lundi 14 décembre 2020

MILA - ABDICATION

 

 

" Pour que les hommes, tant qu'ils sont des hommes, se laissent assujettir, il faut de deux choses l'une : ou qu'ils y soient contraints, ou qu'ils soient trompés. " " Il y a en l'homme une préférence pour la servitude volontaire, parce que la servitude est confortable et qu'elle rend irresponsable."

La Boétie


Faut le lire pour le croire

Je lis ça et là : " Mila n'aurait pas dû donner l'adresse de son nouveau lycée ", c’est inouï, je croîs cauchemarder de lire autant d'absurdités plus lâches les unes que les autres pour condamner sa soit-disant « maladresse », je n'en reviens pas ; mis à part les abrutis d'islamistes ou radicalisés dont-on ne pourra jamais rien obtenir de décent, dont l’ignorance crasse de la pulsion de vie est consubstantiel à leur mortifère religion, mais que dire des autres : les bien-pensants, les robespierristes mélenchonistes islamo-gauchistes, les dé-coloniaux racialistes et j’en passe avec leurs apparentés d’un nov-féminisme anti-universaliste se rendent-ils vraiment compte ce que signifie " vivre bunkérisé ", assurément non, sinon pour certains habitués « victimes héréditaires pour l’éternité » à éructer leur haine sur les réseaux sociaux imaginer Mila bunkérisée ça les faits jouir comme en face de sa victime jouit le bourreau dans l’exercice de la torture ;alors que ceux des élèves de son lycée qui l'on condamnée n’ont pas été éloignés ailleurs dans d’autres lycées, quand pour ses propos assassins le représentant Adballah Zekri du CFCM n’est toujours pas, à ce jour, poursuivi par le Procureur de la république ni la plupart de ceux qui l'ont menacée sur les réseaux sociaux ;pour que ce monde à l'envers cesse, faut-il que la guerre civile entamée contre notre culture par les islamistes se poursuive encore plus tragiquement ?


Le père de Mila a mille fois raison de fustiger l’"hypocrisie" des institutions après une mise à l’écart scolaire pour la deuxième fois.


LE POIDS DE L’INCULTURE

Je ne me contente pas de soutenir cette jeune fille, à titre personnel j’entends que la forme dite vulgaire employée par Mila n’est rien pour parler d’une religion qui est une insulte à l’intelligence, une insulte à notre humanité – une religion qui n’apporte rien de nouveau en matière de vision monothéiste du ciel dont la seule caractéristique consiste à instrumentaliser toutes les religions du monothéisme connues aux époques de rédaction du coran sans manquer d’hyper-aggraver ou de sacraliser le pire puisé abondamment dans les religions précédentes.


TOUT RÉGIME ISLAMIQUE EST UNE BARBARIE

Les mouvements prétendus révolutionnaires ou ultra-gauchistes générés par les forces de gauches les plus aveugles ( par périodes terroristes ) ont dû, autrefois, attendre la publication de " L’Archipel du Goulag " publié en 1973 par A. Soljenitsyne pour enfin comprendre que le régime soviétique était une barbarie ; Combien de temps il faudra encore à l’occident et plus particulièrement aux idéologues ou théologiens du gauchisme culturel, ces derniers dans l’actualité plus nettement spécialisés dans la bafouille rhétorique, pour admettre que dans les régimes politiques dominés par des musulmans c’est globalement à peine 5 % des populations de ces pays qui voient dans l’occident une source de libération, d’émancipation, surtout des femmes...? ; d’où la nécessité de faire preuve de réalisme pour mettre un terme, aussi longtemps qu’il le faudra, à toute immigration non-choisie venant des régions islamisées si l’on doit réellement entreprendre la déconstruction du séparatisme islamique géré par une inquisition musulmane lâche et d’une hypocrisie « d’éternelle offensée » au point, après Samuel Paty de vouloir encore et encore la mort d’une jeune fille.

CRAB


NOTA

"En réalité, Mila s’est adressée à un garçon […] en lui demandant s’il était toujours dans ce lycée, sans même mentionner qu’elle y était elle-même scolarisée. Sur ce fondement-là, il a été décidé qu’elle avait été imprudente et qu’elle devait être exclue", a indiqué Richard Malka, son avocat.


"Vous pouvez imaginer comment elle va, sa vie a basculé, elle a 17 ans, elle vit comme les gens de Charlie Hebdo maintenant, bunkerisée, c’est insupportable!", a déclaré Me Malka, également avocat de Charlie Hebdo, en marge du procès des attentats de janvier 2015.


Sur Twitter, Mila a partagé des captures d’écran des menaces de mort reçues ces dernières semaines, certaines évoquant l’assassinat de Samuel Paty. "Il semble qu’il y ait une nouvelle mode qui est de menacer de "faire une Samuel Paty", a commenté son avocat Me Richard Malka.

SUITES - MILA

https://laicite-moderne.blogspot.com/search?q=Mila


Retour à l’accueil

https://laicite-moderne.blogspot.com/



Libellés

Inquisition_musulmane, islam, Mila


7 commentaires:

  1. RAPPEL : CENSURES et LIBERTÉ D’EXPRESSION
    Les ‘’ lois mémorielles ‘’ Gayssot et Taubira sont pernicieuses, intellectuellement malhonnêtes, nul besoin de réprimer qui ce soit pour révisionnisme quelques soient les modalités que peut prendre parfois le déni de faits historiques, le meilleur test est la puissance de la pensée dans un optimal libre échange.
    C’est seulement à l’issue d’un débat entre personnes ( policées et éduquées ) que doit ressortir la vérité, et non de l’interdiction des idées.
    .
    Ils n'ont pas la moindre idée du communalisme ( rien à voir avec '' le communisme libertaire ou pas... )
    .

    RépondreSupprimer
  2. CENSURE ET AUTOCENSURE
    Elles est la conséquence de l’activité d’associations, de parties civiles, de ligues de vertu qui rivalisent de combativité pour porter des actions en justice toujours plus nombreuses, principalement à cause de la loi Pleven relative à la lutte contre le racisme.
    .
    L’enfer est pavé de bonnes intentions aussi depuis la nuit des temps le diable ( celui qui n’est pas bon ) se loge dans les détails.
    .
    C’est très rapidement devenu un fond de commerce, fondé sur la constitution de l’accusation d’intentionnalité ( provocation à la haine, par exemple ) ce qui permet de gonfler le caractère moral à outrance dans le sens d’une imputation sans preuve, simplement sur la base de ce que des propos tenus pourrait induire, et sans considération d’une nécessité de matérialité d’une infraction consécutive quelconque.
    .
    Le président d’une importante association ( presque une institution ), pas plus tard que ce matin, 2 décembre 2020, sur une chaîne d’info, d’emblée faisait savoir à l’animateur que la veille sur ce même plateau il n’aurait pas dû inviter X ( « désigné nauséeux » ) parce qu’il pense autrement.
    .
    Ce type d’interventions assez généralisées pratiquement toujours parsemées, ponctuées d’injures envers la personne désignée à la vindicte pas vraiment populaire, loin sans faut, sont bien souvent dues à des lieder de minorités qui n’ont d’autre souci que d’empêcher la Dispute.

    RépondreSupprimer
  3. Les nourritures terrestres des « bons commandements » du dogme ou des rituels de l’obscurantisme.
    SUITE
    https://laicite-moderne.blogspot.com/search?q=Couvertes+de+pieds+en+cape

    RépondreSupprimer
  4. FICHES MÉMORIELES
    Comment se fait-il que cette affaire n’a pas fait le tour du monde et laisse indifférant les milieux du football et d’ailleurs ?
    .
    Un jeune Belfortain de confession musulmane et fils de policiers a déposé une plainte après avoir été agressé parce qu'il avait publié sur les réseaux sociaux des photos le montrant en train de fêter Noël, a-t-on appris samedi de source policière.
    La victime, âgée de 20 ans, a d'abord reçu un message menaçant d'une de ses connaissances, après la publication des photos de son repas de Noël: "Sale fils de blanc, fils de serpent, fils de policiers... Je vais te montrer ce qu'est un vrai rebeu" (arabe en verlan).
    Et l'auteur, qu'il connaissait de l'école et de son club de football, de le menacer lui et ses parents parce qu'il est choqué de le voir fêter Noël alors qu'il est de confession musulmane.
    Interloqué, le jeune homme a voulu avoir une explication avec l'auteur du message, qui l'a convié à un rendez-vous. Mais il était attendu là par cinq personnes qui l'ont violemment frappé et menacé pour qu'il ne dépose pas de plainte, a-t-on indiqué de même source.
    "Il est tombé dans un guet-apens", a affirmé la mère de la victime, officier de police judiciaire, pour laquelle "cette affaire ne doit pas rester sans suite.

    RépondreSupprimer
  5. Le rire abrasif et solaire de Démocrite l'expression d'un état d'esprit vidé de toute crainte et de toute superstition.
    .
    Nietzsche nous dit, à la fin de '' Par delà le bien et le mal '' : « J’irais jusqu’à risquer un classement des philosophes suivant le rang de leur rire ».
    SUITE
    https://claude-bouvard-lucrece.blogspot.com/2014/04/blasphemer-ou-rire.html
    .

    RépondreSupprimer
  6. La vie, c’est un dé qu’on lance : on ne peut pas revenir en arrière. Il y a des gens qui ne vivent pas leur existence présente : ils mettent tout leur zèle à se préparer, pour ainsi dire, à vivre une autre vie qui n’est pas de ce monde ; en attendant, le temps file… »
    Antiphon, Date de décès : 411 av. J.-C.

    RépondreSupprimer
  7. Cher Régis,
    La lecture de ton "tract" intitulé "France Laïque" (Gallimard) me laisse perplexe et triste. Permets-moi d'abord un commentaire sur le titre. France laïque? Soit. Mais la laïcité n'est-elle que française ? Je ne peux imaginer que tu l'assignes ainsi à résidence. D'ailleurs la France n'est pas laïque à cent pour cent. Le concordat d'Alsace-Moselle met à la charge de tous les contribuables du pays les salaires des prêtres, des rabbins et des pasteurs des trois départements restés concordataires. C'est anachronique et cela déroge à l'indivisibilité de la République. Quant à la loi Debré de 1959, elle détourne des milliards vers des écoles privées pour l'essentiel catholiques.
    Cela ne te dérange pas ? Moi si. Surtout quand les services publics, d'intérêt général, sont en déshérence faute de moyens. Ces deux exemples montrent que l'Église, en principe dévolue au spirituel, ne renonce pas aux privilèges temporels. L'argent public a une origine universelle : l'impôt commun. Sa seule destination légitime doit donc être également universelle. Vouloir supprimer les privilèges, comme ce fut fait le 4 août 1789, dont entre autres l'impôt ecclésiastique (la dîme), ce n'est pas de l'athéisme militant, mais un simple vœu d'égalité républicaine.
    Henri Peña-Ruiz : "Lettre ouverte à mon ami Régis Debray" ( Extrait )
    SUITE
    http://laicite-moderne.blogspot.com/2021/03/lapres-covid_17.html

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.