lundi 17 décembre 2018

Qui sait réformer n’est pas macronien


Émilie du Châtelet et Wolfgang Amadeus Mozart
 
En France la beauté n’est pas un risque - attendu que dans notre pays, la pensée est la seule lumière

Qui veut vraiment réformer est un souverainiste inspiré par " Les Lumières "
Non jacobin ai-je souvent rappelé, je conteste et désavoue la république jacobine qui nous-est-imposée - j’estime que le moyen le plus efficace pour parvenir à construire une république girondine ( fédérale ) c’est prioritairement de faire le choix de l’abstention à chaque élection....

Les gilets jaunes réclament un référendum citoyen, c’est bien venu – mais insuffisant
En effet il faut changer radicalement les modalité de la représentation nationale en optant pour une République fédérale ( girondine ), c’est-à dire :
Se passer définitivement de l’Assemblée nationale et du Sénat qui ne représentent pas l’électorat distinctif de la diversité de nos régions
En métropole afin de réduire la position dominante de Paris sur l’ensemble des autres régions, partir d’un principe démocratique que les 13 régions correspondent réellement à treize Parlements égaux en droits
Chaque Parlement mandatent par vote leurs représentants pour constituer à Paris un congrès ou une assemblée constituante chargé, à son tour, d’élire les membres d’un gouvernement qui, à son tour, élit un Premier ministre et un vice premier ministre des français - ( le Premier étant le chef du gouvernement )

Santé, Retraites et chômage - Sortir définitivement du XXe siècle
Suppression de toutes les caisses et complémentaires de l’assurance maladie -
idem pour toutes les caisses de retraites

.
la Santé n’est pas faite pour gagner de l’argent, ( il en est ainsi de L’enseignement ou de la police... ), donc la santé devrait-être entièrement financée par l’impôt

idem pour le financement des retraites, ( quelque soit l’âge de départ )
- idem pour les allocations versées aux chômeurs

Financées par l’impôt, la santé, les retraites et les allocations versées aux chômeurs, au nom de la solidarité, permettrait, ce qui n’est pas rien, d’abaisser considérablement le coût du travail dans l’objectif de rendre nos entreprises très compétitives....


De la démocratie, encore et toujours plus de démocratie
Dans les entreprises, à partir de trente employés ( ou moins ? ), un collège composé de représentants de salariés, de cadres et d’actionnaires décident bon an mal an de la stratégie géo-économique, de l’organisation du travail, du niveau des salaires et nomment leurs gérants pour un mandat dont la durée peut-être éventuellement renouvelable sur décision de l’Assemblée
-
Rappel : l’entreprise n’est pas un lieu de culte ni de prosélytisme ni d’exhibition du religieux -


[ À titre personnel, je pense que faire travailler les gens pour moins de trois fois le SMIC est une expression de l’esclavage moderne ] - CRAB

Le 4 décembre 2016 j’écrivais – c’est plus que jamais d’actualité " La République est la racine du mal "
http://laicite-moderne.blogspot.com/2016/12/la-republique-est-la-racine-du-mal.html

Suite déroulé d’article sur le même thème
https://laicite-moderne.blogspot.com/2017/03/presidentielles-2017-suite.html


dimanche 16 décembre 2018

Savoir-vivre


 
Le bien le plus précieux, dit-on, c’est la santé, nul doute quand je vois les têtes que font les gens qui ne m’aiment pas, je me dis que je suis en hyper bonne santé - mais je suis remplis de gratitudes envers les femmes qui me demandent de mes nouvelles car grâce à elles je ne serai jamais atteint de la maladie d’Alzheimer, vous savez pourquoi, si si - je suis sûr que vous devinez, mais, tout simplement, parce qu’elles sont inoubliables.

La mort
On meurt un peu tous les jours dès notre naissance.
La mort, c'est la fin d'un long monologue.
La mort est absence de sensation, on n'a une deuxième vie quand on n'a compris qu'on en n'a qu'une.
Claude Bouvard

L’Art de vivre
Jouir sans se nuire ni nuire à autrui.
Épicure


À ! ça ira, ça ira, ça ira les pudibonds à la lanterne.
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira les pudibonds on les aura.
Quand le pudibond protestera - Le bon citoyen au nez lui rira,

Sans avoir l’âme troublée,
Toujours le plus fort sera.
À ! ça ira, ça ira, ça ira les pudibonds à la lanterne.
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira les pudibonds on les aura.
D’après Ladré et Bécourt, revisité par Claude Bouvard ( CRAB )


Le NU, c’est l’animal humain dans sa plus belle robe.
Déroulé d’articles sur le même sujet :
https://laicite-moderne.blogspot.com/search/label/NUE