lundi 12 mars 2012

Un candidat racé


.un ensemble de contrevérités, de contresens permet de mieux appréhender pourquoi subitement un candidat particulièrement racé [ mais pas de près...] se découvre ou se révèle féministe pour sans tarder introduire dans sa campagne la proposition d'enlever le mot « race » figurant dans la Constitution, berné ou complice de ce qui va tout à fait dans le sens initié par des groupements ou associations dont l'essentiel de leurs actions, à longueurs d'années, consistent à faire passer pour raciste toute personne qui, souvent depuis longtemps, critiquait les religions, bien avant que vienne le tour de passer l'islamique à la plus salutaire des moulinettes

Suite page :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.