dimanche 12 juillet 2020

PATRICK COHEN ET LES SIENS


Mythologie - le passage du Styx

La mort ne se vit pas, elle se subit
Citation :
, il faut reconnaître, [ .../...], que l’âme se dissipe et se disperse à l’extérieur du corps, c’est à dire qu’elle meurt.
[ .../... ]
, ainsi l’âme ne peut exister par elle-même indépendamment du corps et de la personne elle-même, qui apparaît en quelque sorte comme le vase qui la contient, à moins que tu ne préfères imaginer une union étroite entre les deux, puisque se noue une interpénétration entre l’âme et le corps.
LUCRÈCE, De rerum natura page 221, Imprimerie nationale édition

Désaturer l’esprit du temps, c’est se souvenir que la carte de journaliste ne fait pas le journaliste
Alors que le Pôle sud bat des records de froid *1, que les glaces augmentent, Patrick Cohen dont on sait grâce à lui que la carte de journaliste ne fait pas le journaliste, sur les plateaux de médias à son endroit particulièrement complaisants persiste à faire bien plus que de l’anti-Raoult primaire, sans aucune retenue de déclarer que ses suspicions à l’égard du professeur aurait commencé quand ce dernier, lors d’une présentation d’un de ses livres, avait déclaré son scepticisme sur l’importance de la part anthropique du réchauffement climatique, cqfd.

*1 - L’antarctique s’est un peu réchauffé mais seulement de 1950 ( ou avant ? ) jusque dans les années 70-80.
Mais depuis 1980, il ne se réchauffe plus, voire il se refroidit, à l’exception peut-être de la volcanique péninsule antarctique Ouest...

Déformer à ce point la pensée de ce scientifique qui faisait observer que l’activité humaine n’est pas la principale cause du réchauffement climatique puisque l’état du réchauffement global anthropique est insécable de la surface totale de la glace antarctique, puisqu’elle passe de 11,7 millions de km² à 12,2 millions de km ² de 1979 à 2010 puis à 19,4 millions de km² en 2012.

En réalité :
Les glaces augmentent au sud pendant qu’elles diminuent au nord : rien de global là-dedans !
.
La banquise antarctique augmente à mesure que la banquise arctique décline.
Source :

Ce qui est dommageable dans cette période dont on ne connaît pas avec certitude l’issue de la pandémie, c’est que des gens comme Raphaël Enthoven ou Sophia Aram soient tombé dans le même piège que ceux qui à une autre époque s’étaient livrés à des tentatives délirantes de discréditer Michel Onfray après sa publication d’un de ses meilleurs livres " Le crépuscule d’une idole " *2 en soutenant plus ou moins directement ou indirectement les détracteurs du Professeur Didier Raoult.

*2 - récemment L’EXPRESS n°3598 qui ne manque jamais d’air liquide ou comprimé, magazine non-indépendant, ne s’est pas privé de sursaturer l’un de ses meilleurs crédo d’un messianisme ajouté et persistant à l’encontre de Michel Onfray ;
ce magazine conçu par de bons petits soldats du libéralisme mondialisé n’a pu s’empêcher d’offrir à ses fidèles lecteurs une pinte de piquette de messe, au demeurant très contagieuse, au point de rendre la Covid19 extrêmement dubitative, cqfd.
CRAB

SUITE - LA GUEULE DE BOIS D’HIPPOCRATE

1 commentaire:

  1. L’ÉPOPÉE COVID
    Les anti Raoult naïvement auront fait la démonstration que dans toute l’histoire de notre pays notre époque est celle qui comporte le plus de pourceaux d’Épicure.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.