vendredi 18 janvier 2019

Interrompre une grossesse


Simone Veil

Janvier 2019
Les opposants à l'interruption volontaire d’une grossesse, sorte de reliquat judéo-chrétien, traditionnellement ennemis des femmes émancipées sont attendus dimanche à Paris à la 13e " Marche pour la vie ", pour dire ou plutôt vomir " stop à la banalisation de l'IVG " et défendre la " clause de conscience " des médecins qui refusent de pratiquer des avortements

 Ce tableau montre une faible progression des actes d’interruption d’une grossesse rapportés à l’augmentation de la population de notre pays depuis 1990, soit en 2017 67, 12 millions, un chiffre en hausse de 0,3%

Certes, une faible fécondité en partie dû non pas à l’avortement mais au désir des femmes ( et probablement des hommes ) de faire moins d’enfants et plus tardivement, ce qui ne manque pas de déranger nos distingués économistes très médiatisés hyper libéraux au même titre que les ennemis des femmes qui ne voient dans la femme que le ventre de la reproductrice

Mais aussi
Dans la réalité-réelle, le refus d'autoriser l'IVG ou la volonté d'abroger la loi Veil n’est-elle pas l’expression de la peur du sexuel dans la société ? - surtout si l'on observe que bon nombre des femmes ( toujours plus nombreuses ), ce qui est très dérangeant aux yeux des tenants de l'ordre moral ou des pudibonds, prennent beaucoup trop d'amants – comment parler de ces femmes-là à nos filles ? - Voilà le fond ou le véritable enjeux, se servir de l’IVG pour condamner la sexualité des femmes, comme c’est commode - n’est-ce pas mesdames et messieurs ? - CRAB

Suite - Simone Veil ( déroulé d’articles )
https://laicite-moderne.blogspot.com/2018/07/simone-veil.html

Suite 2 - Panthéon des femmes - Juillet 2017
https://laicite-moderne.blogspot.com/2017/07/pantheon-des-femmes-juillet-2017.html




3 commentaires:

  1. Le monothéisme sacralise la haine des femmes, se déclarer féministe ou pas-que féministe n’est possible quand dehors des religions monothéistes.

    RépondreSupprimer
  2. Le féminisme universel est le féminisme de conquête des ‘’ Droits de la femme et de la Citoyenne ‘’ et des ‘’ Droits des femmes ‘’ contre les religions - le féminisme universel n'est pas impacté par les idéaux religieux qui génère de pseudo mouvements antiracistes qui défendent des cultures plus ou moins religieuses selon les milieux ou régions du monde sexistes, athéophobes, homophobes et xénophobes ( anti-apostats ) - mais aussi de pseudo mouvements féministes, tels : les féministes victimistes doloristes ( type balance ton porc ) ou de l'intersectionnalité qui pour ces derniers introduisent le biologique dans le féminisme ( même Hitler n'y avait pas pensé ) - Le féminisme universel ne connaît pas la couleur de la peau, et n'a pas d'autre préoccupation, au nom de la ressemblance de genre, que l'égalité femme-homme.

    RépondreSupprimer
  3. Antisémitisme : Surtout ne touchons pas aux islamo-gauchistes chantres de l’antisionisme, ce sont nos électeurs – mais nous allons défiler contre les antisémites comme nous le faisons depuis quarante ans en montrant les dents [Rire si possible].
    Qui, dans notre pays, depuis dix ans tue des juifs et des enfants juifs ?

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.