dimanche 16 mai 2021

PARIS - MANIFESTATION ANTISÉMITE

 

MANIFESTATION ANTISÉMITE COMME TOUTE 

LES PRÉCÉDENTES MANIFESTATIONS

PRO-PALESTRIENNES

.

COPIÉ-COLLÉ PRO-PALESTINIENS

Malgré l’interdiction de cette mascarade par la préfecture, entre 150 et 200 manifestants ( le samedi 16 Mai 2012 ) se sont réunis vers Barbès, à Paris. Environ 4 200 policiers pour disperser le rassemblement.

Les commanditaires de la manifestation seront-ils poursuivis ?

J’en doute...les policiers blessés apprécieront...

.

Grands offensés de la Seine-Saint-Denis et d’ailleurs

Comme tous ceux qui parlent au nom des autres, dont la particularité c’est d’assigner à résidence politique ou de racialiser ceux qui ne pensent pas comme eux, contre la liberté académique, contre la liberté d’expression, une police de la pensée dont le fond nihiliste fût atteint lors de la marche de la honte organisée par Assa Traoré, avec la sympathique participation de LFI, de l’Homme nouveau Vert ( plutôt " de gris " qu’écolo... ) ou immature ( au choix ), des dé-coloniaux, des racialistes ;

une manifestation immanquablement bien couverte par les ayatollahs de la feuille de choux " Libération " *1

*1 - journal subventionné avec de l’argent public.

.

Toujours prêts à manifester contre Israël, on ne voit jamais ni les islamo-gauchistes ni les LDH appeler à manifester pour l’Arménie contre Erdogan le fossoyeur de la laïcité en Turquie, contre les régimes totalitaires ou islamisés, voire sanguinaires dont l’État islamiste – grands offensés, peu préoccupés, d’autant moins qu’ils intègrent dans leurs rangs des enfoulardées..., par la condition des femmes en Afghanistan, en Arabie Saoudite, en Iran, aux Émirats arabes unis ou encore dans la plupart des pays dominés par des musulmans, pour certains de ces pays, comble de l’infamie représentés aux DH de l’ONU.

.

Israël est une Nation Souveraine

Ce pays a entièrement raison de ne pas tenir compte des annonces ou décisions de l'ONU ;

que la France en prenne de la graine vis à vis de l’Europe et, suivant le regard aiguisé du Général de Gaulle, qui lui parlait de ce " Machin " - l’ONU

.

Une manifestation d’incultes niant l’occupation arabo-musulmane sur plusieurs siècles des territoires pour l’essentiel situés à l’Ouest du Jourdain et de la Mer morte ;

une foule hurlant et bavant sur le pavé de Paris les sempiternelles bouffées délirantes, sorties de cerveaux à deux neurones, "Libérez la Palestine" ; "Israël assassin", "Israël casse toi, Palestine n'est pas à toi", ponctués par certains parmi les manifestants de répétitifs " Allahu akbar " ( le dieu le plus antisémite et le plus mesquin de toute l’histoire des dieux )

.

Partout où les archéologues grattent le sol dans la vielle-ville sont mis à jour des vestiges de Rushalimum et d’autres vestiges juifs partout ailleurs sur l’ensemble des territoires des deux cotés de la frontière israélienne.

Devrions-nous en Occident décrier, après plus de cinq siècles d’occupation ottomane, la libération de la Grèce le 12 septembre 1829, alors qu’une minorité de désaxés, dans notre pays, entend retirer ce Droit voulu par la majorité de la populations israélienne de s’installer sur les terres qui ont fait son histoire et sa culture – on croît rêver...

.

Les arabes athées, avec beaucoup de justesse, ne se privent pas de remettre à leur place les inquisiteurs arabo-musulmans...c'est à dire de les placer aux antipodes du respect des Droits de l'Homme.

.

L'idéologie islamiste ou la sharia qui fait des femmes des mineures à vie banalise la barbarie :

ne pas rapporter ou dissimuler ce totalitarisme importé des mondes musulmans, c’est, dans notre pays, dans la nature profonde des indignations sélectives ou à géométries variables qui constituent le portefeuille des antiracistes, sinon des nov-féministes.

SUITE

https://claude-bouvard-lucrece.blogspot.com/2021/05/le-sens-de-lhonneur-et-de-la-justice.html

.

https://laicite-moderne.blogspot.com/search?q=Antis%C3%A9mitisme%2C



4 commentaires:

  1. Durant l’occupation ottomane
    L'arrivée des Ottomans en Grèce entraîna d'importants mouvements migratoires, dans les limites de l'actuel territoire grec et dans les autres territoires alors peuplés de Grecs (Asie mineure, rives de la mer Noire, Égypte…).
    Les populations grecques fuirent devant les envahisseurs. Elles quittèrent les lieux les plus exposés : les plaines principalement mais aussi les localités situées le long des voies de communication. Elles allèrent s'installer dans des endroits retirés loin des Ottomans (et surtout de leurs collecteurs d'impôts et de leurs timariotes).
    Les montagnes, qui d'ordinaire déversaient leur population en surplus vers les plaines, durent accueillir, mais aussi nourrir, de plus en plus de réfugiés. Il en fut de même pour l'intérieur des îles. De nouveaux villages furent construits, souvent en hauteurs et dans des lieux qui n'avaient jamais connu d'occupation humaine auparavant. Les conditions de vie y furent difficiles et expliquent en partie le faible développement économique de la Grèce ottomane. Les klephtes se multiplièrent. De nombreux Grecs firent cependant ce choix de la précarité pour conserver leur liberté, leurs traditions et leurs modes de vie4 :
    « Une chanson traditionnelle rappelle ce choix :
    « Dans les villes et les plaines habitent les esclaves qui vivent avec les Turcs.
    Les hommes courageux préfèrent être logés dans les gorges et les déserts.
    Vivre plutôt près des fauves que près des Turcs. »
    .
    « Une chanson traditionnelle rappelle ce choix :
    « Dans les villes et les plaines habitent les esclaves qui vivent avec les Turcs.
    Les hommes courageux préfèrent être logés dans les gorges et les déserts.
    Vivre plutôt près des fauves que près des Turcs. »
    .
    L'autre mouvement fut celui qu'on pourrait qualifier de fuite des cerveaux. Elle se fit en deux vagues, avant et après le répit causé par la défaite de Bajazet face à Tamerlan. Une grande partie de la bourgeoisie, des lettrés et de l'aristocratie byzantine émigra vers les principautés danubiennes, la Russie et l'Occident ; ceux qui restèrent se regroupèrent dans le quartier constantinopolitain du Phanar, d'où leur nom de phanariotes. Parmi les lettrés émigrés vers l'Occident, Manuel Chrysoloras fut un des premiers à quitter la Grèce suivi peu après par Jean Bessarion. Après 1453, partirent Jean Argyropoulos ou Constantin Lascaris. Hormis leur rôle dans la Renaissance, ils donnèrent aussi le premier élan aux sentiments philhellènes. En revanche, leurs connaissances et leur savoir-faire furent perdues pour la Grèce qui entra dans une période où l'activité intellectuelle fut réduite.
    Nul ne s’en étonnera...

    RépondreSupprimer
  2. Depuis le début des années 70 du siècle dernier ( ''Les juifs à Dachau'') se répandre dans la rue est une opportunité de manifester un antisémitisme des plus virulent, une idéologie largement répandue dans les milieux islamo-gauchistes pro-palestiniens.

    RépondreSupprimer
  3. RIEN NE SERT DE CHASSER LE NATUREL, RIEN N’Y FAIT, LA RÉALITÉ REVIENT AU GALOP
    « Un roi d Egypte, dit Lucien, dans son dialogue intitulé le Pêcheur, apprit à des singes à danser ; ce à quoi ils réussirent admirablement, cet animal aimant à contrefaire toutes les actions de l’homme. Ce spectacle durait depuis longtemps, quand un facétieux s’avisa de jeter des noix au milieu du quadrille. Oubliant soudain leurs pas étudiés et leur contenance affectée, les danseurs se ruent pêle-mêle, sans avoir égard à leurs beaux habits ni à leurs masques, et, quittant le personnage qu’ils représentaient, ils rentrent dans celui qui leur était propre. » - ‘’ Le Pêcheur ‘’ - Fable Démétrios de Phalère ( né en 360 avant l’ère commune )

    RépondreSupprimer
  4. L'histoire de l'humanité n'est faite que de conquêtes ou de reconquêtes - les Grecs se sont débarrassé de plus de cinq siècles d'occupation ottomane - à notre époque, une seule chose doit-être retenue : l'islam est incompatible avec la liberté de la pensée.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.