mardi 10 mars 2020

Actualité – Mars 2020

Pour ne pas oublier

Vérité, bienveillance et l’utilité de le dire

Les Fake news passent, il faudra bien se faire à l’idée
Un athée ne reprochera jamais à une personne sa liberté de croire, il pratique l'exercice de la critique athée et féministe de toutes les idéologies dont les religions.
L'athée ne propose aucun dogme - L'athéisme n'est pas une croyance puisque l'athée ne s'intéresse qu'à l'immanent ( la réalité-réelle et non au monde des livres ) comme Darwin ne s'intéressait qu'à la nature.

[ " Point de salut dans un pays sans la science, l’éducation et la culture."
" Qu’il fasse bien ou mal l’athée sait qu’il ne sera ni récompensé ni punit."
« Versets » athées ]

Sans se référer à un dieu, la spiritualité athée, la recherche permanente de l’éthique, le sens de l’honneur dans l’intérêt commun est aussi , en dehors de toutes les religions, depuis l’antiquité, ( je pense à Démocrite ou Lucrèce ), une noble réalité.

Constant sans reproche ni regret
Je suis Charlie depuis Hara-Kiri, mais je ne serai jamais Hanounaniste.
Le raciste est celui qui interdit de penser en dehors de la communauté ethnique où il assigne l’autre à résidence et les islamistes avec la collaboration des idiots utiles de l’islamisation française sont de grands experts en la matière.
La laïcité, ce n'est pas la religion, mais le droit de ne pas croire ou éventuellement de croire.
Les religions sont des fake news d'un autre temps - et chaque religion est en effet une secte ( qui a réussi ), et l’invention du monothéisme est la racine du pire des sectarismes, il engendre le racisme.

Ce que j’aime bien dans l’Ancien Testament, c’est quand la mer rouge s’ouvre devant les hébreux, ils découvrent un fond marin tapissé de canettes de bières vides et de sacs en plastiques de toutes les couleurs.

Racisme et esclavage
Le racisme et l’esclavage ne sont pas des inventions de l’homme au visage pale (
dit homme blanc ) mais furent inventé au Moyen-Orient ( l’invention du monothéisme est la racine du pire des sectarisme ) par des hommes aux visages pas clairs du tout mais à l’évidence à la peau plus ou moins foncée – mais on ne saura jamais qui des belges ou des français ont inventé la frite.
Pourquoi la traite des noirs trans-saharienne et orientale du monde arabo-musulman n’est pratiquement jamais enseigné ?
Vidéo : Esclavagistes

La paresse n’est plus libertaire
Nul ne peut compter sur le covid19, je m’attendais, sauf moi, à voir 700 millions de chinois passer à la trappe, hélas nous avons affaire à un virus paresseux, pourtant, si l’on veut sauver le vivant, la décroissance démographique s’impose comme de première nécessité avant même le lait - - maternisé, bien sûr.

S'impose à tous la démondialisation, la décroissance démographique, la décroissance économique et revenir à la souveraineté nationale en fondant une république girondine ( communaliste ) serait faire au mieux pour sauver le végétal et l'animal ( le vivant ) sur la planète et la démocratie dans notre pays.

Daech en France
Menaces contre Pascal Praud : quand deux rappeurs " fiers d’être musulmans " ( disent-ils ) appellent au meurtre au nom...du respect dû à l’Islam.
« Les journalistes salissent l’islam, sont amateurs comme Pascal Praud. Ça mérite une balle dans le cervelet, le canon au fond de la bouche »
«On va jamais m’traîner dans la boue.»
Citation - Rodomontades virilistes, appel au meurtre, infatuation de l’ego, les paroles de cette chanson sont révélatrices de la mentalité qui sévit dans les quartiers, savamment entretenue par un mélange de discours victimaire et de propagande violente. Céline Pina
S’il est un juste dans les gauches, c’est bien Elle.

Ces islamo-fascistes inspirés par les milieuxrégions du monde où le mot " Liberté " ne fait pas partie du vocabulaire local ou national , comme dans tous les pays submergés par la croyance dans une divinité, souvent hyper-racistes ( interdiction de l’apostasie, par exemple ),veulent obtenir l’interdiction de blasphémer*1 selon leurs méthodes criminelles – ICI, l’inquisition musulmane fait la preuve, une fois de plus, que la France n’a nul besoin d’un patriarcat importé et de surcroît sacralisé par une religion qui parle des femmes à la troisième personne laquelle idéologie totalitaire, inégalitaire, n’est en rien une richesse pour notre pays, mais un cancer.
C’est donc aux pouvoirs publics de comprendre que l’urgence c’est de mettre un terme à l’immigration organisée par des immigrés eux-mêmes originaires des pays dominés par des musulmans en commençant par abroger le " Regroupement familial ".
Question, en réponse à cet appel au meurtre : est-ce que, une fois de plus, comme dans l’affaire Mila, le Procureur de la République va faire la sourde oreille ?

*1 Rappel – Blasphémer, c’est la quête de nouveau

Un président ou un porc ?
Qui pourrait imaginer qu’un président d’association humanitaire ( Idriss Sihamedi ) puisse dénoncer l’asile offert par la France à une femme menacée de mort? ; alors que celle-ci a été condamnée au Pakistan pour blasphème parce que, chrétienne, Asia Bibi a osé boire de l’eau tirée du même puits que celui qui sert aux musulmans?

Comment se fait-il que nos compatriotes juifs ne puissent plus scolariser leurs enfants dans les écoles de la république si ce n'est à cause d'un antisémitisme largement et majoritairement répandu dans les milieux musulmans ?

L’Europe
" Si l'euro meurt, l'Europe mourra. On retournera aux nations, au nationalisme et à la guerre." Dixit Christophe Barbier
( lu dans L’Express )

Retourner à la guerre...mort de rire, en Europe seule la France dispose réellement d'armes de destructions massives et d'une armée. Souverainisme n'a jamais signifié '' nationalisme '' qui plus est guerrier sauf pour les coutumiers d'errances sémantiques pro-européens sans nuance.

Être français, c'est être défendeur du seul féminisme qui vaille '' le féminisme universel ( ligne - Élisabeth Badinter ) '' et non du coté des bouffées de délires ou des errances sémantiques du « féminisme » victimiste ( ligne des - doloristes, racialistes,
de l’intersectionnalité ou indigénistes ).
Être français, c'est exiger de remplacer "notre" république jacobine par une république girondine.
Être français, c'est être conscient que l'identité de la république ne peut-être que laïque ( sans arrangement - loi de 1905 ).
Être français, c'est refuser une Europe et une mondialisation qui efface le citoyen pour en faire exclusivement un consommateur le plus inculte possible.
Être français, c'est être conscient qu'il existe une autre voie politique libertaire, voire communaliste pour remplacer le libéralisme, le communisme ou le stalinisme et par dessus tout de se passer de l’obscurantiste théocratie..

Erdogan et les migrants dépêchés aux frontières de la Grèce
Oui, c'est bien évidemment un acte de guerre, mais plus encore un acte de guerre contre le monde occidental - monde des libertés individuelles, de la liberté de conscience, de l'égalité des droits dont la cause des femmes, qui, quoi que fasse Erdogan, finira bien par triompher de la pègre islamiste ou de l'inquisition musulmane, dont-il est un des principaux soutiens.

Cesser de verser des fonds à la Turquie pour aider la Bulgarie et la Grèce est la bonne réponse à faire pour éliminer la tentative d' Erdogan de reconstruire l'esclavagiste empire ottoman.

Dilemme
En Algérie, la religion interdit l'autonomisation des personnes, plus particulièrement celle des femmes, dans cette navrante arlequinade ce pays ne connaîtra rien de plus qu'une croissance démographique, donc destructive de l'envie de vivre.
CRAB

SUITES

La religion c’est la pétrification, la fossilisation du langage - la religion sacralise la maladie d’illusions - bien qu’hallucinatoire, par-dessus tout, la religion, c’est le clonage des esprits
SUITE

Pardonner les offenses n'est pas assez, il faut aussi les oublier.
Germaine de Staël

7 commentaires:

  1. À l'attention de Mohamed
    Que puis-je vous dire de plus, le RAP est une musique à deux notes faites pour les cerveaux à deux neurones, convient très bien aux fans des religions duelles les plus totalitaires ou plus précisément peu spirituelles mais considérablement socio-politique comme l'idéologie prônée dans le coran, par exemple.

    RépondreSupprimer
  2. Par Michel Onfray - Un virus mondialisé

    Le coronavirus n’est pas juste une épidémie médicale, c’est également une métaphore: celle de ce qu’est (devenue) la France qui subit, voire qui va au devant des problèmes. Ses prétendus experts qui ne décollent pas des plateaux de chaînes d’information continue (j’avais écrit: contenue…), font les malins: ils déclarent "même pas mal!", ils bombent le torse comme des cadors, ils minimisent, ils estiment que c’est moins grave qu’une épidémie classique de grippe hivernale comme il y en a tous les ans, mais je ne peux m’empêcher de croire ce que je vois et non pas de voir ce que je crois: la Chine n’est pas du genre à confiner la ville de Wuhan, quinze millions d’habitants, si l’extrême gravité n’est pas avérée –c’est ce que doit et peut penser quiconque n’a pas renoncé à l’usage de sa raison ni à celui de son esprit critique.

    Un pays dictatorial compte pour rien la mort de ses citoyens, mais pas celle des ressortissants des autres pays, non pas par moralité, mais par cynisme politique, industriel, commercial. La Chine n’aurait pas pris le risque d’être associée à une mauvaise image planétaire ( le pays d’où sort un virus inconnu et mortel associé à des pratiques culturelles atypiques -manger de la chauve-souris en soupe par exemple, sinon du pangolin, voire boire du venin mélangé à du sang de serpent sous prétexte que c’est aphrodisiaque…), de connaître une dégringolade économique mondiale, s’il n’y avait pas eu un véritable péril en la demeure.

    Sur un plateau de télévision, le mardi 28 janvier, j’ai soutenu cette thèse en précisant que je trouvais étonnant que dans notre pays, si prompt à invoquer le principe de précaution édicté par Maastricht pour interdire les desserts fabriqués en famille et emportés à l’école pour fêter un anniversaire faute de traçabilité, on puisse ne pas décoder le message que la Chine envoyait en confinant la ville, puis la région de manière drastique.

    Au dire des experts en tout, c’était prétendument le signe d’une gestion totalitaire de la crise. Mais ce pays n’est pas à dix mille morts prêt  -depuis des décennies, la répression maoïste ou néo-maoïste témoigne que les gouvernants se moquent du trépas de leurs sujets! La Chine savait ce que nous ne savons pas mais dont pourtant nous aurions dû nous douter: il suffisait non pas de croire ce qui se disait, et qui s’est amplement trouvé amplifié par les médias qui reprenaient en chœur, mais de penser ce qui était fait au pays de Mao 2.0. Comme toujours, on a préféré croire un mensonge qui sécurise à une vérité qui inquiète.

    RépondreSupprimer


  3. Nombre de médecins qui donnaient des leçons, tout en ne sachant pas grand chose de ce virus, arboraient des titres ronflants –chefs de ceci, patrons de cela, directeur ici, responsable là, président souvent, mais aucun journaliste n’a précisé que, par exemple, quand il invitait sur son plateau le docteur Yves Lévy, médecin spécialiste en immunologie, ancien patron de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), depuis peu "conseiller d’État en service extraordinaire ", pour donner son avis éclairé sur la chose, ce monsieur était, dans le privé, le mari d’Agnès Buzyn alors ministre de la santé! Je l’ai appris sur un autre plateau télé, mais après l’émission et dans les couloirs… Au revers de cette armada de médecins qui péroraient, j’ai souvent vu des légions d’honneur rouge sang…

    Pendant que la Chine confinait, la France ouvrait grand ses portes en affrétant des avions militaires aux frais du contribuable afin de rapatrier sur le sol français ses ressortissants ayant choisi de vivre en Chine. Ces opérations se sont faites avec l’aide des militaires: on apprend aujourd’hui qu’il semblerait que l’un d’entre eux, au moins, ait rapporté le virus dans sa base avant une probable contamination d’une partie du département de l’Oise –avant la suite. Rappelons qu’un professeur sexagénaire est mort dans ce département alors qu’il n’avait pas effectué de voyages ni dans les zones à risque, ni ailleurs, il s’est juste trouvé en contact avec une personne venue de cette base militaire contaminée par un ordre donné à l’Elysée. Si j’étais Macron, je ne serais pas bien fier…

    RépondreSupprimer
  4. Toujours sur ordre de l’Elysée, le gouvernement a ensuite dirigé ces rapatriés dans un village des Bouches-du-Rhône, Carry-le-Rouet, sans en informer le maire qui a appris la chose aux informations régionales –c’est dire dans quelle estime le président Macron tient les élus. Une deuxième livraison d’expatriés a été faite en Normandie, dans un village vacances, à Branville (Calvados), où se trouvaient encore des touristes.

    Paris sait se souvenir que la province existe quand il faut y loger des migrants ou des malades potentiels à mettre en quarantaine. Pourquoi à l’Elysée ou à Matignon n’a-t-on pas choisi Le Touquet, ville dans laquelle le président dispose d’une villa gardée en permanence, ou Le Havre, cité du premier ministre candidat à sa réélection aux prochaines municipales? Tant qu’à exposer les Français, le premier d’entre eux, et son second, devraient au moins montrer l’exemple.

    Quelques responsables politiques ont invité à reprendre le contrôle des frontières pour empêcher la propagation de la maladie –ce qui paraissait de bon sens. Péché mortel pour les thuriféraire du marché total planétaire! On a alors entendu un élément de langage consternant, repris par le ministre de la santé lors de son intervention du samedi 29 février: "Le virus ignore les frontières." Tout en expliquant qu’il fallait ne pas se serrer la main pour se dire bonjour, ne pas se faire la bise et se laver les mains -il est vrai que, pour accoucher d’une pareille montagne, il fallait bien mobiliser un conseil des ministres extraordinaires un samedi avec toutes les huiles gouvernementales flanquées des plus hauts gradés de l’armée française et des professionnels de la profession comme dit l’autre. S’en sont suivies des interdictions de se réunir, de voyager en dehors de la zone maastrichtienne (rions un peu!), de courir un marathon, d’assister à des rencontres sportives dans un stade fermé, de se réunir à plus de tant de personnes: autrement dit, il fallait mettre des frontières entre soi et les gens potentiellement contaminés, mais on pouvait laisser librement circuler les Chinois, et laisser les Italiens passer nos frontières sans contrôle. Ce qui vaut pour un village si loin de Paris et de ses jacobins ne saurait donc valoir pour la totalité du pays.

    RépondreSupprimer
  5. Il est bien triste d’avoir à redire à ces gens qui nous l’apprennent que le virus ne vole pas comme une libellule dans l’air mais qu’il se transmet par ceux qui en sont affectés –vérité de La Palice. Dès lors, on ne se sert pas la main si l’on est un habitant des villages de l’Oise concernés, on reste chez soi, mais on peut continuer à prendre le train, l’avion, à rouler sur les routes et autoroutes sans que cela ne pose un problème de santé publique!

    Car le virus n’existe pas seul, comme une monade voyageant dans l’éther, mais porté par des gens qu’on peut confiner –ce qui s’appelle rester dans la frontière de sa maison. Mais la France, bonne fille, ouvre grandes ses portes au virus puisqu’elle reste adepte de la mondialisation, à la libre circulation des personnes et des biens, et que l’Etat profond qui nous gouverne, et auquel Macron obéit, ne veut pas avouer ses erreurs et son tort en revenant sur son dogme sans-frontiériste ce qui serait avouer que ce dogme est mortifère.

    Or, que se passe-t-il avec la quarantaine –sottement rebaptisée quatorzaine par le ministre de l’éducation nationale ignorant qu’il utile un mot qui existe dans le registre juridique (Quatorzaine: Espace de quatorze jours qui s'observait légalement entre les diverses étapes d'une saisie judiciaire. Quarantaine:Toute espèce de réclusion, de séquestration temporaire), mais en dehors de son sens, contre lui, même, car une quarantaine, c’est un temps d’isolement qui, certes,  durait à l’origine quarante jours mais qui peut durer plus ou moins depuis? De même que Limoger signifiait jadis envoyer à Limoges comme punition, le mot signifie aujourd’hui envoyer dans un lieu qu’à Paris on estime perdu pour punir un fonctionnaire qui ne courbe pas l’échine –mais pas forcément à Limoges! La quarantaine, même si elle dure quatorze jours sans d’ailleurs qu’on soit sûr que ce soit la période adéquate, est une réclusion pendant un certain temps dans un espace confiné –chambre d’hôpital, appartement privé , maison ou camp de vacances pourvu que ce soit chez les demeurés loin de Paris. Or, tout ceci suppose une limite en-deça et au-delà de laquelle les choses ne sont pas  les mêmes. Y a-t-il une autre définition de la frontière?

    L’impéritie gouvernementale a donc permis que nous passions du stade 1 au stade 2 avec ces belles vitesses. On nous annonce désormais l’inexorable arrivée du stade 3.

    J’avais bien raison de dire en ouverture que le coronavirus n’est pas juste une épidémie médicale mais également une métaphore. Si je voulais m’exprimer comme un journaliste, donc comme un politique, et vice-versa, je dirai: "La suite est à venir"…
    Michel Onfray

    RépondreSupprimer
  6. À l'attention de Corine L....
    .
    L’assignation identitaire
    Dis-moi de quelle origine tu es et je te dirai si tu peux parler.
    .
    Le clonage des esprits par la nov-religion ou quand la « lutte des races » remplace « la lutte des classes »
    .
    Hors, le féminisme n’est ni blanc ni noir, il est universel, sauf pour la meute à deux neurones qui consacre l’essentiel de son activisme entièrement à la censure, y compris par la violence se livre à l’hyper-censure de tout ce qui n’est pas " elle " ou pense différemment, laquelle faune, police de la pensée, sans jamais s’interroger, forte du nombre se prend pour la qualité et, la plupart du temps, surtout par le biais des réseaux sociaux, tente de faire gober aux internautes faibles d’esprits sa nov-religion ethnicisante.

    RépondreSupprimer

  7. Satan comme peu de gens le connaissent - réédition
    https://laicite-moderne.blogspot.com/2019/05/satan-comme-peu-de-gens-le-connaissent.html

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.