mercredi 6 août 2014

MuCEM


Ci-dessus : Cléopâtre Séléné
À la sixième année de son règne Juba II ( en 19 avant notre ère ) épouse Cléopâtre Séléné, fille de Cléopâtre VII reine d'Égypte et de Marc Antoine
°
SPLENDEURS DE VOLUBILIS
Du 12 mars au 25 août 2014 à Marseille
Témoignage de ce bassin de civilisation qu’est la Méditerranée à l’époque antique : un vaste espace ouvert où les hommes circulent depuis le premier millénaire avant J.-C. de Tyr à Carthage, de l’Asie Mineure aux confins atlantiques en passant par la Mer Noire, de Phocée à Marseille, de Milet à Olbia, de Théra à Cyrène…
Les collections de bronzes exposées témoignent d’une mode -ou de modes- en vogue dans l’Empire romain  entre le IIè siècle avant J.-C. et le IIè siècle après J.-C
Crab 6 Août 2014
 
Le 03 Janvier 2011, j'écrivais : CLÉOPÂTRE
 
Cléopâtre et César par Jean-Léon Gérôme – 1866 -

CLÉOPÂTRE
Cléopâtre VII est née en 69 avant JC à Alexandrie, dans la famille royale des Ptolémées, issue d'un général d'Alexandre le Grand
Le 15 août de l'an 30 avant JC, Cléopâtre VII disparaît '' de façon théâtrale ''
Suivant la légende,[ mais pas très vraisemblablement la vérité historique ] menacée, Cléopâtre ne se laissera pas capturer par Octave - se fait porter un panier de figues - un aspic à l'intérieur. Piquée par le serpent, elle meurt à 39 ans....
Selon Plutarque Cléopâtre aurait bénéficié de l'enseignement de pédagogues cultivés et d'insister sur ses qualités intellectuelles
Sources : Plutarque, Appien et Suétone pour en savoir +...


Rome n'est plus ennemi de CLÉOPATRE
Ces derniers temps il m'arrive de critiquer bien des propos ou réflexions incongrue formulées à l'écran par des présentateurs de J T ou reporters, mais force pour moi de constater que l'âge d'or des Pierre Sabbagh, Pierre Desgraupes, Jacques Sallebert, Pierre Tchernia, Georges de Caunes sont remplacés depuis longtemps [ et ça ne s'arrange pas ] par de petits serruriers de Saint Pierre qui confondent la moraline avec ce qui est moral et de persister à longueur d'antennes d'années en années


Morale ou moraline ?
Entendu ce matin sur BFMTV [ 03 Février 2011 ] un peu avant dix heures en fin du J T le présentateur dire '' que CLÉOPATRE n'était pas pudique ''
- sauf erreur de ma part c'est ce même journaliste * [ du même J T ] à propos de la Bettencourt quelques minutes après sa descente d'avion au pied de la passerelle, avait déclaré: '' Elle a le visage d'une sainte ''


Oui ! CLÉOPATRE montre un sein et sa cuisse, Natalie DESSAY l'interprète, prête son corps au rôle, comme Patricia PETITBON * sur scène crée une subtile nudité, chante Olympia [ en 2008 ] son rôle dans les contes d'Hoffmann
La jeunesse des interprètes comme la nudité du vieillard sorti d'une toile de Léonardo da Vinci c'est le corps affirmé, insolent de vérité ne peut que susciter la réprobation plus ou moins bien retenue quand ce n'est pas de l'aversion pour les pudibonds
Vidéos :
http://crab.painter.free.fr/videos/Nathalie_Dessay_une_Cleopatre_lyrique_et_seductrice.mp4


Pire quand l'esprit voilé des apprentis Savonarole génère la haine du corps, du désir, du plaisir ou des moments de joies que nous accorde la vie

Pour l'artiste le nu ou se montrer nu ou encore montrer le nu ne saurait-être une confusion faite entre le moi et l'image, il suffit pour s'en convaincre d'écouter Patricia PETITBON interpréter Olympia dans les Contes d'Hoffmann :

L'ennemi de CLÉOPATRE n'est plus ROME mais depuis la nuit des temps sont ceux qui parmi nous n'entendront jamais l'art ni l'expression artistique comme une valeur positive la plus susceptible de hausser dans un pays le niveau de civilisation – '' cachez-moi ce sein que je ne saurais voir '' -


L'être humain nu n'a pas de plus belle robe - La violence, je suis bien d'accord, en effet, c'est l'impudeur - l'impudeur c'est le manque de retenue, comme par exemple porter le voile - prétendre que l'autre est indigne de voir la chevelure d'une femme, le voile comme un cache sexe pour mieux montrer le sexe...ai-je ces dernières années bien souvent eu l'opportunité de le rappeler...
Crab - 03 Février 2011
 
Notes
le 10 février à 21h sur Mezzo Live HD et le
12 février à 20h30 sur Mezzo
Natalie Dessay et Emmanuelle Haïm dans Giulio Cesare à l’Opéra Garnier à Paris du 17 janvier au 7 février 2011, dans une mise en scène de Laurent Pelly

Le sujet
Les trois grandes amours perdues d'Hoffmann, peintre, musicien et poète : Olympia l'automate, Antonia la phtisique et Giulietta la femme cupide.
Dans une taverne à Nuremberg, non loin du théâtre lyrique où se joue « Don Giovanni », de Mozart.
Hoffmann, de fort méchante humeur car il a reconnu en la personne de la prima donna Stella une femme qu'il a aimée autrefois, s'irrite de voir dans l'assistance son mauvais génie, Lindorf. Il accepte néanmoins de raconter les trois grandes amours de sa vie. Le premier objet de sa flamme, Olympia, était une poupée mécanique, mais Hoffmann ne s'en est avisé que tardivement, lorsqu'elle se brisa d'avoir trop chanté. Sa deuxième passion, Antonia, quoique poitrinaire, avait une voix merveilleuse ; mais, à trop solliciter son mélodieux organe, elle mourut elle aussi. Giulietta, pour laquelle il brûla enfin, accepta, pour le prix d'un diamant, de capturer l'âme et le reflet d'Hoffmann... Source : mezzo

Suite : Carmen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.