NoHijabDay. Il s’agit avant tout de dénoncer le danger de la normalisation du port du foulard islamique : « Si ce voile n’était qu’un vêtement comme un autre, il ne serait pas imposé avec autant de vigueur et de rigueur aux Iraniennes et aux Saoudiennes, pour ne citer que ces deux exemples. », déclare l’initiatrice du mouvement.

    RépondreSupprimer

  4. Depuis la révolution islamique de 1979, une loi impose aux Iraniennes de sortir voilées et couvertes de pied en cap.
    En réalité, c’est le contraire de la liberté de la pensée que portent les idéaux d’une révolution - l’islamique n’est pas une révolution mais l’installation imposée de la pire des théocraties.

    RépondreSupprimer
  5. La laïcité c'est le droit de ne pas croire ou de croire sans que les convictions intimes des uns s'imposent aux autres.

    RépondreSupprimer
  6. "hijab de sport"
    Navrant,  Decathlon poignarde dans le dos les femmes émancipées et l’on s’étonne de ce fait dans une économie de sollicitation où la majorité des femmes se battent contre les idéologies sexistes sans être entendues par la majorité de la classe politique.

    RépondreSupprimer
  7. Réponse aux lecteurs que mes positions dérangent :
    Oui, je persiste et signe à longueurs de décennies, j’ai une profonde détestation des féminismes victimistes, doloristes, racialistes, de l’intersectionnalité, chrétiens, musulmans à l’égal des encore bien plus toxiques religions du monothéisme ou de la pudibonderie sans frontière
    .
    La cause des femmes
    Le féminisme universel ne connaît pas la couleur de la peau, non-racialisé, il est le féminisme de conquête des ‘’ Droits de la femme et de la Citoyenne ‘’ et des ‘’ Droits des femmes ‘’ contre les religions
    .
    L'engagement
    Lire, s’informer, penser la complexité et nuancer c’est produire du bien - c’est laisser tomber l’idée d’un super-héros qui n’existe pas, de quelqu’un d’extérieur comme par exemple un dieu vu que l’idée de l’homme providentiel ressemble beaucoup au fascisme - CRAB

    RépondreSupprimer
  8. S’enfoularder volontairement, c’est accepter le statut de sexe sur pattes et en même temps c’est donner aux enfants un signal péjoratif sur les femmes. – Suite : Islam - ‘’ Le troisième sexe ‘’
    https://laicite-moderne.blogspot.com/2018/12/le-troisieme-sexe.html

    RépondreSupprimer
  9. L'être humain est la nature et en même temps une petite partie de la nature. La poésie dit l'essentiel avant que la philosophie ne s'en mêle.
    Dans toute l'histoire de la vie spirituelle de l'humanité il n'y a jamais qu'un seul créateur, le poète, et un seul miracle, la musique.
    Nous ne sommes pas de '' passage '' sur terre, mais un temps sur terre, on n'a une deuxième vie quand on n'a compris qu'on n'en qu'une puisque la mort est absence de sensation.
    Nos ancêtres gallo-romains avaient le sens de l’honneur, la question qu’ils n’auraient pas manquer de poser urbi et orbi : Pourquoi un cadavre n’a jamais donné de conférence de presse ni ne s’est jamais plaint de l’autopsie ?

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.