lundi 13 février 2012

Le regard pervers


Festival de la censure
Iran, la censure une institution parfaitement rodée et c'est plus particulièrement vrai pour l'art cinématographique :
les cinéastes, qui ne sont pas soumis au régime des mollahs sont emprisonnés ou obligés de s'exiler.
Jafar Panahi, l'un des plus célèbres, a été condamné à six ans de prison et 20 ans d'interdiction de travailler.
Un Festival du film se tient en ce moment à Téhéran, de nombreux réalisateurs, les meilleurs d'entre-eux n'y participe pas
Pour le personnage sur la photo à la botte du pouvoir avec pour caution à ses coté un iranien juif, explique que les réalisateurs qui s'en prennent au gouvernement sont des suppôts de l'Occident et des sionistes et seront poursuivis en Justice

Suite à partir de la page :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.