samedi 4 avril 2015

Les droits de l'homme et du citoyen contre les droits de la femme et de la citoyenne


Depuis plus de deux décennies les chantres du relativisme culturel ( la gauche en tête ) définissent un ordre moral anti raciste à géométrie variable qui n'en finit pas d'empoisonner notre société
[ Lu sur '' Sisyphe facebook '' : Malheureusement toujours actuel. Même que la situation a empiré et avec elle la tolérance des discriminations sous le prétexte d'acceptation de l'autre. Les néo-colonialistes ne sont pas ceux et celles auxquelles certaines sociologues pensent: « Nous nous opposons aux intégristes, pour qui la bataille autour du foulard est une étape pour tester le camp des laïcs et pour aller plus loin vers l'interdiction du sport ou de la mixité. Nous nous opposons également aux penseurs " droits/de l'hommistes " qui veulent soi-disant respecter la culture des autres. Disons-le, il s'agit d'une position de relativisme culturel qui peut s'exprimer ainsi: " Tant qu'ils voilent leurs femmes dans leurs quartiers, dans les écoles de leurs quartiers, qu'ils excisent leurs filles, battent leurs femmes, les violent, c'est leur affaire, pas la nôtre ". C'est une attitude néo-coloniale, bien loin de cet internationalisme dont se targuent bon nombre d'entre eux/elles.» - Fin de l'extrait ]
Depuis plus de deux décennies, pour les chantres du relativisme culturel ( dont les divagations, au quotidien, appuyées par les spécialistes droits/de l'hommistes ) rien ne change, pour ces gens indifférents a '' La déclaration des droits de la femme et de la citoyenne '' rédigés, en son temps, par la vraie républicaine et fédéraliste Olympe de Gouges femme écrivain, elle fut contre '' l'esprit des Lumières '', contre l'esprit de la Révolution décapitée autant en tant que femme que pour son audace de s'être opposée au système de gouvernance par la guillotine de Robespierre grand inventeur et défenseur de '' l'être suprême '' édicté contre l'athéisme au plus fort de sa haine des athées
- ici, dans l'instant, on comprend mieux l'amour pour Robespierre que lui porte Mélenchon ( qui aime tant les musulmans ), cette grande gueule de mec en capacité de définir, de différencier le bon peuple du vilain, au combien vilain peuple quand ce dernier ne vote pas pour lui -
L'esprit des lumières oublié, à commencer par la mise au pas des femmes, réexpédiées dans leurs foyers pour servir la carrière de leurs petits maris, pourtant elles furent au premier rang dans la Révolution, rapidement méprisées, puis réduites au silence par des hommes de mauvaise volonté comptant parmi les pires d'une gent masculine plus que misogyne au pouvoir durant cette période contre révolutionnaire
À notre époque, se manifestent contre les personnes de bonne volonté bon nombre d'individualités que l'on peut qualifier de sociologues nov-robespierristes de « la pensée », très médiatisés, soutenus beaucoup plus par le refus de nommer les choses, ennemis acharnés du féminisme universel ( femmes financièrement indépendantes des hommes ), de la liberté de conscience ( indifférents au sort réservé aux athées et aux homosexuels dans les pays dominés par les musulmans ), de la liberté d 'expression, du respect de l'intégrité du corps des femmes ( mutilations génitales – mariages forcés – port des voiles ), le mot d'ordre demeure invariable : '' respect de la culture de l'autre '' dans le but de faire admettre par toutes et tous que la sacralisation du patriarcat par la religion musulmane est chose naturelle compatible avec les valeurs républicaine
Ce conformisme vient ou tente de faire passer à la fois la mahométane pour une « religion de paix et d'amour », la pire négation d'une religion ( une idéologie politique ) dont le substrat politique est le rejet de l'autre ( dont l'athéophobie, l'homophobie et l'antisémitisme ), mais aussi plus particulièrement de tenter de faire passer l'abaissement du statut des femmes pour une « culture » quand il ne s'agit que de l'expression d'une barbarie d'un autre âge
En 2015, nous en sommes encore là à perdre du temps consacré à déconstruire la crétinerie, le bricolage idéologique de quelques « intellectuels ou intellectuelles » islamophiles sociologues d'arrière zinc ou buveurs de thé cherchant « désespéramment » des lumières dans l'islam, sorte de « Ban » composite « d' intellectuels ou d'intellectuelles » plutôt égarés et pour d'autres au demeurant très silencieux par peur de subir des représailles - - Crab – 4 Avril 2015
Notes :
Olympes de Gouges née en 1748, femme de lettres guillotinée le 3 novembre 1793 ( mariée de force, une chance veuve très jeune, elle n'a jamais voulu se remarier, préférant garder son indépendance )
Auteure de '' La Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne ''
Dans ses écrits Olympe de Gouges se bat contre la pauvreté, l'esclavage, la peine de mort… En 1791, elle rédige et envoie à la reine Marie-Antoinette son œuvre la plus célèbre et dans laquelle elle milite ardemment pour la reconnaissance de légalité des droits entre hommes et femmes : la Déclaration des Droits. Celle-ci est fondée sur le même modèle que la DDHC
Femme écrivain, elle affiche ses convictions politiques dans ses œuvres littéraires, et notamment à l'instar des philosophes des Lumières, elle s'oppose à l'esclavage alors qu'il ne sera abolit définitivement en France qu'en 1848



Suites :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/sauver-lhumanite.html

°
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/03/artistes-femmes.html
ou sur
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/03/sauver-l-humanite-5596266.html

°
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/03/14/artistes-femmes-5582641.html


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.