mardi 11 janvier 2022

« VIVRE » DANS LA PEUR N’EST QUE DÉSHONEUR

 

Dans le silence assourdissant des néo-féministes et des wokes Rhéa donne ses enfants à manger à Cronos.

« VIVRE » DANS LA PEUR N’EST QUE DÉSHONEUR

Sans être pressé je ne crains pas la mort, vitaliste je ne me prive pas de faire un doigt d’honneur " à la seule fatale connue ", en l’occurrence pour vivre aussi longtemps que possible je n'ai nul besoin de manger ni de sucer le sang des enfants.


La peur de la mort supposée des personnes âgées encourage le cannibalisme que propose la macronie - et si certains vieux ne veulent pas se faire vacciner, c'est leur choix.


De même que l'anxiété climatique des séides de Greta polluent le débat public sans permettre de s'occuper vraiment d'écologie, masquer, tester et vacciner les enfants ou imposer cette infamie au moins de 65 ans restera une page sombre de notre histoire.

SUITE

https://laicite-moderne.blogspot.com/2022/01/macronie-patrie-du-canibalisme.html



 

1 commentaire:

  1. IMPÉRITIE
    Lors d’un débat public ou privé, insulter son interlocuteur lequel pense autrement advient au moment où la forme remonte à la surface un fond sans éthique ni morale
    .
    SÉMANTIQUE
    Le vivre ensemble, c'est la loi du plus fort. Dans la jungle les animaux vivent ensemble, construire ensemble, c'est tout autre chose, suite :
    L’AVERTISSEMENT DE MONTESQUIEU
    Dans l’Esprit des Lois, Montesquieu écrivait que « la religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée ». Les débats sur la nature impériale, politique et juridique de l’islam ne datent pas d’aujourd’hui. Non sans sévérité, le philosophe des Lumières identifiait le despotisme comme un trait consubstantiel à la religion musulmane. 

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.