mardi 18 juin 2019

Bigarrure


Bigarrure, peinture acrylique - CRAB

Le vrai du faux.
Michel Serres faisait observer que depuis la nuit des temps dans toute l’histoire de l’humanité le temps de paix comptait pour moins de 10 %, que depuis la fin de la deuxième guerre mondiale nous vivons une paix exceptionnelle sur l’ensemble de la planète dans la mesure où il y a peu de guerres.
Michel Serres rappelait, si la violence est certes une réalité, le tabac tue plus que le terrorisme les attentats meurtriers exécutés un peu partout dans le monde, c’est vrai.

La paix domine sur la planète au sens où, en effet, il y a peu de guerres ; cependant nuance de taille, nulle personne ne choisit le terrorisme pour mourir, alors qu’en connaissance de cause elle « choisit » de fumer – donc choisit sa mort.

Nous commençons à mourir peu à peu dès notre naissance, cependant, en tenant compte que la globalisation qui nous est vendue comme principe d’ouverture contre « les méchants partisans du repli » ne saurait dissimuler qu’idéologiquement nos sociétés libérales jacobines, c’est à dire non-communalistes, reposent sur la frustration, sans laquelle aucune politique libérale n’est rendue possible *1, ceci n’est pas sans conséquence sur la vie ou l’avenir de la plupart de nos compatriotes car il serait vain de masquer l’inégalité des conditions de plus en plus violemment ressenties par tout un chacun, ce n’est pas sans rendre insupportable, au quotidien, cette sorte de petite mort, la bigarrure tragique de notre époque. CRAB

*1 -


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.