mercredi 19 mai 2021

LA GLOIRE DE LA GAUCHE

APRÈS LA MORT D’ERIC MASSON


L’HEURE DE GLOIRE DES FAUX-CULS DE LA GAUCHE

"La mobilisation policière du 19 mai n'est nullement une marche d'hommage aux policiers assassinés, c'est une manifestation pour un cahier de revendications corporatives comme le montrent les tracts des organisations policières", a indiqué Jean-Luc Mélenchon sur les réseaux sociaux, avant un communiqué de l'ensemble du groupe des députés LFI.


Notre pays n’avait pas connu un tel déni de la culture française depuis la tragique période du gouvernement de Pétain, ce repris de justice robespierriste-léniniste nauséeux est le déshonneur de la France, il ose avec la complicité de ses janissaires islamo-gauchistes parler de corporatisme quand les policiers ne comptent plus leurs blessés et désormais doivent supporter à leur encontre, au quotidien, de multiples tentatives d’assassinats.

Les pompiers caillassés, les médecins qui n’osent plus ce rendre dans certains quartiers, sont-ils eux-aussi d’affreux corporatistes ?

.

RÉPONSE DU MINISTRE DE L’INTÉRIEUR

"Alors que le sang n'est pas séché, vous arrivez encore à mettre un degré supplémentaire à la bassesse", a t-il d'abord déclaré, dans son propos adressé au député LFI Ugo Bernalicis. Ce dernier l'accusait de "manifester contre le peuple " et "violer l'ordre républicain" en participant à la manifestation organisée par les syndicats de police.

.
"Vous évoquez la réforme de la police au moment où il faut soutenir ces policiers et gendarmes qui vous protègent dans les manifestations que vous engagez. Vous désarmez la police nationale par vos propos et vos insultes", a fustigé Gérald Darmanin, avant de prendre pour cible Jean-Luc Mélenchon et son "idéologie mortifère".


"Monsieur Mélenchon, vos propos font honte à ceux qui tous les jours protègent nos concitoyens. Vous aimez les syndicats, sauf ceux qui représentent la police nationale. Vous aimez les manifestations même interdites. Devant les exécutions de policiers, je serai toujours de leur côté, et contre le vôtre !".


LETTRE MORTE ?

Je considère la réponse du Ministre parfaitement adaptée aux vécus, au quotidien, par les policiers " écœurés " et " en colère ", à condition qu’elle soit suivie ( entre-autres ) de l’abrogation du regroupement familial, de l’expulsion sur le champ de toute personne entrée illégalement sur notre territoire, de cesser de subventionner les ONG, en réalité pour la plupart, complices des passeurs, sinon cela se réduira à une joute oratoire entre petits chefs lors dun unième « débat » à l’Assemblée Nationale.


SÉMANTIQUE

Aujourd’hui lors de la manifestation organisée devant l’Assemblée Nationale par l’ensemble des forces de police, pour conclure son allocution le ministre aux policiers leur a servi un " bon courage " - hors " bon courage " ne se dit pas, ce qu’il fallait dire, c’est " courage " puisque le courage ne peut-être autrement que bon, et de courage la plus large majorité de nos compatriotes a parfaitement conscience que les policiers n’en manquent pas.


DÉCISIONS DE JUSTICE HUÉES

Le Syndicat de la magistrature s'indigne. Face à la présence de nombreux responsables politiques.

Que la présence de responsables politiques ne soit pas souhaitable, je le pense, mais que le Syndicat gauchiste de la magistrature se mêle de le faire observer, c’est à mourir de rire - mais bon, ils devront encore un peu attendre.


La manifestation s’est terminé par une Marseillaise ensoleillée, et surtout sublimement interprétée.

CRAB

.

SUITE

https://laicite-moderne.blogspot.com/2019/11/memoires-courtes.html



 

2 commentaires:

  1. Être de gauche, c’est rechercher ce qui est juste.
    CRAB
    .
    Être libertaire, c'est estimer que la liberté doit être l'horizon indépassable et ce, dans un esprit proudhonien qui suppose aussi que la justice coïncide avec la liberté. Il est injuste que les plus pauvres et les plus défavorisés n'aient pas la sécurité ou la sûreté, d'habiter quelque part, de se déplacer... On peut être libertaire et soucieux des questions régaliennes. Proudhon défend l'Etat. Les anarchistes en peau de lapin ne défendent pas l'Etat. Je suis de ceux qui défendent l'armée, les services secrets, la police depuis toujours, car, comment faire sans ? On ne trouvera pas sous ma plume des attaques du genre "CRS/SS". La gauche a des valeurs et des vertus, la sécurité en fait partie. Ma gauche est réaliste.
    Michel Onfray
    .

    RépondreSupprimer
  2. « L’ordre n’est pas un objectif en soi, mais la garantie du libre exercice des libertés démocratiques »
    Alain Bauer

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.