samedi 6 juin 2020

L’APRÈS LANCETGATE



Piqûre de rappel
" Qui trouvera sa carte de journaliste dans une pochette surprise s’associera avec Patrick Cohen pour faire de l’anti Raoult ".

Ahurissant,
il y a encore des journalistes dont la malhonnêteté intellectuelle est à ce point putride que cela dépasse ce que l’on savait d’eux jusqu’aujourd’hui.

Hier ( samedi 7 Juin ), pendant plus d’une heure, j’ai suivi une conférence du professeur Didier Raoult : Graph – La désobéissance au cœur du processus de l’innovation en matière de recherche ;
alors là, j’ai été sidéré, oui, ce professeur a mille fois raison de dire qu’il est l’élite, une sommité scientifique et que dans ce pays on aime ( citations à l’appui ) par moment décapiter l’élite, c’est d’ailleurs la fonction de la police de la pensée dont le rôle primordial consiste à ne jamais nommer les réalités.

Lors de la conférence, non seulement l’exposé de ses travaux de recherches, de découvertes scientifiques reposants sur le principe d’une méthode et d’une organisation collective profondément humaine m’a littéralement estomaqué autant que bien racontée son souci scrupuleux de transmettre son extraordinaire connaissance de l’histoire des épidémies ou des pandémies.

Cette vidéo devrait être étudiée dans toutes les bonnes écoles de journalistes ;
lui, Didier Raoult se dit scientifique, que sa façon de penser est d’une autre nature que le mode de pensée des journalistes ;
c’est fou, c’est fou de l’entendre dire ça, il pourrait-être le meilleur de leurs profs.

Pourquoi la plupart des médias d’importance se sont-ils concentrés sur les conséquences d’une étude « foireuse » - À qui profite le crime ?
CRAB

SUITE
" Qui ignore la recherche pour surpayer le tertiaire, in fine, décime la recherche scientifique ".


7 commentaires:

  1. À l’attention de Coline D
    C’est une majorité de journalistes soit pour leur incompétence ou leur suffisance ou encore pour d’autres raisons moins avouables qui ont donné de l’importance aux faux savants des mondes de la recherche ou des carrément à la solde des lobbys de la santé-fric dont dans ce joli-joli monde certains, à présent, essaient de masquer leur carences en faisant de l’exégèse sur les pros ou anti-Raoult, ce dont je me contrefiche carrément.
    .
    Pour moi, dès le début j’ai compris le niveau de sérieux du protocole *1 et après le Lancet pour qui a sonné le glas signifiant la fin de la récréation – sauf qu’à cause de ces crétins anti-protocole Raoult beaucoup plus de gens sont morts, et ça - ça me fait moins rire.
    *1 – pendant deux ans j’ai pris de la nivaquine en Afrique ( 1960-1962 ) et, dans l’actualité, l’Afrique ne se prive pas du protocole Raoult.

    RépondreSupprimer
  2. Proverbe militant :
    au nom de la parité, tu revendiqueras qu’au gouvernement des femmes y compris incompétentes soient nommées ministres, seul Macron pas Sibeth du tout te satisfera.

    RépondreSupprimer
  3. Proverbe santé :
    Qui est spécialiste ou technicien de la santé, ne manquera à la fin des fins, de renvoyer sa patientèle chez le médecin généraliste.

    RépondreSupprimer
  4. COVID19 - À l’attention de A... D....
    Si ça vous amuse de me faire passer pour un croyant...avec pour gourou D. R, c’est votre argument majeur, vivez en bien.... sachez que j’ai visionné plus d’une centaine de vidéos, la production de toutes sortes de médias – que je n’ai pas compté le nombre d’articles que j’ai pu lire publiés sur les réseaux sociaux ni le nombre d’interviewés dont j’ai pris connaissance...et je ne suis pas journaliste... je n’ai nul besoin d’exister....en revanche je suis sûr d’être, on ne peut mieux indépendant.
    .
    Des vidéos, j’ai retenu deux énormes conférences avec question réponses, et pas devant n’importe quelle assemblée, animée par le professeur D R, et par ailleurs j’ai suivi les excellentes interventions de plusieurs des membres de son équipe.
    .
    Hélas, trois fois hélas, quand bien même ils ne sont pas les seuls cancres ou manipulateurs de la classe, les pathétiques intervention de Patrick Cohen et d’Apolline de Malherbe qui à mes yeux, durant cette période, ont déshonoré le métier de journaliste.
    Quand à la presse numérique, dans l’ensemble, pas joli, pas joli ou ni plus ni moins pire.
    .
    Quand on est formé pour être journaliste, payé pour être journaliste pour en finalité ne pas comprendre que ce prof, ce médecin avec ses équipes a choisi de tester, de soigner, de prescrire sans attendre, plutôt que de spéculer sur le bien fondé ou non à venir d’études scientifiques ( mort de rire ), on change de métier.
    .
    Piqûre de rappel
    Didier Raoult, en profond désaccord, avait quitté le comité scientifique dès le premier jour pour entreprendre de tester et soigner sa patientèle - lui faire un procès pour '' manque d'éthique '', c'est le monde à l'envers.
    .
    Eh oui, l'élite, D.R fait partie de la petite poignées de sommités, vite, faut lui couper la tête.
    Ne vous en déplaise, je ne vous salue pas.
    .

    RépondreSupprimer
  5. SANTÉ : SANS ATTENDRE
    Je soutiens 3 revendications
    1.Prédominance des soignants sur les administratifs des hôpitaux.
    2.D’important moyens humains et de matériels.
    3.Augmentation des salaires de 400 euros minimum.
    J’ajoute que la santé doit-être financée par l’impôt et non par des cotisations sociales.

    RépondreSupprimer
  6. Pendules remises à l’heure
    Hier, durant plus de deux heures, devant la commission d’enquête sur la gestion de la pandémie, D. Raoult a dénoncé l’organisation « désuète » et les conflits d’intérêts qui selon lui ont affaibli la riposte face au SARS-CoV-2.
    J ‘imagine la tête de ses détracteurs ce matin.

    RépondreSupprimer
  7. À l’attention de C....
    Tenter de discréditer Sapir en usant de procédés d’attaques infantiles, c’est, il y a peu, ce que firent Patrick Cohen et Sophia Aram et quelques autres en approuvant l’affichage de D. Raoult sur un mur des cons.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.