mercredi 29 décembre 2021

PERTE DU SENS DE LA LIBERTÉ

 





OU À LIRE SUR

0_E_Badinter_feminisme_et_religieux

.

MICHEL ONFRAY - LUCRÈCE DE NOTRE TEMPS

Lecteur ou auditeur assidu, c’est un plaisir immense et inégalable de lire Michel Onfray ou d’entendre Michel Onfray s’exprimer dans les médias.

Pour ma modeste part, je considère que Michel Onfray est un vrai ou rare penseur, assurément le plus important de notre temps – il est Michel Onfray philosophe quand la plupart des autres ont bien du mal à assurer leur statut de professeur de philosophie y compris parmi les plus médiatisés idéologues plutôt platoniciens que véritablement des penseurs.

Je n’ai qu’un seul point de désaccord, notamment quand Michel Onfray fait savoir "qu’on ne devrait pas s’occuper du voile ou du burqini... mais plutôt de ce qu’il y a dans la tête... ", à propos de certaines des femmes musulmanes qui sans retenue ou sans pudeur s’exhibent volontairement, entre-autres, voilées sur la place publique.

Porter volontairement le voile est une perte du sens de la liberté, l’interdire rendrait un immense service à toutes ces femmes qui partout dans le monde refusent de s’affubler du pire des signes de l’infériorisation et de l’abaissement du statut des femmes – imposant à chaque femme de confession musulmane de « vivre » sous le regard du clan.

Interdire le voile dans l’espace public est une des modalités tout à fait compatibles avec le rejet légitime d’une culture de l’approbation des plus sexistes non sans diaboliser la liberté de la pensée pour in fine interdire la liberté de conscience ou d’expression.

NON ! CE N’ÉST PAS UN MEURTRE CONJUGAL !

...noter - pour une fois la presse des « bien-pensants » ne rapporte pas ce fait criminel à partir de cette idée pas très élevée, voir ridicule de féminicide * - néanmoins on ne peut réduire ce crime à un meurtre conjugal.

* - Un homme dérangé ne tue pas une femme parce qu’elle est une femme mais pour de multiple raisons plus injustifiables les unes que les autres.

La seule exception, sur le parvis de la Gare Saint-Charles à Marseille où un musulman à égorgé deux femmes parce qu’elles étaient des femmes selon son dire.

Rappelez-vous, à Mérignac, cette française de confession musulmane Chahinez B. ( 31 ans ), arrivée en France cinq ans auparavant, brûlée vive par son époux qu'elle avait rencontré en Algérie - immolée parce qu’en France, elle voulait vivre comme une française.

Parler d’un meurtre conjugal, c’est confondre la culture, la civilisation et l’infraction aux lois sociales ;

en effet ce meurtre est la conséquence de la soumission d’un individu à une culture de l’approbation dispensée dans des sourates du coran ou de la sharia, deux textes tout à fait incompatibles avec les lois égalitaires femmes-hommes qu’honore notre propre code civil...

Non-sécularisé, endoctriné dès son plus jeune âge dans cette idée coranique que l’homme est supérieur aux femmes cet individu se montre incapable d’accepter les règles sociales d’une démocratie avancée pour commettre ce meurtre sous le signe de la loi d’un code civil et politique qui se présente comme une religion, s’en en être une – ce code civil et politique musulman aggrave la phallocratie et la volonté d’inférioriser les femmes pour la satisfaction de mâles ne comprenant rien aux femmes au point d’en avoir une peur panique pour par pure imitation se référer et théoriser à partir de textes comptant parmi les plus haineux, les plus sadiques envers les femmes rédigés auparavant par les scribes acculturés*1 de l’Ancien et du Nouveau Testament.

*1. Comparons les idéologies mortifères et sexistes des scribes monothéistes avec la pensée et la finesse d’esprit de ces penseurs que j’ai bien envie de qualifier d’ultra-des lumières, tels un Démocrite, un Diogène, un Épicure, un Ésope ou encore l’immense Lucrèce, et tant d’autres poètes philosophes scientifiques aimant la vie ici et maintenant.

C’est sans fin, il n'y a rien à attendre des pays islamisés - ils sont infréquentables, coupons toutes relations aussi longtemps que dominera dans ces régions du monde une culture de l'approbation où la religion a force loi.

SUITE

Iran - Couvertes de pied en cape

http://laicite-moderne.blogspot.com/2017/03/couvertes-de-pieds-en-cape.html

.

SUITE 2

EMPRISONNÉ EN IRAN

http://laicite-moderne.blogspot.com/2021/12/emprisonne-en-iran-le-francais-benjamin.html

.

SUITE 3

http://laicite-moderne.blogspot.com/2021/12/genealogie-des-intrigues-de-notre-temps.html



4 commentaires:

  1. À l’attention de Sylvie J...
    Oui, je soutiens Michel Onfray contre ceux qui affectent de ne voir ou sont payés pour extraire deux ou trois phrases pourtant rabelaisiennes ou voltairiennes de deux pamphlet très politiques ‘’ le doigt d’honneur ‘’ et la ‘’ cyborg suédoise ‘’ dans le seul but de le déconsidérer afin que nul n’ait envie de le lire.
    Ce sont à l’œuvre des chaînes publiques ou journaux subventionnés, financés avec les deniers du contribuable ce qui évidemment me dérange, d’où l’exigence de privatiser ces chaînes ou presses papiers pour que la pluralité finisse par l’emporter sur l’emprise ou la dictature du « camp du progrès ».
    Que des chaînes ou autres presses privées participent à cette « praxis moderne » de l’autodafé, je m’en contrefiche du moment que le contribuable ne les entretiens pas.

    RépondreSupprimer
  2. TRIBUNAL JACOBIN OU L’AIR DU TEMPS
    Né gauchiste, hérétique tu nie la biologie en refusant de t’identifier naturellement à l’orthodoxie wokiste ou au gauchisme culturel, en conséquence le sort que te réserve l'épistémè voit le Tribunal de l’inquisition te condamner sans appel ; tu seras privé d’éditeur, d’antenne ou directement déporté au goulag.
    .
    Diogène de Sinope s’adressant aux arsouilles et à leurs petites frappes représentatifs d’identitaires formatés dans l’orthodoxie véhiculée par toutes les gauches confondues, ne manqueraient pas de leur faire observer qu’ils ne sont qu’idéologues aux antipodes de la pensée ni des philosophes du chien ni du féminisme universel et en l’occurrence, sans indulgence, leur dirait " ôtez-vous de ma vie ".
    Claude Bouvard ( CRAB )
    SUITE
    https://laicite-moderne.blogspot.com/2021/12/mathieu-bock-cote-le-desespoir-des-bien.html

    RépondreSupprimer
  3. G-William Goldnadel@GWGoldnadel
    Ce matin, 7 h 35 sur la radio active de sévice public . Évocation du «féminicide» de Chahinez , brûlée vive , pour incriminer les manquements de la police . Mais pas question de dire que son mari était un algérien qui refusait que sa femme veuille « vivre comme une française ».
    .

    RépondreSupprimer
  4. Quand le déni de la réalité pour être crût se déguise en vérité, il trouve à la fois son bouillon de culture et sa limite limite dans toutes les ramifications du gauchisme culturel, du wokisme, du néo-féminisme ingénierie ponts et chaussées orientation C. De Haas.


    Des femmes comme Brigitte Bardot ont fait infiniment plus pour l’émancipation des femmes que n’importe laquelle des théoriciennes du féminisme.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.