vendredi 13 mai 2022

SANDRINE SARROCHE - MAI 2022

 

PROVERBE CHINOIS  " 

Quand on sort de chez soi on s'enquiert de la route, quand on entre dans une région on 

s'enquiert des coutumes."

THÉOLOGIE OU PHILOSOPHIE

La foi ne peut-être équilibrée puisque la foi est fusionnelle, c'est à dire quelle n'est pas la conséquence de principes rationnels - c'est pour cette raison que je ne critique jamais la foi d'un croyant mais uniquement les religions, les idéologies religieuses ( ou autres idéologies ), d'une manière générale je sépare la philosophie de la théologie.

C’est en ce sens que je distingue clairement deux filiations philosophiques ; l’une fondée sur une idée, un concept, l’invention d’un ‘’ dieu ‘’ par exemple - l’autre à le sens du tragique à laquelle je me réfère ne s’intéresse qu’à la réalité-réelle et repose sur la prééminence de la pulsion de vie sur la pulsion de mort.

Sandrine Sarroche, c’est l’ironie à la française, c’est l’impertinence à la française et 

legoût de la satire.


S’il n’y avait que l’humour, nul n’aurait de crise de foi.

VIDÉO

https://www.facebook.com/watch/?v=764533958245478&ref=sharing


SUITES

https://laicite-moderne.blogspot.com/2021/05/humour-et-metamorphoses.html

CRAB

1 commentaire:

  1. La place des femmes chez les Etrusques
    "La place des femmes étrusques est différente de celles de toutes les autres civilisations", confirme Federica Sacchetti. Chez les Etrusques, "les femmes avaient le droit de participer aux banquets et à tous les événements publics". Il est ainsi courant dans les scènes de banquet représentées que les hommes apparaissent allongés aux côtés de leurs épouses. Une émancipation sans égale dans le monde antique qui valait d'ailleurs à ces dernières d'être qualifiées de débauchées - voire pire - par certains historiens grecs ne voyant pas cette liberté d'un bon œil. Cette particularité notamment est aussi à l'origine de la prétendue oisiveté et décadence associées aux Etrusques. Outre la possibilité d'être présente aux rassemblements sociaux, les femmes jouissaient du droit à la propriété et à l'instruction. Les mères étrusques transmettaient aussi leur nom à leurs enfants au même titre que les pères.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.