jeudi 23 mai 2019

Vincent Lambert


Rebrancher Vincent Lambert démontre, une fois de plus, que le concept " espoir ", est une expression des plus pernicieuses du sadisme.

François pape des pauvres d’esprits dans un pitche digne de ses prédécesseurs ne manque pas l’occasion de ponti-twitter, je le cite : Prions pour ceux qui vivent dans un état de grave handicap. Protégeons toujours la vie, don de dieu, du début à la fin naturelle. Ne cédons pas à la culture du déchet. Fin de citation.

Prier, demander à un dieu d’intercéder en sa faveur n’est que superstition. Les bondieuseries n’ont jamais fait preuve d’efficacité et après un passage dans la grotte jusqu’à preuve du contraire les handicapés rentrent chez-eux comme ils étaient venus à Lourdes.
C’est parfaitement compréhensible puisque dans toute l’histoire de la vie spirituelle de l’humanité, il n’y aura jamais eu qu’un seul miracle : la musique.

La vie, un don de dieu n’est pas seulement une affirmation sans fondement, infantile et pas seulement l’expression utilitariste de la haine des femmes lesquelles disposent librement de leur corps, c’est aussi le masque de la réalité-réelle puisque Vincent Lambert ne « vit » pas naturellement comme le dit le pape puisqu’il est maintenu « en vie » pour partie de son physique artificiellement sinon il serait dors et déjà depuis longtemps mort naturellement.

Macron, dans cette affaire ne prend pas position, en résumé il s’est déclaré incompétent, à la limite la raison sans fout car ce qui compte c’est d’obtenir que la loi reconnaisse pur l’ensemble des citoyens que mettre fin à ses jour est un dernier acte de liberté qui ne regarde pas les représentants monothéistes.
Que les chefs religieux s’occupent de spiritualité...s’ils le peuvent...j’en doute...

Que dire de la mère de Vincent Lambert, croyante atteinte gravement de la maladie d’illusions dont on ne peut pas prendre en considération exclusivement sa souffrance dans la mesure ou avec démesure elle exprime une haine mortifère envers les personnes qui contestent l’acharnement thérapeutique ?

Des civilisations meurent, c'est vrai, mais certaines tel le phénix renaissent de leurs cendres, c'est le cas, de la civilisation occidentale, à Florence, dès la fin du moyen-âge
Notre XXIe siècle remplace l’idée de dieu par la recherche permanente de l’éthique, s’appuie sur les réalité-réelles de nos sociétés pour, pas à pas, construire une civilisation où prime la culture, l’humanité - Crab

Suite : Blasphème - Euthanasie

2 commentaires:

  1. Rappel :
    La loi Claeys-Leonetti sur la fin de vie prévoit que, dans une situation d’obstination déraisonnable, et sous réserve de la volonté du patient, les traitements (dont la nutrition et l’hydratation artificielles) permettant le maintien en vie peuvent être interrompus sur décision médicale. C’est du sadisme.
    .
    La loi française interdit en revanche l’euthanasie ou le suicide assisté. Pour les partisans de l’euthanasie, arrêter l’alimentation et la nutrition serait en réalité synonyme d’une « pratique abracadabrantesque de l’euthanasie »
    Ahurissant, l’ypocrisie coutumière des législateurs, on admet qu’il faut que le patient meure, mais à petit feu.

    RépondreSupprimer
  2. Civilisations
    https://laicite-moderne.blogspot.com/2018/09/civilisations.html

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.