lundi 23 décembre 2019

En finir avec le féminisme à deux neurones, c’est en finir avec dieu


Marie-Claude Pietragalla et Patrick Dupond
dansaient le lac des cygnes

Abdelali Mamoun surnommé " la pudeur " ou à dessin la pratique de la dénégation de tout ce qui donne envie de vivre.
Le 19 Décembre 2019, c’est un comble, une aberration sans nom, sur une radio subventionnée par le contribuable français Abdelali Mamoun a fustigé " l’indécence " de certaines femmes parmi les musulmanes.

Comme aucun verset de la sourate 33 ne dit nul part que les femmes doivent se couvrir d’un voile - pendant que certains des versets sont révélateurs de la peur panique du mâle musulman d’être un jour ou l’autre cocufié et de voir le lien du sang rompu ( ce qui explique par ailleurs que la polygamie est un privilège réservé aux hommes ), pourtant ce « grand intellectuel », s’adressant à une enfoulardée volontaire s’empresse de lui dire :
« Ce qui m’énerve ma sœur - vous parlez de pudeur - c’est qu’il y a des femmes aujourd’hui qui portent le voile sur la tête mais qui, en matière de respect de l’injonction de la sourate 33 ne la respectent pas »

« Elles sont avec des leggings, elles sont avec des pantalons serrés et avec un voile sur la tête pour justifier et légitimer leur tenue qui est indécente »

« La femme doit porter une robe longue. Les leggings et les pantalons sont des tenues indécentes. »
Abdelali Mamoun, imam d'Alfortville.

L’Art du corps
Écho de cette magnifique culture humaniste occidentale, comment ne pas penser à tous ces artistes doués d'un immense talent, lesquels dansent sur toutes les scènes des Grands Opéras partout dans le monde, acteurs-actrices d’un mode d’expression imperméable aux bouffées de délires dues à l’état d’un mental islamiste grand corps malade et des plus pervers dont se réclame cet imam ?

Morale
Chacun aura pu observer, à l’exception des féministes de l’universel toujours aussi réactives et marqueurs dans notre société d’une réflexion sans faille, le silence assourdissant des féminismes à deux neurones *1 dont entre-autres pudibonds avec ou sans poil ont fait preuve, une fois de plus, les « féministes » de l’intersectionnalité, racialistes ou indigénistes, lesquelles ne comprendront jamais que par leur « manière d’être » des femmes comme Messaline, Ninon de Lenclos, Olympe de Gouges, Peggy Guggenheim, Marceline-Loridan Ivens, Brigitte Bardot, Jeanne Moreau ou Zineb Sahraoui ont fait plus pour la cause des femmes que toutes les théoriciennes du féminisme réunies.

*1 – « Soumission au patriarcat blanc
« Grande finaude » devant Allah, l’une d’entre-elles très médiatisée, bonjour la culture, n’a rien trouvé de mieux à dire que « montrer ses jambes c’est se soumette au patriarcat blanc.» - si, si, vous avez bien lu !

Faire accroire cette idée saugrenue que dans l'antiquité il n'y avait pas que des idéologues ou doctrinaires du monothéisme, c’est volontairement omettre de parler des poètes philosophes remarquables lettrés dotés de la capacité de penser, ils n’étaient ni platoniciens - ni aristotéliciens - ni pauliniens - ni mahométans, citation :
" La piété, ce n'est point se montrer à tout instant, couvert d'un voile et tourné vers une pierre, et s'approcher de tous les autels; ce n'est point se pencher jusqu'à terre en se prosternant, et tenir la paume de ses mains ouvertes en face des sanctuaires divins; ce n'est point inonder les autels du sang des animaux, ou lier sans cesse des voeux à d'autres voeux; mais c'est plutôt pouvoir tout regarder d'un esprit que rien ne trouble " Lucrèce
( premier siècle avant notre ère )
SUITE

La bonne foi ne peut pas toujours tout excuser
À l’attention des personnes ou personnalités, souvent des intellectuels très médiatisés, lesquels rarement de bonne foi pensent que le voile n’est pas un sujet de société conséquent ou considèrent que si une femme porte ou ne porte pas le voile, c’est sans importance, plus que jamais s’imposent toutes les raisons du monde de condamner ce fétichisme véhiculé volontairement dans la société par des enfoulardées ou autres exhibitionnistes couvertes de pied en cape. CRAB

Ce que les vraies femmes disent de la mini-jupe

Réaliser un féminisme libertin - Le clitoris, sinon rien !
« Dis-moi Vénus, quel plaisir trouves-tu à faire cascader la vertu ». - la belle Hélène - Offenbach -

Par sa " manière d’être "

Un DIManche particulier

8 commentaires:

  1. Quand le perturbateur Féminisme Universel désenfoularde
    https://laicite-moderne.blogspot.com/2019/11/quand-le-perturbateur-feminisme.html

    RépondreSupprimer
  2. "Le père Noël, c'est pour de faux"
    "Si je mens à mon fils là-dessus, nous ne partons pas sur de bonnes bases", "Mentir, c'est moche". Adeline.
    .
    Dieu, c’est pour de faux
    Parler de dieu ou de religion révélée aux enfants, c’est quoi ?

    RépondreSupprimer
  3. À l'attention de Issa - C'est toujours une bonne chose de déconstruire les bouffées de délires de Freud. Sans omettre de rappeler que le vivre ensemble, c’est la loi du plus fort, les animaux dans la jungle vivent ensemble, hors construire ensemble la société rend nécessaire l'État de Droit, seul susceptible d'opposer une morale citoyenne aux fanatiques religieux.

    RépondreSupprimer
  4. Rappel : L’Amour m’a tué
    https://laicite-moderne.blogspot.com/2019/12/lamour-ma-tue.html

    RépondreSupprimer
  5. Les enfoulardées volontaires sont des femmes submergées par leurs obsessions sexuelles, et pour bon nombre d’entre-elles, rien qu’à la façon dont elles regardent les cuisses des femmes en mini-jupes donne à comprendre qu’il s’agit d’homosexuelles refoulées.

    RépondreSupprimer
  6. En grève, l’Opéra de Paris propose « Le Lac des cygnes » sur son parvis
    L’orchestre symphonique et le ballet se sont produits devant les portes du Palais Garnier pour protester contre la réforme des retraites.
    Suite :
    http://crab.painter.free.fr/textes/Lac_des_Cygnes_Opera_en_greve.pdf

    RépondreSupprimer
  7. Commençons les premiers à être bon
    Face à la logique marchande, le pape François célèbre l’amour « gratuit », gage de paix et de joie.
    Cette fois il va le faire, il vendra tous les biens et palais de l’Église pour financer la construction de logements étudiants et sociaux partout dans le monde pour lui-même se loger dans un HLM..

    RépondreSupprimer
  8. Réponse à Clarisse
    Le féminisme islamique est un oxymore, au même titre que les féminismes à deux neurones, lesquels sont aux antipodes du féminisme universel.
    .
    En finir avec les pudibonds ou les féministes à deux neurones, soit les victimistes, les racialistes ou de l’intersectionnalité, c’est en finir avec dieu, sinon c’est en finir avec les obscurantistes.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.