mardi 2 janvier 2018

Les roses d'Ispahan


L’Iran avant la pseudo révolution

Les roses d'Ispahan reprennent-elles quelques couleurs ?
Depuis que les moyenâgeux mollahs sont au pouvoir, les roses d'Ispahan dans leur gaîne de mousse, les jasmins de Mossoul, les fleurs de l'oranger ont un parfum moins frais, ont une odeur moins douce que* ce souffle de la liberté qui, tôt ou tard, submergera l’Iran d’un parfum étranger à cette indécence islamique qui essentiellement pour les femmes éprise de liberté caractérise, pétrifie, leur interdit la plus petite tentative d’autonomie, mais aussi l’envie de la majorité de la population de ce pays de vivre, de retrouver un incomparable mode de vie à l’occidental - CRAB
* sur une musique de Gabriel Fauré :
http://blvids.free.fr/Gabriel_Faure_les_roses_d_ispahan.mp3

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’Iran, suites :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Iran



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.