jeudi 15 décembre 2011

Le rire


est au même titre que le bâton de rouge à lèvres l'arme par excellence de destruction massive de toutes les croyances et idées reçues
  Cabu




Un article, plutôt un pamphlet publié dans '' Courrier international '' donne la mesure des efforts déployé par les laïcs dont des incroyants en Égypte

Extrait :

Un salafiste arrive à dos de chamelle à l’université. Devant l’étonnement de ses camarades, il leur explique que c’est le moyen de transport mentionné dans le Coran. 
Puis arrive le professeur, le salafiste lui demande : “Pourquoi viens-tu à l’université alors qu’elle n’est pas mentionnée dans le Coran ?” 
Un malade atteint d’ulcère va voir un médecin et lui dit : “Chaque fois que je vois un salafiste à la télévision, je m’énerve.” Le médecin lui répond : “Prends deux libéraux au matin et un Baradei [candidat à l’élection présidentielle, favori des libéraux] à chaque repas. Tu dormiras mieux.” Un copte s’apprêtant à quitter le pays explique : “Depuis les élections, les Egyptiens se divisent en deux catégories, le groupe Takfir wa hijra et le groupe du Tafkir fi al-hijra.” [Le premier est un groupe d’inspiration salafiste radicale, dont le nom veut dire : Excommunier et se mettre à l’écart des mécréants. Le second, anagramme du premier : Penser à l’émigration.] 
D’autres chroniqueurs invitent à se dépêcher de préparer sa valise : “Les libéraux et les coptes s’envoleront pour l’Amérique, le Canada et l’Europe. Les religieux s’envoleront vers leurs tuteurs des pays du Golfe.” 


[…/...]
Les émissions de la télévision n’échappent pas à cette dérision. L’émission de débat Dix heures du soir s’appellera Dix heures si Dieu le veut, et le talk–show de la présentatrice Hala Serhane Les gens book sera rebaptisé Les imams book. 
Quant au sport, un internaute imagine que les Frères décident de fonder une équipe de foot : “Le capitaine sera un savant ès religions, le manager de l’équipe, l’émir de l’équipe et les joueurs devront respecter les formes sur le terrain. Il faudra crier, même dans le feu de l’action : ‘Un but, mon frère !’ Et pour l’hymne des supporters il leur faudra chanter : ‘A Jérusalem, nous irons, des martyrs par millions’.”

Source de l'extrait :




Ici, je replace un jeu de rôle que j'avais édité le 28 Octobre 2010 :



Testament des Testaments

Du silence ou du bruit des mots
comme autant de maux et du
mur de PLANK

LE  Testament des Testaments

Suite à partir de la page :
Crab – 15 Décembre 2011

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.