samedi 22 février 2020

Point de contrainte en religion - RÉÉDITION

Point P
Quand un chiite ( coté gauche de l'image ) rencontre un sunnite ( coté droit ), surtout n'en doutez pas : ils s'aiment d'un amour tendre
Pendant la colonisation, c'était presque ou plutôt bien trop calme, le '' monde islamique '' s'ennuyait __ s'ennuyait, sans que cela ne finisse jamais __ jamais __ jamais ;
après la colonisation les affaires reprennent, n'en avait-il pas toujours été ainsi des amours entre chiites et sunnites, dans les siècles des siècles, depuis le grand 7e siècle ? - et voici qu'à présent selon leurs '' meilleures traditions '', « nos » islamistes toutes tendances confondues, en dépit de leurs petites et explosives querelles de chapelles, ont même retrouvé un peu de temps, peut-être bien tout leur temps, leur entière liberté, pour s'occuper des mécréants et des chrétiens

Lu sur la plupart des sites islamistes, citation : '' lâ ikrâha fî-d-dîn : Point de contrainte en religion, plus que jamais, ces quelques mots revêtent une singulière importance. Ils résonnent à l’heure actuelle au moins comme un principe de tolérance '', écrivent les auteurs

Et pour le commentateur islamique d'ajouter :
De notre verset, nous dirons
que, littéralement et a priori, il est possible de dégager sept sens
principaux :


- Point de contrainte en religion.
- L’on ne peut imposer l’Islam par la contrainte.
- L’Islam n’est en soi pas une religion contraignante.
- Aucune religion ne peut être imposée par la contrainte.
- L’on ne peut contraindre à croire.
- La religion n’est pas un principe de contrainte.
- Nul ne peut être contraint à pratiquer

De ces sens directs découlent
directement au moins cinq sens appliqués :

- Nul ne peut être contraint à modifier sa pratique.
- Nul ne peut subir de contrainte ou de discrimination du fait de sa religion.
- Tout individu est libre de choisir sa religion ou d’en changer.
- L’on ne peut exercer de contrainte sur un apostat.
- Pour toute religion, libre exercice du culte

Fin de citation

C'est prendre toute personne non-musulmane pour une naïve ou grandement crédule
Alors que plus soixante pour cent des versets, dans le texte raciste du coran, sont des incitations à la haine des non-musulmans ( dont la haine des juifs ), sans compter les versets sexistes dans la mesure où le coran « parle »des femmes à la troisième personne - voici à présent que pour « sauver les meubles « nos islamistes » viennent nous présenter ou nous raconter que le verset '' Point de contrainte en religion. '' serait d'un représentatif exemplaire de l'immense tolérance de cette grande « religion de paix et d'amour »

HORS,
'' Point de contrainte en religion '' ne se lit pas au pluriel, il n'y a pas de S à religion ;
sommes toutes, ce verset ignore, purement et simplement, les autres religions, [ puisque religion s'écrit au singulier ], ni, par ailleurs, ne mentionne aucune des philosophies de l'athéisme, de l'agnosticisme, ni celles des déistes sans confessions pour ne s'intéresser exclusivement à la religion musulmane et aux musulmans

En gros, '' Point de contrainte en religion '' signifie que si le croyant musulman n'a pas le temps de prier à 15 Heures il pourra se livrer à un rattrapage à 17 Heures, c'est tout !

Le coran exclue toute liberté de jugement individuel, donc fort logiquement ce verset est sans le moindre rapport ni de près ni de loin, avec le droit de ne pas croire, ni de croire autrement que dans la religion la plus xénophobe, la plus sectaire de tous les monothéismes jamais imaginés par des groupes d'individus racistes - CRAB – 28 Août 2014

Suites :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/au-nom-dallah.html
.
ou sur :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/08/10/au-nom-d-allah-5426007.html

1 commentaire:

  1. " Point de salut sans la science, l’éducation et la culture."
    Verset athée

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.