vendredi 17 avril 2015

Conforme - pas conforme


Cela se passe au pays des caribous
Québec, le 16 avril 2015 - Le gouvernement du Québec s’apprête à faire de l’apparence d’une personne une donnée fondamentale pour inscrire à l’état civil le sexe de son choix et ce, alors qu’aucun débat de fond n’a eu lieu.
« Une société qui lutte contre le sexisme peut-elle se permettre de consacrer légalement l’apparence comme base de la mention de sexe ? Pour PDF Québec, poser la question, c’est y répondre », affirme de son coté Mme Sirois. - source de l'extrait :
http://sisyphe.org/spip.php?article5088#.VTBR-eJ5-og.facebook
°
Question pour question
Un pays doit-être capable de définir clairement en matière d'apparence ce qui relève de la réalité ou d'un fantasme, cette problématique relève de l'éthique, d'où l'utilité d'organiser le débat public sur cette thématique
En matière d'apparence s'il s'agit de lutter efficacement contre le sexisme c'est de commencer par identifier les symboles qui ont pour fonction de sacraliser la phallocratie
À titre d'exemple, les voiles islamiques sans le moindre rapport avec la religion ou dans la croyance dans une divinité sacralisent la phallocratie - ils devraient-être interdits dans tout l'espace public pour rappeler que la société ne transige pas dans son refus des inégalités entre femmes et entre femmes et hommes
Acte fondateur anti-sexiste marqueur de la volonté politique de construire une société civilisée en interdisant le port des voiles islamiques montrerait avec force dans la République* ( * : gouvernement du peuple ), qu'au nom de l'égalité, la liberté des femmes est une valeur incontournable - Crab 17 Avril 2015
Suite :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/polemikos-2015.html
ou sur
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/15/polemikos-2015-5603758.html



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.