mercredi 16 octobre 2013

Islamophobie à la française


Le bon sens

Près de trois Français sur quatre estiment que l'islam n'est pas compatible avec les valeurs républicaines, selon un sondage Ipsos réalisé en janvier 2013 pour le journal " Le Monde ". Cette même enquête révélait que 8 Français sur 10 jugent que la religion musulmane cherche à "imposer son mode de fonctionnement aux autres" et que pour 54 % des sondés, les musulmans sont intégristes

Manipulation de l'information
Mais, selon Claude Askolovitch, c’est une catastrophe. La France est hostile à l’islam, tout simplement parce qu’elle méconnaît cette religion
Il met en cause la laïcité, mais '' curieusement '', dans son livre, omet de parler de ce qui relève du véritable enjeu, c'est à dire l'activisme des musulmans puisant dans leur religion contre le féminisme*
Interviewé par Assiya Hamza ( France 24, le 15/10/2013 ) son mépris affiché de l'analyse, de ce que pensent nos concitoyennes et concitoyens n'est que le summum d'une tentative de désinformation, consiste, une fois de plus, à faire passer huit françaises ou français sur dix pour des ignorants ou des imbéciles, voire des obscurantistes

Désintox
Contrairement à ce qu'essaie de faire accroire C Askolovicht, cette majorité massive de la population de notre pays à eu largement le temps de porter un jugement anti-islam raisonné, éclairé sur un espèce de code antisocial, d'un sexisme aggravé, de dogmes religieux en matière d'héritage, de mariage, de divorce, de garde des enfants, d'autorité parentale, de liberté et d'orientation sexuelles, de témoignage devant un tribunal, ou d'accessibilité à certaines fonctions ou professions autant d'éléments d'oppressions de la femme dans le coran et ses annexes n'ayant qu'un lointain rapport avec une religion ou, et encore moins, avec la croyance dans une divinité du monothéisme
[ Citation : Il serait absurde de ne pas tenir compte qu'il existe un seuil de tolérance sous prétexte qu'on en refuse le concept de droit
Il fallait un certain degré de surdité d'une culture par rapport à une autre était peut-être la condition de sa survie - Lévi-Strauss ]

Lucidité à la française
Les françaises et les français savent que le coran parle des femmes à la troisième personne, qu'aucune sourate ne s'adresse directement aux femmes, que les versets ont été rédigé sur mesure par des hommes pour les hommes et ne veulent pas laisser s'implanter, se banaliser cette idéologie moyenâgeuse dans notre pays ou le féminisme a pu se passer des religions pour construire les droits de la femme, puis de s'engager dans toutes les actions les plus diversifiées pour développer dans les esprits de tous la seule vérité qui vaille d'être défendue : l'égalité femmes-hommes

Contrairement aux assertions de C Askolovicht, ce que les françaises et les français savent de cette religion, en voici quelques exemples :










Notes :

* : Féminisme, se fonde 
sur une pratique de soi et s’inscrit dans 
une tradition de luttes sociales qui s’attaquent 
au sexisme, à l'athéophobie, à l’idéologie libérale et au racisme*

( * : racisme majeur, c'est considérer la femme inférieure à l'homme )
Crab 16 Octobre 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.