mardi 2 juillet 2019

Burqini en 2019



Annecy: des femmes réclament le droit de nager seins nus à la piscine municipale

Afin de protester contre le règlement de la piscine des Marquisats qu'elle estime "discriminatoire", Céline Saint Julien, une habitante d'Annecy en Haute-Savoie a décidé d'organiser samedi dernier l'événement "Free the nipple" (Libérez les tétons, en français) au cours duquel les femmes étaient invitées à se baigner seins nus.

Pour de comprendre la genèse de cette histoire, il convient de remonter quinze jours plus tôt, lorsque l'instigatrice s'était fait reprendre par un maître-nageur alors qu'elle nageait topless.

Selon Le Dauphiné Libéré, le règlement de la piscine municipale stipule que "la tenue des usagers doit être à tout moment décente sous peine d’exclusion immédiate. Le port du monokini est toléré sur les zones identifiées au sein des établissements."
Scandalisée par les événements, Céline Saint Julien a, quelques jours plus tard, décidé de la création de cet événement au cours duquel "bikini, monokini, une pièce, homme, femme, trans..." sont invités à venir "secouer un peu l'establishment annécien." Pour cette dernière, " les seins ne sont pas un organe sexuel" et "faire un règlement différent en fonction du sexe ou/et genre est discriminatoire."

Retour au weekend dernier. En compagnie de cinq autres personnes, la jeune femme est parvenue à pénétrer dans la piscine seins nus sans que les maîtres-nageurs n'interviennent. "Ils ont dû avoir consigne de ne rien dire", estime-t-elle sur les réseaux sociaux.

" Personnellement, je retournerais m’entraîner torse nu ", conclut-elle, ponctuant son message d'un émoji doigt d'honneur.
Source BFMTV

Le torse nu des femmes serait indécent, mais pas celui des hommes.
C’est une bonne réponse qu’il faut associer à la réaction citoyenne des grenoblois qui ont menacé de venir se baigner nus dans la piscine municipale de la ville pour contrer les toxiques islamistes locaux, lesquels avaient tenté d’imposer, à l’encontre du règlement sanitaire municipal, la baignade en burkini.
Nota : il serait préférable d’écrire '' burqini '' et non burkini. Burqini = burqa.

À présent sur le fond, pour aller plus loin que cette excellente réponse à la crétinerie sans égale affichée, exhibée par un bon nombre de musulmanes sous-servitudes, il me paraît bien de nous rappeler que les femmes et les hommes ont des attributs sexuels différents, ce qui signifie que le regard sexuel pour une femme ou un homme est un élément de notre vie.
.
En 2019, nos corps dérangent encore certains.
La pudibonderie, cacher ce que l’on ne saurait voir, n’est que reflet d’une éducation toxique islamo-chrétienne. ( pudibonderie, en voie de disparition du coté chrétien, c’est déjà ça de gagné.... )

Brève.
Féminisme de boudoir ou de l’intersectionnalité ( féminisme racialisé ).
Quand un tribunal populaire vous fait un procès, il est sans appel et sans avocat.
Le saviez-vous ? - À l’ère de l’essentialisme régnant et de l’étiquetage minute, Robespierre s’est ressuscité, à présent il a pris le sobriquet Rokhaya Diallo.
CRAB

Suite :

5 commentaires:

  1. La pudeur, c’est faire preuve de retenue, de discrétion, la pudeur ou la discrétion n’est pas une vertu islamique.

    RépondreSupprimer
  2. " La loi de l'amical. " ?

    Pour en faire son meilleur ami, l'homme a progressivement domestiqué le loup le moins craintif pour en faire un chien en lui jetant des morceaux d'os.
    Depuis Akhenaton, les monothéistes tentent de faire la même chose avec les femmes, mais ça coince, ça coince, ça coince_____énormément.

    RépondreSupprimer
  3. .
    L'enfoulardement des fillettes, c'est de la maltraitance intellectuelle des enfants.
    On ne peux pas défendre des femmes enfoulardées ni accoutrées d’un burkini quand on sait qu'elles voilent leurs fillettes.
    .
    D’autre part, citation :
    «Ces femmes voilées à qui on interdit d’étudier, travailler, de s’amuser, accompagner même leurs gamins dans les sorties scolaires etc.» Zakia Meziani
    .
    Comble de la duplicité, ces femmes n’accompagnent pas leurs enfants, mais une classe. Dans le cadre des sorties pédagogique de l'école, selon le DROIT (nous sommes dans État de droit ) elles ne sont pas des usagers mais des accompagnatrices exécutantes du service public.

    RépondreSupprimer
  4. Le sens des priorités n'est pas la tasse de thé du féminisme à deux neurones.
    .
    Les podiums du tour de France :
    L’enfoulardement ou le port du burqini est une expression de la culture de l’humiliation des femmes.
    .
    Ce rôle féminin sur les podiums du tour de France n’est certes pas génial, mais il permet à quelques femmes de gagner un peu d’argent dans une société où dans les faits les emplois occupés par les hommes sont nettement plus nombreux.
    .
    Alors que l’enfoulardement ou le port du burqini est une expression de la culture de l’humiliation des femmes hyper chosifiées, un phénomène inquisitorial infiniment plus nuisible à la cause des femmes, lesquelles tentent d’imposer l’égalité femmes-homme.

    RépondreSupprimer
  5. Un collectif de militantes accumule des témoignages sur la violence conjugale, très répandue en Iran, pour pousser le Parlement à agir
    Suite
    https://laicite-moderne.blogspot.com/2019/07/les-iraniennes-emmerde.html

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.