dimanche 8 mars 2020

Journée de la femme ou des femmes 2020



Dans un siècle entièrement dominé par une hyper-majorité issue des rangs des hommes Clara Schumann musicienne réalise une œuvre où certains des accords sont particulièrement corsés, d’une maestria des plus rares non sans rappeler quelle fût une pianiste virtuose exceptionnelle.

La loi des « féministes » à deux neurones
Le seul tord avéré de Woody Allen, il est un mâle blanc, donc tout à fait « normalement » la victime désignée pour être lapidé par une poignée de Furies hors les juges qui sont au féminisme ce qu’était Napoléon auteur d’un Code Civil inspiré par le misogyne coran, dénuées de toute estime de soi, lesquelles furies non-missionnées, selon leurs propres lois, entendent sans preuve se substituer aux juges - laquelle Justice après enquête n’a pas condamné et a cessé toute poursuite à l’encontre de Woody Allen.

Sans caractère,
nulle femme ne peut, hormis de rester « une petite chose fragile », être Hatchepsout, ni Cléopâtre, ni Messaline, ni Ninon de Lenclos, ni Émilie du Châtelet, ni Clara Schumann, ni Georges Sand, ni Colette, ni Marie Curie, ni Barbra Streisand, ni Simone Veil, ni Brigitte Bardot, ni Peggy Gouguenheim, ni Marceline Loridan-Ivens, ni Gisèle Halimi, ni et surtout la solaire et vraie féministe Élisabeth Badinter ;
que voulez-vous mon bon monsieur, ma bonne dame, faut bien, quelque part, exister ne serait-ce que dans l’idiote utilité d’un féminisme de boudoir.

Quand la parole d’un mâle-blanc ne vaut pas un fifrelin
Woody Allen, accusé d’agression sexuelle par sa fille adoptive, ce dernier a toujours démenti les faits et n’a jamais été condamné. il ne verra pas ses mémoires de cinéaste publiées par le Groupe Hachette, ce dernier qui ne sera jamais le premier des résistants faisant preuve d’une d’une indicible lâcheté en cédant à des groupes de pressions toxiques dont l’infantilisme et l’égoïsme dépasse l’entendement.

RAPPEL,
Deux enquêtes séparées menées à l'époque, sur plusieurs mois, avaient exonéré le réalisateur.

HORS,
Une poignée de Furies hors-immanence se félicitent de la décision du Groupe Hachette de ne pas publier Woodie Hallen, dont les égéries d’un anti-sexisme à géométrie variable de « Osez le féminisme » ou « Nous Toutes » de Caroline de Haas spécialiste de l’élargissement des trottoirs en milieux islamisés ou aveugles aux périls nouveaux provoqués par un patriarcat musulman importé dans notre pays, lesquelles dans l’espace féministe public n’incarnent en aucun cas globalement le mouvement féministe, mais plus précisément un néo-féminisme névrotique aux antipodes du Féminisme Universel, dont les historiennes ou les cheffes de files sont des femmes par dessus tout très attentives, respectueuses des idéaux démocratiques dans la pertinente recherche de l’égalité femmes-hommes, lesquelles s’inscrivent dans une démarche proche de la vraie féministe Élisabeth Badinter.
CRAB

SUITES


Libellés
Ninon_de_Lenclos, Émilie_du_Châtelet, Clara_Schumann, Georges_Sand, Colette, Marie_Curie, Barbra_Streisand, Simone_Veil, Brigitte_Bardot, Peggy_Gouguenheim, Marceline_Loridan-Ivens, Gisèle_Halimi, Élisabeth_Badinter



5 commentaires:

  1. 8 Mars 2020 - Une quarantaine de militantes du mouvement féministe Femen ont voulu symboliquement « nettoyer les rues de Paris du virus patriarcal » lors d’une action éclair place de la Concorde dimanche pour la journée internationale des droits des femmes. Le torse nu couvert de slogans, arborant des combinaisons, lunettes et gants dans une allusion au personnel de santé confronté au nouveau coronavirus, et pancartes et fumigènes en main, elles ont dénoncé la « pandémie patriarcale » en vigueur selon elles dans le monde.

    Aux cris d'« Urgence vitale, virus patriarcal », « Éloignez-vous, patriarcat virus » ou encore « Sécurité vitale, virus patriarcal », elles ont nettoyé avec un liquide le trottoir avant d’être rapidement dispersées par la police, a constaté un journaliste de l’AFP. « On considère que ce n’est pas le coronavirus qui doit faire peur, mais une pandémie patriarcale qui viole toutes les sept minutes une femme, qui assassine une femme toutes les 48 heures, qui justifie les discriminations et les violences sexistes » a déclaré à l’AFP Sophia Antoine, membre du mouvement.
    « Repousser les violences sexistes »

    « Du coup, on a décidé en cette journée du 8 mars de nettoyer les rues de Paris du virus patriarcal délétère et de repousser les violences sexistes, pour que nos sœurs, quand elles investissent l’espace public, il soit propre, désinfecté, serein » a-t-elle ajouté. Des dizaines de milliers de manifestants sont attendus plus tard dans la journée à Paris et dans une dizaine d’autres villes de France pour la journée internationale des droits des femmes, les militantes voulant faire un point de convergence des « dynamiques féministes ».

    RépondreSupprimer
  2. «Égalité des salaires, moins de paroles en l'air», «on se lève et on se casse»: des milliers de manifestants ont défilé dimanche 8 mars à Paris à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, a constaté un journaliste de l'AFP.

    RépondreSupprimer
  3. À l'attention de Corine L....
    .
    L’assignation identitaire
    Dis-moi de quelle origine tu es et je te dirai si tu peux parler.
    .
    Le clonage des esprits par la nov-religion ou quand la « lutte des races » remplace « la lutte des classes »
    .
    Hors, le féminisme n’est ni blanc ni noir, il est universel, sauf pour la meute à deux neurones qui consacre l’essentiel de son activisme entièrement à la censure, y compris par la violence se livre à l’hyper-censure de tout ce qui n’est pas " elle " ou pense différemment, laquelle faune, police de la pensée, sans jamais s’interroger, forte du nombre se prend pour la qualité et, la plupart du temps, surtout par le biais des réseaux sociaux, tente de faire gober aux internautes faibles d’esprits sa nov-religion ethnicisante.

    RépondreSupprimer
  4. RAPPEL - Ces femmes, sur le théâtre de guerre, se montrent capables de faire reculer les hordes de Daech sur tous les fronts, dans le même temps elles se donnent les moyens politiques de déconstruire les mentalités négatives masculines
    SUITE
    https://laicite-moderne.blogspot.com/2016/03/femmes-kurdes-yezidis-et-syriaques.html

    RépondreSupprimer

  5. Satan comme peu de gens le connaissent - réédition
    https://laicite-moderne.blogspot.com/2019/05/satan-comme-peu-de-gens-le-connaissent.html

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.