vendredi 21 juillet 2017

Henda Ayari


Elle porte aujourd'hui des jeans, montre son visage et ses cheveux.
Henda Ayari a décidé d'être libre.
Libre de vivre loin du salafisme, cette branche de l'Islam rigoriste qui a guidé se vie durant près de 20 ans.
Henda Ayari : " Je me suis libérée des chaînes mentales " du salafisme
C'est l'histoire d'une femme revenue du salafisme. Henda Ayari a passé près de 20 ans sous l'influence de cette idéologie, coupée du monde, dissimulée sous un niqab.
Aujourd'hui libérée, cette française de 39 ans raconte son endoctrinement et sa renaissance dans un livre intitulé "J'ai choisi d'être libre"
Tout a commencé à l'âge de 21 ans. La jeune femme en quête de spiritualité à la suite d'un décès se laisse embrigader. " J'ai rencontré une femme qui m'a expliqué que c'était le vrai Islam, qu'une femme musulmane doit porter le niqab. Durant une nuit, elle m'a fait une sorte de lavage de cerveau ", explique Henda Ayari.
[ …/... ] - Flammarion -
I
Commentaire : la spiritualité, c’est la vie de la conscience aussi longtemps que l’on est-en vie car la mort est-absence de sensations et signe la fin d’un long monologue - CRAB
.
Suites : Henda Ayari
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/07/entre-les-bobos-et-les-barbus.html



6 commentaires:

  1. Le voile n’est pas une liberté - Les voiles, burkas et burkinis sont les pires signes d'infériorisation de la femme et d’idéologisation du corps de la femme - ce n’est pas au nom de la laïcité, mais au nom des '' droits de la femme et de la citoyenne '' qu'ils doivent-être interdit dans l'entier espace public - autoriser le port des voiles permet aux radicaux de s'installer ou de banaliser l’inégalité entre femmes et entre femmes et hommes - CRAB
    L’Université d’Alazhar a enfin statué : Le voile n’est pas une obligation islamique – suites :
    http://cnpnews.net/2017/07/02/luniversite-dalazhar-a-statue-enfin-le-voile-nest-pas-une-obligation-islamique/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans les sociétés occidentales, les tentatives de banaliser le voile islamique sont dues à des formations religieuses frustrées de ne pas détenir le pouvoir absolu sur les consciences.
      Le voile n'est pas un signe ostensible religieux mais le symbole de l'abaissement du statut des femmes.
      Le voile ne peut pas être en même temps un instrument d’oppression en Iran et un outil de l’émancipation des femmes en France.
      Porter volontairement le voile en Occident et feindre de pas connaître les conséquences de ses actes, c'est politiquement irresponsable.

      Supprimer
  2. Encore un aperçu des assauts théocratiques initiés par l’inquisition musulmane et ses tentatives de pollution des esprits sur l’ensemble de la planète – CRAB
    .
    Citation : Kathy Zhu résiste
    [ … ]
    Des étudiantes de l’Université de Floride Centrale se sont mobilisées en ligne pour faire expulser leur camarade Kathy Zhu en l’accusant d’« intolérance » et d’« ignorance ». Elles reprochent à l’étudiante d’avoir posté sur Twitter trois photos d’un stand d’essayage de hijab dans le cadre du World Hijab Day (journée mondiale du hijab) et d’avoir répondu « Non, merci » à la proposition de porter un hijab. Un appel à l’expulsion de Kathy Zhu a été relayé par plusieurs milliers d’internautes. Mal leur en a pris. Kathy est une blogueuse influente qui compte bien ne pas se laisser intimider. Elle a reçu le soutien massif de son public et de plusieurs politiques, activistes, blogueurs et journalistes. Kathy a finalement obtenu gain de cause auprès de son université.
    [ … ]
    Source BELLICA – FEMME ENTIÈRES
    .
    Rappel: le voile est le pire des signes d'infériorisation des femmes et ce symbole de l'abaissement du statut des femme n'a aucun rapport avec la religion musulmane - CRAB

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi craindre de dire, " Parce quelles sont insoumises l'islam est un enfer pour les femmes fières d’être? "

    RépondreSupprimer
  4. "La position de victime vous délie de vos obligations"
    Yves Mamou accuse les "intellectuels islamo-gauchistes".
    10 Octobre 2018 – source : sudradio.fr
    Citation : "L’idéologie des droits de l’homme et l’idéologie de la victimisation, c’est quand même très grave.
    À partir du moment où l'on désigne une partie de la population comme une victime - et le musulman est l’incarnation de la victime - il se sent autorisé à faire n’importe quoi.
    Quand on est une victime dans notre société occidentale, on est délié de toute obligation par rapport à la société dans laquelle on est inséré.
    Si on a envie d’être violent, et même si on se retrouve dans un tribunal, on a des peines extrêmement légères" - Yves Mamou - son dernier livre, "Le grand abandon : les élites françaises et l’islamisme",

    RépondreSupprimer
  5. « C'est en refusant par peur ou par paternalisme de traiter les musulmans comme des citoyens avant de les traiter comme des croyants qu'on fait de l'islam un tabou ». Charb ( Charlie hebdo )

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.