jeudi 9 août 2018

IVG


La liberté de disposer de son corps pour une femme refusée aux argentines
Il en sera ainsi aussi longtemps que les féministes, un peu partout dans le monde, n’auront pas compris que les religions monothéistes sont une expression indépassable du nihilisme, c’est ce qu’avait parfaitement compris les féministes françaises de l’universel – le féminisme universel des femmes dites " blanches " *1 qui, dans notre pays, ont obtenues tous les " Droits de la Femme et de la Citoyenne " contre les religions
*1- ...dites " blanches ", féministes bien dérangeantes pour les actuels pseudo-féministes de l’intersectionnalité qui avidement au nom de la couleur de la peau veulent installer, dans notre pays, tous les accommodements inégalitaires dus à un patriarcat sacralisé par la religion coranique et ses annexes qui se traduisent, plus particulièrement dans l’actualité, par la haine du corps des femmes, par le refus de l’identité féminine qu’impose, dans certains des quartiers de nos villes, l’idéologie musulmane

Croire en dieu et dans l'eau-delà est une expression de la détestation de la vie
Croire ou vouloir une autre vie après la mort est une expression incontournable de ce nihilisme
Il est impossible de créer du lien social avec les religions monothéistes qui sont des idéologies de la négation du corps et de la physiologie - CRAB

Notes
C’est une décision que beaucoup d’Argentins attendaient avec impatience. Malheureusement, après de longues délibérations mais sans grande surprise, le Sénat a rejeté la proposition de loi de légalisation de l'avortement.

Le 14 juin dernier, un texte de loi légalisant l’avortement jusqu’à la 14ème semaine de grossesse avait été adopté par les députés argentins. Comme bon nombre de leurs concitoyens, les députés étaient très divisés sur la question et la victoire avait été remportée à seulement 4 voix près (129 contre 125).


Afin de légaliser pour de bon l’IVG, restait à convaincre le Sénat. Malheureusement, dans le pays qui a vu naitre le pape François, l’Église exerce encore une influence extrêmement importante et les sénateurs ont choisi d’aller dans son sens.
Après 16 heures de débats, 38 sénateurs ont voté "non" à la légalisation de l'avortement contre 31 "oui". Deux hommes ont quant à eux refusé de se prononcer.
Une décision qui entrave malheureusement une fois encore les femmes à disposer en toute liberté de leur propre corps.


Désormais, il faut pour les argentins, attendre 2020 pour relancer le débat et éventuellement voter une loi similaire...un seul mot d'ordre : déserter les lieux de cultes car sur le fond les religions ne peuvent changer, elles sont les ennemies du corps - surtout du corps des femmes.

Suite - Devoirs de vacances : Les indulgences
https://laicite-moderne.blogspot.com/2018/07/devoirs-de-vacances-les-indulgences.html

4 commentaires:

  1. Croire en dieu et dans l'eau-delà est l'expression de la détestation de la vie. Croire ou vouloir une autre vie après la mort est une expression majeure du nihilisme.
    .
    On a une deuxième vie quand on a compris qu’on en a une.

    RépondreSupprimer
  2. Un athée ne donnera jamais sa vie pour sauver une autre vie mais fera tout son possible pour sauver une personne en danger -

    RépondreSupprimer
  3. Le pape vient faire son cinéma de pape en Irlande et les irlandais croyants éduqués dans la maladie d’illusions, pour la plupart, continuent d’espérer – tragique.
    .
    Pédocriminalité dans l’église - Les catho pratiquants n'ont pas besoin d’une hiérarchie qui va du curé au pape - dans chaque église ils peuvent élire pour un an une femme ou un homme marié ou pas pour '' diriger l'office '' - idem pour l'administration des paroisses.

    RépondreSupprimer
  4. La religion, c'est le clonage des esprits. Les religions sont des Fake news d'un autre temps. La recherche de l'éthique doit-être permanente.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.