mardi 15 octobre 2019

Accompagnateurs des sorties scolaires - suite



Errances sémantiques au plus haut niveau de l’État : Triste réalité, Sibeth Ndiaye « pense » ou plutôt prétend détenir la vérité en s‘empressant d’évacuer la plus petite notion de Droit.
« Qui est-il pour stigmatiser une femme qui accompagne les enfants en sortie scolaire ? », dénonce la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye sur France 3.

Même un élu du RN, suivant les circonstances, peut-avoir ni plus ni moins raison qu’un élu des autres partis, mais le moteur de l’irresponsabilité la police de la pensée par la voix pleutre de la porte-parole veille au grain, sous le systématique faux prétexte de ne pas « stigmatiser les musulmans », dans le plus parfait déni de la bien réelle inquisition musulmane ou des assauts théocratiques contre la laïcité.
CRAB

Suite : Piqûre de rappel
Signes religieux lors des sorties scolaires : « Ces parents accompagnent une classe, pas leur enfant ».

DROIT : Les accompagnateurs des sorties scolaires qui, au même titre que les enseignants, participent à l’exécution de ce service public doivent être eux aussi soumis à la neutralité religieuse.

SUITE

12 commentaires:

  1. VOILE
    Une déclaration dans le style de ces gauches, lesquelles par électoralisme depuis environ quarante ans trahissent la laïcité.
    Cit :Adrien Quatennens dénonce "une tentative d’élaborer des lois d’exception qui ne viseraient qu'une seule religion".
    .
    Un déni de la réalité-réelle grotesque et irresponsable à l'encontre de toutes ces femmes, lesquelles partout dans le monde savent que l'enfoulardement est le pire des signes de l'infériorisation et de l'abaissement du statut des femmes.

    RépondreSupprimer
  2. Affiche de la FCPE, laquelle “flatte le communautarisme”
    Enfin, une très forte majorité (69%) des personnes interrogées pense qu’avec cette affiche “la FCPE flatte le communautarisme à quelques semaines des élections des parents d’élèves” et pour 65% l’affiche “représente une atteinte au principe de laïcité”.
    .
    OPINION - L’enquête a été réalisée avant l’incident de séance provoqué vendredi 11 octobre au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté par un élu du Rassemblement national, qui a pris à partie publiquement une femme voilée qui accompagnait -en toute légalité- des élèves lors d’une sortie scolaire.

    Les Républicains se sont engouffrés dans la polémique pour réclamer ardemment l’interdiction du voile des accompagnatrices de sorties scolaires. Ils se sont appuyés sur ce sondage pour faire entendre leur voix.

    L’institut de sondage Ifop-Fiducial a révélé ce lundi 14 octobre un sondage dont il ressort que deux Français sur trois, soit 66% des sondés, sont favorables à l’interdiction de signes religieux ostensibles, comme le port du voile, aux parents d’élèves qui accompagnent les sorties scolaires

    L’enquête avait été réalisée après la diffusion d’une affiche de la FCPE montrant une femme voilée lors de l’une de ces sorties. 37% des personnes interrogées se disent même “très favorables” à cette interdiction.

    Inversement, 18% y sont “plutôt opposées” et 16% “très opposées”, selon cette enquête pour Sud Radio.

    Interrogés sur leur état d’esprit vis à vis de l’affiche de la FCPE portant le slogan “Oui, je vais en sortie scolaire et alors ?”, 22% des Français disent ressentir de la colère et 25% du rejet. Elle suscite en revanche l’indifférence d’un Français sur trois (34%), la satisfaction de 14% et l’enthousiasme de 5%.
    Une affiche qui “flatte le communautarisme”

    Enfin, une très forte majorité (69%) des personnes interrogées pense qu’avec cette affiche “la FCPE flatte le communautarisme à quelques semaines des élections des parents d’élèves” et pour 65% l’affiche “représente une atteinte au principe de laïcité”.

    Pour une majorité d’entre elles toutefois (55%), elle “envoie un message de tolérance et d’inclusion à l’égard des parents d’élèves”.

    Le sondage a été réalisé avant la polémique déclenchée ce week-end par un élu RN de Bourgogne Franche-Comté qui a demandé à une femme présente lors d’une réunion publique de retirer son voile.

    Cette enquête a été conduite en ligne du 25 au 26 septembre auprès de 1013 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur de 1,4 à 3,1 points.

    La volonté de la majorité des français sera t-elle respectée par Macron, ce président d'un gouvernement jacobin ?

    RépondreSupprimer
  3. À l'attention de O....r D...e -
    Chez nos compatriotes juifs il n'y a pas de prosélytisme puisque l'on ne devient juif exclusivement né d''une mère juive.
    Alors que, dans note pays, le racisme était en voie de disparaître, depuis une trentaine d'années, c'est une majorité parmi les musulmans qui sont porteur du virus anti-juif.
    .
    "société de vigilance"
    En contrepartie du fait religieux, enseigner à l'école le fait athée sera la meilleure des réponses pour lutter contre l'inquisition musulmane.
    Rappeler ici, que les gens accusés d'islamophobie par nos gentils islamistes n'ont pas fait ( bel exemple de fraternité ) un seul mort.

    RépondreSupprimer
  4. "Le voile est sexiste et obscurantiste" : l'appel de 101 personnes de confession musulmane de France
    Publié le 22/10/2019 à 12:00
    https://www.marianne.net/debattons/tribunes/le-voile-est-sexiste-et-obscurantiste-l-appel-de-101-musulmanes-de-france?fbclid=IwAR2L48Xauku12M_jL_BYrievc4nltuDwG5L0yCPW4dU8E4ecDP26-ysGFTM
    .
    Voila qui fera peut-être réfléchir les islamo-gauchistes et participera à déconstruire le jeu politique sordide caractérisé par la corruption clientéliste, pour la plupart le fait de partis politiques des gauches.

    RépondreSupprimer
  5. Visiblement, pour certains, il y a extrême droite et extrême droite. Les artistes, chercheurs, journalistes et pétitionnaires professionnels qui ont signé la tribune apocalyptique parue le 15 octobre dans Le Monde pour prendre la défense de l’accompagnatrice scolaire très strictement voilée prise à partie par un élu Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté ont l’indignation sélective. On a beau chercher, aucune trace de la même colère, du même affolement de leur part – à les lire, cette femme aurait subi un traumatisme irréversible et son fils serait bon pour une thérapie à vie – quand, par exemple, en mars dernier, l’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh avait été condamnée à dix ans de prison et à 148 coups de fouet par les mollahs pour avoir défendu les femmes qui enlèvent leur voile et s’être elle-même présentée tête nue au tribunal. L’extrême droite religieuse au pouvoir en Iran peut tranquillement menacer, traquer, emprisonner et supplicier les femmes qui rejettent le port obligatoire du voile, sans que les lanceurs d’alerte du showbiz concerné et de la faculté vigilante soient le moins du monde troublés et jugent utile de se fendre d’une tribune indignée. L’extrême droite, dès lors qu’elle porte une barbe et un turban, ne semble pas froisser leur sensibilité humaniste, pourtant à fleur de peau.
    Gérard Biard · le 22 octobre 2019

    RépondreSupprimer
  6. À ‘attention de b...k H....n - L'enfoulardement volontaire, c'est donner un signe négatif de l'identité féminine aux enfants.

    RépondreSupprimer

  7. Vivre ensemble n'est pas '' construire ensemble '', les animaux vivent ensemble dans la jungle - sans '' construire ensemble '' notre société les inquisiteurs musulmans compteraient parmi les pires prédateurs.
    .
    Rappel : Sorties scolaires
    Un voile brouille tellement l’esprit des enfoulardées soutenues par la police de la pensée ou les idiots utiles de l’islamisation qu’il ne leur vient pas même à l’esprit de préserver la liberté de conscience des enfants incroyants ou croyants de toutes confessions.
    .
    Ce n'est pas une mère qui accompagne son enfant lors des sorties scolaires mais l’accompagnatrice d'une classe.
    Cette femme au Conseil Général a préféré laisser pleurer son fils plutôt que de retirer son voile, ceci démontre que pour elle, son fils est moins important que son voile.
    .
    La pudeur, c'est faire preuve de retenue.
    Les mots ont un sens : c’est méconnaître sa religion, alors que l’islam interdit le fétichisme, s'exhiber enfoulardée '' par pudeur '' est une errance sémantique, laquelle caractérise toutes les idéologies de l'inquisition musulmane.

    RépondreSupprimer
  8. Une cinquantaine de personnalités appellent à manifester le 10 novembre contre l’islamophobie
    Mort de rire, voici dans un parfait ensemble toute la clique des jacobins islamo-gauchistes en passant par les meilleurs des robespierristes grands admirateurs de Lénine supérieurement acoquinés avec des racialistes de l’intersectionnalité sombres égéries d’un féminisme à deux neurones ( non-universel ) ou accointés avec les chantres du communautarisme, les voilà dignement représentés par les très médiatisés et habituels démagogues, carriéristes par clientélismes et j’en passe dont parmi les sempiternelles personnalités appelant à défiler à Paris, on trouve le chef de file de " La France insoumise ", Jean-Luc Mélenchon, le secrétaire général de la Confédération générale du travail (CGT), Philippe Martinez, la « journaliste » Rokhaya Diallo, l’avocat Arié Alimi, le rappeur Fianso, le « gilet jaune » Jérôme Rodrigues, ou encore Esther Benbassa, sénatrice Europe Ecologie-Les Verts de Paris..
    .
    Autant rappeler que la notion d’islamophobie n’a jamais été autre chose qu’un concept pour interdire le blasphème ou la critique de la religion musulmane.

    RépondreSupprimer
  9. La défense de la dignité de la femme.
    Gisèle Halimi, par ce que le voile est le pire des signes de l’infériorisation et de l’abaissement du statut des femmes, disait-elle - le 02 Novembre 1989 rappelait qu’elle avait démissionné de SOS Racisme, laquelle association refusait de s’opposer à l’enfoulardement des fillettes ( comme si elles avaient le choix ) - Source ina.fr

    RépondreSupprimer
  10. Mort de rire, Caroline de Haas spécialiste de l’élargissement des trottoirs à la Chapelle-Pajol à Paris, chef de file d’un féminisme à deux neurones, sera présente dans la manifestation ‘’ contre l’islamophobie ‘’ le 10 octobre au coté du CCIF.
    Suite
    https://laicite-moderne.blogspot.com/2017/11/le-meilleur-des-mondes-monde-lenvers.html
    .

    RépondreSupprimer
  11. Le Coran est "très imprécis" au sujet du port voile mais "rien ne mentionne de couvrir ses cheveux" donc "on ne peut en déduire une pratique religieuse et encore moins une obligation religieuse", explique Anne-Sophie Monsinay, une des deux femmes imam, entendue sur RTL
    .
    “Punissons-la” : le rappeur Booba, lequel n’est pas ni à une violence près ni à appel à la haine près menace Zineb El Rhazoui
    Y aura t-il une manifestation organisée par les gauchistes... ?

    RépondreSupprimer
  12. Mort de rire, une manifestation prétendument antiraciste où l'on scandait allahu akbar comme lors des manifestations organisées par la république islamique d'Iran, bref un énorme succès théologique pour « le grand républicain » Mélenchon.
    Suite
    https://laicite-moderne.blogspot.com/2019/11/la-gauche-bigote.html

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.