vendredi 5 octobre 2018

Les Fake news passent, les écrits de première-main restent


Extrait de presse : Une lettre d’Albert Einstein sur Dieu mise aux enchères début décembre.
Dans cette lettre estimée entre 1 et 1,5 million de dollars, le physicien écrit que les religions sont « l’incarnation d’une superstition primitive ».
« Le mot Dieu n’est pour moi rien d’autre que l’expression et le produit des faiblesses humaines, et la Bible un recueil de légendes vénérables mais malgré tout assez primitives. » Écrits depuis l’université de Princeton dans le New Jersey, ces mots sont signés Albert Einstein, un an avant sa mort en avril 1955.
Ils sont tirés d’une lettre manuscrite du célèbre physicien touchant à sa conception de Dieu, de la religion et du sens de la vie qui va être mise aux enchères à New York début décembre par Christie’s. Son montant est estimé entre 1 et 1,5 million de dollars.
Dans cette lettre de 1954, écrite en allemand à l’adresse du philosophe Eric Gutkind, le plus grand physicien du XXe siècle, qui était d’origine juive et avait fui l’Allemagne à l’avènement d’Hitler, réfute toute croyance religieuse. « Aucune interprétation, aussi subtile soit-elle, n’y changera rien (pour moi) », ajoute-t-il dans cette missive d’une page et demie.
 
Einstein très critique sur le judaïsme
Dans sa lettre, l’auteur de la théorie de la relativité, décédé à 76 ans, n’épargne pas le judaïsme. « Pour moi la religion juive est, comme toutes les autres religions, l’incarnation d’une superstition primitive », écrit-il. « Et le peuple juif auquel j’appartiens fièrement, et à la mentalité duquel je me sens profondément ancré, n’a pas pour autant une forme de dignité différente des autres peuples ».
« Au vu de mon expérience, ils ne sont pas meilleurs que les autres groupes humains, même s’ils sont protégés des pires excès par leur manque de pouvoir. Sinon je ne perçois rien d'élu chez eux. »
Source – Le Parisien

L’instant athée
L'athéisme comme expérience, et exigence ultime, de la raison
L’athéologie est la langue de la pensée, l’athéisme est l’expression de la volonté de ne jamais cesser de penser
Rien ne naît de rien et rien n’a de fin, attendu que « la fin d’un processus » est toujours le début d’un autre
On n’a une deuxième vie quand on n’a compris qu’on n’en n’a qu’une – CRAB -

L’instant de vérité - citation :
Le mot progrès n'aura aucun sens tant qu'il y aura des enfants malheureux
Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. Albert Einstein

Suites : déroulé d’articles sur le thème "Albert Einstein"
https://laicite-moderne.blogspot.com/search?q=Albert+EINSTEIN

Suites 2 : Salomé
https://laicite-moderne.blogspot.com/2014/08/salome.html



6 commentaires:

  1. L’islam modéré est un oxymore
    " foi ", " spiritualité " et " religion "
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/foi-spiritualite-et-religion.html
    .

    RépondreSupprimer
  2. Réponse aux lecteurs :
    je n’ai pas besoin de dire " dieu n’existe pas " – en tant qu’athée je dis que les croyants n’apportent aucune preuve de l’existence de leur dieu, donc pour moi, les textes qui parlent de dieu ou présentés comme la parole de dieu sont des documents infantiles et égoïstes rédigés par des individus gravement mal dans leurs têtes.

    RépondreSupprimer
  3. Porter le voile volontairement, c'est poignarder dans le dos les autres femmes. Le voile est le pire des signes de l'infériorisation et de l'abaissement du statut des femmes.
    .

    RépondreSupprimer
  4. On n’a une deuxième vie quand on n’a compris qu’on en n’a qu’une.
    Il y a tout à craindre de la religion, mais rien à craindre de la mort. La mort est absence de sensation - on n’a jamais vu un cadavre donner une conférence de presse ni se plaindre de l’autopsie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sinon ça se saurait, attendu que les légistes savent faire parler les morts.

      Supprimer

  5. Le vivre ensemble, c'est la loi du plus fort, dans la jungle ou la forêt les animaux vivent ensemble.
    .
    La pudeur ce n'est pas s'exhiber, c'est faire preuve de retenue.c’est méconnaître sa religion, alors que l’islam interdit le fétichisme, s'exhiber enfoulardée '' par pudeur '' est une errance sémantique, laquelle caractérise toutes les idéologies de l'inquisition musulmane.
    .
    Citation :
    " La piété, ce n'est point se montrer à tout instant, couvert d'un voile et tourné vers une pierre, et s'approcher de tous les autels; ce n'est point se pencher jusqu'à terre en se prosternant, et tenir la paume de ses mains ouvertes en face des sanctuaires divins; ce n'est point inonder les autels du sang des animaux, ou lier sans cesse des vœux à d'autres vœux; mais c'est plutôt pouvoir tout regarder d'un esprit que rien ne trouble ".
    Lucrèce, V, 1198-1203 - premier siècle avant notre ère
    .

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.