dimanche 2 juillet 2017

La Mort - le Nu et l’athée libertin libertaire


Le nu absolu diffusé par Arte, capture d’écran
.
[ ... la mort ne nous est rien ... Accoutume-toi à penser que pour nous la mort n’est rien, puisque tout bien et tout mal résident dans la sensation, et que la mort est l’éradication de nos sensations. Épicure]
Dans nos sociétés contemporaines, la mort est-un sujet tabou, dans ce cas est-il vraiment de la seule utilité de connaître la dimension biologique de ce processus ?
N’est-il pas de meilleures façons d’en parler aux-enfants ?
Est-ce si difficile d’expliquer aux-enfants qu’une personne morte ne survivra que dans la mémoire de ses proches ou de ceux qui l’on appréciées, détestées ou encore en relation avec ce que l’historien en fera ?
.
La détestation sacralisée de la vie
La mort n’est rien pour l’athée, il sait que quoiqu’il fasse il ne sera ni récompensé ni punit - ne faut-il pas d’urgence rappeler qu’il n’y a guère que les religions monothéistes pour prétendre sans produire la plus petite preuve tangible que la mort est-à craindre ?
N’est-il pas, à notre époque, nettement plus-urgent de faire aimer la vie en enseignant aux jeunes générations que les arrière-mondes sont de grotesques fables d’un goût mortifère, que la mort est-absence de sensation afin de courager la radicalisation, le terrorisme ou le fanatisme religieux en expansion dans notre société ?
.
Comprendre l’importance de la représentation du NU est-aimer la vie
Pour la religion catholique le nu a une dimension provocante, c’est mal et le voyeurisme est considéré comme un péché
Pour l’athée libertin libertaire il est-aisé d’identifier les « féministes » chrétiens ou autres affidés des monothéismes par la haine qu’ils vouent à Élisabeth Badinter qui en aucun cas au nom de la ressemblance de genre refuse l’idéologie de la victimisation des femmes, ou encore et surtout ne supportent pas sa volonté exprimée de ne pas dissocier en-aucune circonstance de l’action politique toute évolution par la loi du féminisme universel de l’ensemble des principes de la démocratie
Ce qui caractérise les « féministes » chrétiens ou autres affidés des monothéismes c’est leur volonté de nier le sexuel et surtout de tenter de l’effacer dans la société, car sur le fond ils se gardent bien de dire clairement qu’ils sont les " meilleurs défendeurs de la reproduction par le biais de la famille nucléaire ", un modèle qu’ils aimeraient bien, envers et contre les réalités de notre société, imposer à toutes et tous - CRAB
.
Diffusé sur arte, " Le nu absolu ", 2 extraits : " ne pas porter de vêtements est-un peu aimer la liberté "
Vidéo 1, extrait :
http://blvids.free.fr/0_Le%20NU%20et%20la%20religion.mp4
.
Vidéo 2, extrait :
http://blvids.free.fr/0_Betthina%20Rheims.mp4
I
Suites : déroulé d’articles
http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=%C3%89lisabeth+Badinter&updated-max=2016-10-31T07:13:00-07:00&max-results=20&start=1&by-date=false
I
Suite 2 :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2011/11/poser-nue-pour-le-meilleur.html



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.