mardi 7 janvier 2020

Athéisme en 2020



Extraits - De la nature - de rerum natura
C'est trop souvent la religion elle-même qui enfanta des actes criminels et impies.
.../...
La piété, ce n'est pas se montrer à tout instant la tête voilée devant une pierre, ce n'est pas s'approcher de tous les autels, ce n'est pas se prosterner sur le sol la paume ouverte en face des statues divines, ce n'est pas inonder les autels du sang des animaux, ni ajouter des prières aux prières, mais c'est plutôt de regarder toutes choses de ce monde avec sérénité.
Lucrèce -1er siècle avant l'ère commune -

Afin de bien commencer l’année, réponses aux Questions des Lecteurs

Athéisme
Au regard des fake news ( monothéismes ) datés de temps anciens ou révolus il n’est pas de meilleur antidote contre la corruption des esprits que l’athéisme.
Certes l’athéisme, c’est avant tout faire preuve d’un optimisme-lucide puisque l’athée se définit par son refus de tout clonage des esprits – Ce qui se traduit par la défense sans arrangement d'une société pro-choix, donc Laïque - soit la laïcité sans adjectif ajouté - pour l’essentiel la loi de 1905.

Sans faire référence à une divinité, la spiritualité athée est une expression de plusieurs modes de pensées connexes à la recherche permanente de l’éthique au service de l’intérêt commun

Entre « deux maux » les grecs ou les romains, c'était, loin de là en ces temps là, réunissant ou unifiant l’Occident et l’Orient très probablement ce qu'il y avait de moins pire.
Si la fin de l'empire romain ou l’élimination des meilleurs est très regrettable pour la France, non pas en tant que système politique, mais pour son apport civilisateur, avec l’arrivée des arabo-musulmans ce fût pour les populations autochtones de l'Afrique du Nord, qui n’en finissent pas d’en payer le prix, la pire des catastrophes.

L’expression '' Liberté d'expression '' OU ‘’ Liberté de conscience ‘’ n'existe pas ni dans la langue de la Mecque ni dans les bouffées de délires du phallocrate Mahomet.

Lire le coran rend musulman, le comprendre rend athée ou fait profondément sentir, ressentir que c’est un bonheur sans pareil d’être athée.
Nombre de personnes de ma connaissances « éduquées » dans la religion, ce qui n’est pas mon cas, m’ont toutes affirmées qu’elles avaient eu conscience de commencer une deuxième vie dès qu’elles eurent enfin compris qu’on n’en n’avait qu’une.

Le féminisme islamique est un oxymore pareillement aux féminismes à deux neurones : victimistes, doloristes, racialistes ou de l’intersectionnalité mélangé à la louche avec une bonne proportion d’indigénisme – lesquels « féminismes » se voient concoctés sur la base de la plus infantile dualité jamais observée en dehors du religieux, aussi éloignés que possible de la réalité-réelle des relations femmes-hommessinon aux antipodes du féminisme universel – quand sur la place publique ces « féminismes » ne manquent jamais une occasion de se conjuguer foncièrement ou de se fourvoyer avec l’obscurantisme.

La naissance de l’individu suivi de l’individualisme et selon, au fil du temps, la " manière d’être " de femmes dont la liberté d’esprit ne laisse place au doute insupporte les minorités du monothéisme et du « féminisme » à deux neurones, lesquelles vivent dans l’illusion qu’autrefois les peuples avaient un sens plus prononcé de l’intérêt collectif ou que les idées sont plus importantes que le réel et la nature des choses, sans doute, en partie, grâce, encore à notre époque, au silence forcé d’une majorité parmi les femmes - ces dernières, quand elles ne sont pas politiquement prenantes, dans des milieux très religieux, assujetties à une inculture qui leur interdit l’espace public.

Minorités d’un état d’esprit cadenassé telle la fontaine de Héron une machine à balivernes, spirales d’une visse sans fin, circuit fermé d’idéologies chimériques véhiculées dans notre pays pourtant laïque par quelques populations très croyantes, certes minoritaires, mais désormais aux abois, toujours et toujours susceptibles de générer les pires violences. CRAB

Suite - L’individualisme

Pour l’année 2020 - Suite :

Un événement sans précédent
Mahomet, pour la première fois depuis le VII siècle accepte de participer à une interviewe que lui avait proposé Changelejeu
Suite :

LUCRÈCE - De rerum natura
Peut-être le plus important penseur de l’Antiquité - Suite :

Le Désir ignore la religion et la morale
Suite :

3 commentaires:

  1. RAPPEL
    Dans notre pays 63 % de nos compatriotes sont sans religion et la majorité des jeunes de 16 à 29 ans se sont en 2017 déclarés incroyants ce qui montre bien qu’en matière de spiritualité ce qui compte pour eux n’est pas de sublimer la pulsion mortifère sur laquelle s’appuient les monothéismes pour inventer des arrière-mondes ( l’au-delà ) sans autre objet que de cloner « les esprits » dans la détestation du corps ( surtout celui des femmes ).

    RépondreSupprimer
  2. À l'attention de Coline
    J’ai taxé Edwy Plenel du sobriquet de ouistiti-moustachu depuis que Coco dessinatrice à Charlie hebdo fit la découverte qu’infiltré et très présent dans les médias une sorte de petit singe à la sinistre et malodorante moustache ne cessait de prétendre vrai que ce que lui seul voyait pour avec arrogance piailler ce qu’il ne voyait pas comme inexistant.
    Suite
    Edwy Plenel - un cas de genre
    http://laicite-moderne.blogspot.com/2017/11/edwy-plenel-un-cas-de-genre.html

    RépondreSupprimer
  3. Ça se passe en France, mais plus sournoisement.
    Suite : ma réponse à un français musulmans né de parents originaires d’Algérie.
    .
    À l'attention de Kaleb
    J'observe que vous ne comprenez pas, non seulement c'est un droit d'être islamophobe, mais j'ajoute qu'être islamophobe c'est quasiment le devoir de tout citoyen quelques soient ses origines.
    Suivant votre remarque rappelez-vous que dans le judaïsme il n'y a pas de prosélytisme donc à part déconstruire ou rire de certains des textes de L'Ancien Testament, en soi, la religion des croyants parmi la population des français juifs ne présente aucun danger pour la société.
    Quand à la chrétienté elle est réduite à une minorité de croyants, désormais sans pouvoir autre que de se faire du fric*1 avec leurs écoles pas libres du tout mais indiscutablement confessionnelles.
    .
    *1 - les subventions de l'État accordées à ces écoles au même titre que le financement du Concordat Meurthe-Mosellan ne sont qu'un détournement de l'argent public au profit de minorités religieuses – non seulement le financement de minorités religieuses est anti-laïque, mais il est avant tout un scandale auquel il convient de mettre un terme...
    .
    Se souvenir que lire le coran rend musulman, le comprendre rend athée ou fait profondément sentir, ressentir que c’est un bonheur sans pareil d’être athée.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.