vendredi 20 mars 2020

Covid19 ou l’expérience de décroissance


Dessin, dans Charlie hebdo de cette semaine

Coronavirus pour la remise à l’honneur de la culture
Nous avons affaire à un pouvoir et une oligarchie pour lesquels prime de transformer le citoyen républicain en un consommateur nomade pour mieux le manipuler, voire l’empêcher de s’organiser – farouches tenants d’une politique libérale qui n’est pas fondée ni sur la qualité ni sur la solidarité engagée dès Mitterrand accuse les souverainistes d’être d’affreux nationalistes – Macron pensait parachever le « grand œuvre », pas de chance pour le président, voilà que l’intempestif ou l’insolant coronavirus vient gâcher la fête – on n’en reviendrait presque à regretter que ce virus ne fut français.

Citation
.la mondialisation est une interdépendance sans solidarité. Le mouvement de globalisation a certes produit l’unification techno-économique de la planète, mais il n’a pas fait progresser la compréhension entre les peuples.
Edgar Morin

Nul ne peut compter sur le covid19, je m’attendais, sauf moi, à voir 700 millions de chinois passer à la trappe, hélas nous avons affaire à un virus paresseux, pourtant la décroissance démographique s’impose comme de première nécessité avant même le lait - - maternisé, bien sûr.

Grâce à cette période de confinement partiel puisque nous savons que des gens travaillent, n’y a t-il pas l’opportunité de considérer que la santé n’est pas faite pour gagner de l’argent et de décider de la financer par l’impôt ?

Financés par l’impôt, c’est le cas de la fonction publique, de l’Éducation Nationale, des armées et des forces de répression.

Pourquoi ne pas étendre ce principe pour financer les retraites, et en outre en créant une caisse unique ?

De ces évènements tirons une ultime leçon : relocalisons la fabrication des médicaments et des matériels ou équipement de santé, dans notre pays – sans omettre d’exiger le retour des nationalisations.
CRAB

Coronavirus ou coranovirus - Citation
Les religions font preuve d'humilité face à la pandémie. Quant à l'islamisme, il a peut-être rencontré une souche plus féroce que lui.
Kamel Daoud

Vidéos – Un peuple qui chante est un peuple debout
Plus fort que le CoronaVirus, voici le monde cultivé, da Nord a Sud (Isole comprese) è plebiscito per l'Italia!
.
.
.

Suites




8 commentaires:

  1. lA RACAILLE DES QUARTIERS DITS SENSIBLES - LIRE LA NEW SUIVANTE :

    RépondreSupprimer

  2. Coronavirus : Des dealers défient le confinement pour faire leur publicité, équipés de matériels de protection
    Y.C.
    -
    Alors que le personnel soignant fait face à une grave pénurie de matériel de protection comme des masques ou des surblouses, des dealers bien équipés se sont permis de publier une vidéo publicitaire pour leur trafic de drogue.

    La séquence publiée sur le réseau social Snapchat a de quoi choquer. Une dizaine d’individus vêtus de combinaisons blanches et portant masques de protection respiratoire et gants apparaissent sur une vidéo vantant leur cannabis, rapporte La République de Seine-et-Marne.
    Le groupe, aperçu dans le quartier de l’Almont à Melun (Seine-et-Marne), espère ainsi persuader des potentiels clients de venir acheter leur drogue. Des riverains ont affirmé les avoir vu déambuler sur l’avenue du Maréchal Juin, mardi et mercredi.
    Herbe, résine de cannabis et cocaïne
    Dans la séquence, les suspects invitent leurs clients à les rejoindre dans la cité pour « se confiner avec eux », tout en affirmant avoir de l’herbe, de la résine de cannabis et de la cocaïne à leur disposition.
    Un message publié sur le réseau social Snapchat indique également : « Pour se protéger du coronavirus, nous avons trouvé le remède : passez tous au cartel », d’après le quotidien local.
    a police envoyée sur place
    Après avoir aperçu ces individus, les policiers ont investi la cité à deux reprises mercredi. Un adolescent de 17 ans a été interpellé en possession de produits stupéfiants à la suite d’un premier contrôle. Il a été placé en garde à vue au commissariat de Melun.
    Lors de leur seconde venue, le groupe de suspects s’est dispersé. Ces jeunes s’adonneraient aussi à la pratique du football, alors que les regroupements de personnes sont prohibés, relate Le Parisien.
    Mieux équipés que les policiers, pour un syndicat
    « Ils font preuve de provocation en ne respectant pas les consignes de l’état d’urgence sanitaire. Nous sommes obligés de nous rendre sur ce type de contrôle alors que nous n’avons pas nous-mêmes le matériel nécessaire pour nous protéger » dénonce Christophe Gonzalez, du syndicat Alliance Police Nationale.
    Le syndicaliste déplore « un manque d’anticipation du Gouvernement qui met la vie des forces de l’ordre en danger ».

    RépondreSupprimer
  3. Covid19
    Mort de rire, ‘’ le président de la république est le père de la nation ‘’, ai-je entendu dire sur Sud Radio par L Saillet - moi je pense qu’on est dans une république, hélas jacobine, et qu’il est grand temps de la remplacer par une république girondine qui, mille sabords, triple Buzyn, ne devra jamais rien à œdipe.

    RépondreSupprimer
  4. [Mise à jour le mardi 24 mars à 16h50] La pandémie de Covid-19 touche 169 pays dans le monde (sur 198 au total) soit 382 000 personnes infectées et 16 587 morts au mardi 24 mars au matin. Alors que la ville de Wuhan en Chine où est partie l'épidémie en décembre dernier va lever ses mesures de confinement mercredi 25 mars, le virus sévit de plus en plus en Europe. L'Italie, deuxième pays du monde le plus touché, totalise 64 000 cas et 6000 décès. La France recense 19 856 cas confirmés par tests (donc bien plus en réalité) et 860 morts (dont 186 de plus entre le 22 et le 23 mars).  8 675 sont hospitalisés (2 082 cas graves sont en réanimation) et 2 200 sont guéris. Il circule intensément dans 8 régions dont l'Alsace qui est dans une situation très difficile et l'Ile-de-France. L'impact du confinement dans le pays pourrait être mesurable dans "15 jours si tout le monde respecte les règles"

    RépondreSupprimer

  5. À l’attention de Khadidja Adjani, laquelle écrit : ‘’ Pardon mais vous venez d insulter toute une religion nn? ‘’
    Fin de citation
    .
    Toute personne est en droit d’exprimer quand elle le pense qu’une religion, c’est de la m,,,, puisqu’une religion n'est pas une personne - une religion n’est rien de plus qu'une fake news de temps révolus à laquelle est adjoint une morale simpliste, c’est à dire une morale duelle.
    .
    D’autre part aucune religion n’a le monopole de la spiritualité, un athée, par exemple, sait que s’il fait bien ou mal qu’il ne sera ni récompensé ni puni – lequel, s’il le décide, se livrera à la recherche permanente de l’éthique dans l’intérêt de tous les citoyens et non dans l’objectif de privilégier une catégorie de population plus qu’une autre.
    .
    Rire de tout, dont les religions, est une expression de la culture de ceux qui se rendent compte que les populations les plus dangereuses ne sont pas celles qui font le mal mais celles qui se taisent – en ce sens dans la mesure ou la mort est absence de sensation je préfère un jour, une nuit ou entre chiens et loup fut-ce à l’aube ou lors du soir tombant mourir de rire et non mourir en faisant la gueule.

    RépondreSupprimer
  6. ARTE Regards - Les vertus de la société de déconsommation 2020-04-03 11:00:00Z 32 min. 0 sec.
    , Allemagne 2020

    L’entreprise Richard Henkel, par exemple, qui fabrique des chaises longues dans le Bade-Wurtemberg, a décidé il y a quelques années de stopper son expansion. Elle a maintenu des taux de rendement stables tout en diminuant ses coûts de production et son coût environnemental : "Nous avons réduit notre consommation énergétique de moitié et notre production de déchets de 90 %. L’entreprise ne produit plus au détriment de la planète", explique la gérante Susanne Henkel. En Autriche, la directrice et la propriétaire de l'Hotel Post de Bezau ont entièrement repensé leur modèle économique. Elles ont mis un terme aux séminaires d’affaires, réduit l’activité du restaurant et le nombre de plats sur la carte, afin que les horaires de travail permettent aux employés de profiter de leur famille et pour protéger l’environnement...

    RépondreSupprimer
  7. Le 22 Juin 2018, j’écrivais : Le bien commun
    http://laicite-moderne.blogspot.com/2018/06/le-bien-commun.html

    RépondreSupprimer
  8. L’épidémie de coronavirus nous rappelle que l’histoire est tragique. Ce n’est pas «un ultimatum de la nature» comme l’a dit Nicolas Hulot. Ce n’est en rien la conséquence du réchauffement climatique. Cette pandémie est un aspect -pas des plus plaisants- d’une mondialisation laissée à elle-même. Imprévisible par sa soudaineté, sa brutalité, le caractère quasi universel de son expansion, cette pandémie révèle notre incapacité à faire face en l’absence de vaccin. J’ajoute qu’elle met en lumière les dépendances que la France, parmi d’autres, a laissé se créer en transférant à l’autre bout du monde la moitié de son industrie, notamment pharmaceutique et médicale. Jean-Pierre CHEVÈNEMENT .
    .
    Jean-Pierre CHEVÈNEMENT est une des trop peu nombreuses figure de la politique intègre et d'une honnêteté intellectuelle sans égal.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.