dimanche 16 octobre 2011

Le prix de la paix


Ghetto de Varsovie

Les allemands ont acceptés la défaite, oui mais jusqu'à preuve du contraire ils ont refusé l'occupation de l'Est de leur pays par les staliniens

Les institutions allemande ont fait un excellent travail sur la mémoire de la Shoah, mais pas les allemands de l'Est qui se définissent encore de nos jours très majoritairement comme victime du nazisme

Une faible proportion d'allemand de l'Ouest parmi les plus jeunes d'entre eux à fait à titre individuel ce travail de mémoire, mais à deux niveaux très contestables :
Le premier niveau ne relève pas de la meilleure des réponses car il pose une démarche de rachat, donc fondée sur la culpabilité, sur l'autre plan, d'autres à partir d'une conversion au judaïsme sont allés s'installer en Israël pour servir ce pays
Rares sont les allemands de l'Ouest et de l'Est, parmi les jeunes générations qui à titre individuel 
cherchent à savoir où se situaient leurs parents ou grand-parents pour pouvoir définitivement reconnaître tout simplement cette période sombre de leur  l'histoire nationale comme la pire et la plus inacceptable de toutes   Ça, c'est inquiétant pour l'avenir en Europe !     Au Moyen-Orient Sur le conflit, j'y reviens, la paix à toujours un prix...si les israéliens et les palestiniens veulent vivre cote à cote ils devront en payer le prix et je n'en démords pas les colons devront devenir citoyens du futur État palestinien et les territoires et frontières se négocier à partir : Crab – 16 Octobre 2011
Suite à partir de la page :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.