jeudi 27 février 2020

La mort sans rire


À l'heure de la police de la pensée triomphante et du " Nous vieillirons tous ensemble dans la jungle " - pas vraiment sûr.
Lui, Cabu ne respecte rien ni personne.
Quelle que soit la cible, sa jubilation est intacte et son trait acéré.


Ci-dessus une caricature qui ne manquera pas de provoquer par mimétisme un orgasme islamisé à d’affreux sales et méchants imposteurs qui ne comprendront jamais rien au féminisme universel.

À l’attention de Fatima qui fait tout, me dit-elle, comme les femmes du prophète.

La mort, c'est la fin d'un long monologue.
La mort est absence de sensation, nous avons une deuxième vie quand nous comprenons que nous n’en avons qu'une.
Nul n’a jamais vu ni entendu un cadavre donner une conférence de presse ni se plaindre de l’autopsie – du coup le médecin légiste ne se voit jamais poursuivi en Justice.

Seul le passé est immortel, mais :
Un cadavre, avant de laisser visible, quelques temps, son squelette se liquéfie pour in fine former un gaz qui se répand dans l’atmosphère terrestre, ainsi fait, chacun de nous laisse son empreinte carbone à la disposition de tous.
En conclusion, l’air respiré par les vivants nous rend immortels, c’est mieux que le cannibalisme, ne trouvez-vous pas ?

Les enfants adorent apprendre que la salade maraîchère est faite de poussières d’étoiles et de poussières de dinosaures, mais pour les plus grands cette explication ne suffit pas, puisque pendant des siècles sur l’ensemble du territoire métropolitain, à cause des guerres civiles souvent religieuses ou autres conflits ont été enterrés des hommes non-musulmans et des animaux dont des vaches, des chevaux mais aussi des porcs, ect...

Fatima : êtes-vous sûre à 100 % de la traçabilité de la salade maraîchère que vous consommez répond à la norme halal ? - CRAB

Rappels

" La piété, ce n'est point se montrer à tout instant, couvert d'un voile et tourné vers une pierre, et s'approcher de tous les autels; ce n'est point se pencher jusqu'à terre en se prosternant, et tenir la paume de ses mains ouvertes en face des sanctuaires divins; ce n'est point inonder les autels du sang des animaux, ou lier sans cesse des vœux à d'autres vœux; mais c'est plutôt pouvoir tout regarder d'un esprit que rien ne trouble ".
Lucrèce, V, 1198-1203 - premier siècle avant l’ère commune

La pudeur ce n'est pas s'exhiber, c'est faire preuve de retenue, et c’est méconnaître sa religion, alors que l’islam interdit le fétichisme, s'exhiber enfoulardée '' par pudeur '' est une errance sémantique, laquelle caractérise toutes les idéologies de l'inquisition musulmane.

La peur panique des pudibonds sans frontière est et aura toujours pour cause le sexuel dans la société.
Dans la réalité-réelle, c’est la crainte des sexualités, un crainte notamment hyper-aggravée, quasi pathologique, d'une névrose sans égale observée dans les milieux ou pays très religieux.

La laïcité, ce n'est pas la religion, mais le droit de ne pas croire ou éventuellement de croire.

Le raciste est celui qui interdit de penser en dehors de la communauté ethnique où il assigne l’autre à résidence et les islamistes avec la collaboration des idiots utiles de l’islamisation française sont de grands experts en la matière. - CRAB

Suites





7 commentaires:

  1. Brève
    Face aux propos d'Eric Zemmour dans “Face à l'info” sur le financement de l'Institut du monde arabe, Jack Lang, président de l'Institut, a crié au mensonge.
    .
    « Vous êtes le président de l'Institut du monde arabe, évidemment il faut bien défendre votre point de vue. Je rappelle que l'Institut du monde arabe est financé, en partie, par des pays du Golfe...». Envoyé tel un boulet par Eric Zemmour, cette phrase restera en suspens : « Il [Eric Zemmour] vient une fois de plus d'affirmer un mensonge » coupe immédiatement Jack Lang, président de l'Institut du monde arabe et ancien ministre de la Culture.....
    .
    Une fois de plus cet ex-ministre de la gauche toxique, carriériste et clientéliste, destructeur de l’École ment effrontément devant les caméras.
    .
    L'Arabie Saoudite donne 5 millions d'euros à l'Institut du Monde Arabe
    Le Royaume participe ainsi à la rénovation et la modernisation du centre culturel parisien dédié au monde oriental. Une plaque de remerciement a été dévoilée lundi 16 janvier par son président, l'ancien ministre de la culture Jack Lang.
    .
    Par AFP agence et Le Figaro - Publié le 17 janvier 2017
    L'Arabie Saoudite va participer à la rénovation et à la modernisation de l'Institut du Monde Arabe (Ima) à Paris, à hauteur de 5 millions d'euros, a indiqué l'Institut connu pour son bâtiment emblématique conçu il y a trente ans par l'architecte Jean Nouvel.
    Une plaque en remerciement du don de 5 millions d'euros fait par le roi d'Arabie saoudite a été dévoilée lundi 16 janvier en présence du ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Al Jubeir, de l'ambassadeur du Royaume saoudien, et du président de l'Ima, l'ancien ministre de la Culture,

    RépondreSupprimer

  2. Brève
    Par Céline Pina - Extrait
    « Non, Madame Obono, l’islamisme n’est pas une race!»
    FIGAROVOX/TRIBUNE - En accusant Jean-Michel Blanquer de promouvoir un «racisme d’État» pour avoir parlé de séparatisme islamiste, la députée Danièle Obono dévoie le sens et le poids historique de cette expression, juge Céline Pina.
    .

    Danièle Obono, députée LFI, laquelle n’est jamais à une bouffée de délire près, dénonce une fois de plus dans un tweet le racisme d’État qui caractériserait la France et s’en prend par ce biais à Jean-Michel Blanquer. L’accusation est grave, on imagine donc que la phrase qui fait réagir la professionnelle de l’indignation raciale doit être particulièrement violente et insultante. Même si la dame est familière des positions aussi virulentes qu’incohérentes: selon elle, interdire des réunions aux Blancs parce qu’ils sont blancs n’est pas raciste, caractériser quelqu’un par la couleur de la peau, non plus. Difficile de s’y retrouver..En attendant, voilà Jean-Michel Blanquer accusé d’être l’incarnation du racisme d’État pour avoir répondu, alors qu’il était questionné sur le séparatisme islamiste: «c’est une réalité depuis un certain nombre d’années. C’est un phénomène qui s’est accentué (…) Il m’arrive d’aller dans certaines villes où ça se voit.»
    .
    On se demande bien pourquoi tant de haine: la phrase de Jean-Michel Blanquer n’est en rien provocante, nombre de Français auraient pu la prononcer et la réalité dont il témoigne a été décrite dans nombre d’ouvrage depuis Les territoires perdus de la République, en passant par les ouvrages de Georges Bensoussan, Gilles Keppel, Pierre Vermeren, Davet et Lhomme, Bernard Rougier, David Thomson, Hugo Micheron, Jérôme Fourquet, les études de l’institut Montaigne, d’Anne Muxel sur les lycéens… la liste est loin d’être exhaustive.

    RépondreSupprimer
  3. Sans blague, l’envahisseur turque qui ne doute de rien ( soutien de Daech ), maléfique et toxique envers les kurdes, depuis Ankara exhorte à présent la communauté internationale à prendre des mesures pour empêcher les avions du régime syrien et de son allié russe de mener des frappes dans le nord-ouest de la Syrie.

    RépondreSupprimer
  4. Bachar Al-Assad, certes, n’est pas fréquentable mais l’islamiste Erdogan compte parmi les pires ennemis de l’Occident.

    RépondreSupprimer
  5. Un député de retour de Chine non affecté par le virus a été prié de rester chez lui à cause de l'épidémie de coronavirus.
    .
    Bouffées de délires contractuelles
    Le jacobin islamophile Robespierre, pardon Mélenchon voulais-je dire, s’est fendu d’un tweet pour annoncer urbi et orbi qu’“un député serait contaminé au #coronavirus. Il est temps d’envisager la suspension des travaux de l’Assemblée pour ne pas contaminer toute la France”

    RépondreSupprimer

  6. La « Génération offensée », laquelle, en l’absence de toute culture s’insurge pour des riens.
    Au début des années 90, interdite de bon sens, nous avions affaire à une génération de pudibonds à présent par mimétisme métissée avec les islamistes dans un féminisme tribal ( non-universel ), lequel métissage désormais constitue la « Génération offensée » atomisée par une inculture sidérante au point de réclamer la censure ou l’autocensure sinon l’obtenir par la violence ou la pire des violences physiques .
    .
    Extrait
    La « Génération offensée »,
    Le récit du scandale du Bánh mì inscrit dans les menus de la fac d’Oberlin en 2015 est ainsi un petit bijou narratif. En deux mots, une étudiante d’origine vietnamienne ne retrouve pas dans le plat proposé à la cantine les ingrédients traditionnels, et hurle à la mort — et à « l’appropriation » par une culture blanche (le blanc, c’est le mal, chacun sait ça) d’un produit spécifiquement asiatique…
    Sauf que Bánh mì vient de « pain de mie », et que ce plat si culturellement vietnamien est en fait une pure production de la période coloniale. Une appropriation par les Indochinois de la baguette française — une excellente idée, par ailleurs, et pas de quoi monter sur ses grands chevaux. Mais en l’absence de toute culture, on s’insurge pour des riens.
    Et c’est ce qui frappe dans ces anecdotes soigneusement rassemblées dans son livre par Caroline Fourest. L’inculture absolue des étudiants d’aujourd’hui. Pas de quoi s’en étonner pourtant. Nous savons bien qu’on ne les a pas éduqués, et que l’école US ne vaut pas mieux que la nôtre — qui en a d’ailleurs copié les tares, acquises là-bas dès la fin des années 1960.
    ...

    RépondreSupprimer

  7. Plus fort que le CoronaVirus, voici le monde libre, da Nord a Sud (Isole comprese) è plebiscito per l'Italia!
    https://twitter.com/i/status/1238559616792956929
    .
    https://twitter.com/i/status/1238526250479648768
    .
    https://twitter.com/i/status/1238516030697332736
    .

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.