mercredi 20 mars 2013

Laïcité - Principe de neutralité



L'esprit de la loi bafouée
Extrait de presse :
Crèche Baby Loup : Manuel Valls regrette la décision de la cour
« En sortant quelques secondes de mes fonctions, je veux vous dire combien je regrette la décision de la cour de cassation [de Paris] »… Lors des questions au gouvernement cet après-midi à l’Assemblée nationale, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a réagi à l’annulation du licenciement de la salariée voilée de la crèche Baby Loup, soulignant qu’il y voyait « une mise en cause de la laïcité ». Un avis partagé par le député UMP Eric Ciotti. Celui-ci considère que cet arrêt « renforce les revendications communautaires au détriment des valeurs républicaines » et demande que la loi soit « modifiée pour tenir compte du principe de neutralité dans les entreprises ».

« Une décision tout à fait ubuesque et anti-laïque »
Même réaction chez le Parti Radical de Gauche. Muriel Guenoux, membre du bureau national, a déploré dans un communiqué de presse, « une décision tout à fait ubuesque et anti-laïque », pénalisant une crèche engagée dans « des actions de lutte contre les communautarismes et en faveur du vivre ensemble ». L’avocat de Baby Loup, Me Richard Malka, a de son côté estimé que c’était « La porte ouverte à toutes les revendications religieuses dans les entreprises privées ». Et d’ajouter : « Je ne comprends même pas ce qu'il aurait fallu écrire dans le règlement intérieur pourtant très clair dans sa défense de la neutralité et de la laïcité dans l'intérêt des enfants. » - Fin des extraits d'articles publiés dans les journaux en lignes

Je constate et je décris depuis plus de 15 ans toutes les tentatives entamées par les islamistes d'installer, dans notre pays, leurs idéologies sexistes
Le port des voiles ou burqas, marqueurs de la discrimination sexuelle sans le moindre rapport avec la croyance dans une divinité ou une religion dite monothéiste
Ces accoutrements qui n'ont rien de religieux servent de drapeau et surtout à banaliser dans la tête des enfants en bas âge en guise de '' normalité '' que la femme dans l'espace public doit vivre sous le regard des autres
Ne pas interdire tous les voiles et burqas revient à légaliser l'oppression et nuit aux femmes qui partout dans le monde se battent contre des montagnes de misogynie pour faire aboutir leurs '' droits de la femme '' : libre, autonome et indépendante financièrement des hommes
Constatant le refus, dans de nombreuses circonstances de la vie en société, des islamistes de ne pas respecter la laïcité ;
c'est en ce sens que daté du lundi 4 Mars 2013, qu'en fonction de l'actualité ( une fois de plus ), j'écrivais : '' Signes religieux ostensibles dans les entreprises ''

Nota : Il est urgent de revoir la loi sur les voiles islamiques
« Il n'y a pas de raison de traiter différemment les crèches et les écoles »     Najat Vallaud-Belkacem

[ « Ce voile qui dit clairement: je me cache à vous car un seul homme, un seul être est mon maître. Ce voile qui ressasse l'obsession sexuelle des prédicateurs d'Égypte et du Qatar  ayant martelé, depuis des décennies, que la femme était un organe génital, et cela seul, de la racine des cheveux à la pointe des pieds. » Martine Gozlan ]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.