dimanche 14 juin 2020

NOV-FASCISME

" suspicion avérée "
illettrisme - appauvrissement culturel - délire sémantique, sinon quoi d’autre ?


Faux-républicains : Hier, place de la république, hystérisé par l’anti-républicain et repris de justice Mélenchon, une petite minorité de quinze mille nov-fascistes se sont retrouvés place de la République pour soutenir les vandales, la racaille, les antisémites et les homophobes de tous bords.

Rien de nouveau dans l’aveuglement irresponsable de ces faux amis de l’antiracisme – j’ai souvent rappelé, en rapport avec l’actualité, qu’au début des années 70, dans les rues de Paris, j’ai entendu une foule hurler " les juifs à Dachau " ;
par filiation, sensiblement endoctrinée dans la même idéologie mais plus que jamais anti-républicaine... c’est la foule, la même populace des braillards de la fin de siècle, mais en aucun cas les dignes représentants de la loi commune que s’est donnée, en relevant la tête, pendant plus de deux cents ans, la grande majorité de nos compatriotes.

Le vivre ensemble, c’est la loi du plus fort, les animaux vivent ensemble dans la jungle. C’est la loi de Mélenchon et des siens, des extrêmes gauches, des islamo-gauchistes, de l’intersectionnalité et des vandales ou racailles de toutes les obédiences.

Jean-Luc Mélenchon (LFI) réclame une police " obéissante à l'État républicain " et " aussi désarmée que possible pour qu'elle inspire le respect " ;
c’est l’hôpital qui se moque de la charité, alors, alors, la vraie question : est-ce que cet individu sans conscience, sans autre objectif que d’élargir son électorat, sera, pour incitation à ne pas respecter la loi commune, poursuivi par le Procureur de la République ?

Rassemblement de plus de dix personne interdits.
L'État est mort et le gouvernement vénal, à commencer par le premier des flics de France qui s’est comporté nettement le plus décroché de la cordée – ce laisser-faire, dans les rues de Paris, dans nos villes, est délétère, dégradant...
Le principe du référendum s’impose pour rappeler à ces minorités quelles ne feront pas loi, mais dans l’immédiat s’impose la dissolution de l’Assemblée, c’est un est un mal nécessaire – c’est l’urgence !

RAPPEL
Le racisme anti-blanc est une réalité niée - le racisme anti-juifs est, en France, largement et essentiellement présent dans les milieux musulmans et islamo-gauchistes et le racisme anti-noirs est une constante oppressante dans les pays du Maghreb.

À présent, une dernière précision précision adressée aux avatar de « la colère des quartiers » qui en réalité pourrissent la vie de tout un quartier, c’est à dire, sans grandes illusions, à l’adresse des dé-coloniaux, dont les indigènes de la république, chantres des théories intersectionnelles et non mixte racisé, lesquels aimeraient faire accroire cette idée imbécile que le guerre coloniale n’est pas, depuis longtemps, finie de finie.

Inutile que mes détracteurs me fassent le coup des discriminations, elles sont bien réelles mais tiennent plus à l’adresse des personnes qu’à la couleur de la peau, donc la première chose à faire, c’est de débarrasser les quartiers dits sensibles de la pègre qui se croît chez-elle.
Pourquoi, depuis le début des année 1980, l’indispensable nettoyage au karcher n’a pas eu lieu ?

Je soutiens les manifestations légales prévues mardi prochain, organisées par tous les soignants, j’en profite pour dire un grand merci à Didier Raoult et à ses équipes, lesquels ont su résister aux attentatoires pressions des suceurs de sang dont se délecte la techno-santé, c’est à dire les vampires-fric soutenus au quotidien par des journalistes sans conscience et/ou des philosophes de boudoirs. CRAB

SUITE



3 commentaires:

  1. Intervention prévisible du chef de l’État
    Hier soir, le Président ne sera pas s’en me rappeler que, à une époque pas si lointaine, la poste publiquement faisait savoir : '' la poste bouge '', en oubliant de préciser '' sur place ''.

    RépondreSupprimer
  2. À Dijon, le Raid appelé en renfort, des journalistes caillassés
    Depuis plusieurs jours, les affrontements entre jeunes du quartier des Grésilles et membres de la communauté tchétchène ébranlent la ville.Le HuffPost avec AFP
    .
    MORT DE RIRE
    Le ministère de l’Intérieur promet “une réponse ferme”

    RépondreSupprimer
  3. Nul ne retient ceux qui n'aiment pas la culture française.
    L'étranger qui aime la culture française est le bienvenu, ça s'appelle l'immigration choisie.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.