lundi 9 avril 2018

GPA


Kupka - ( peinture )
.
Liminaire
Je ne soutiens aucune des politiques publiques favorables à la natalité ou à la croissance démographique
.
La vraie question
Pourquoi des femmes ( mais aussi des hommes ) sont prêt à tout pour avoir un enfant ?
Dire que légaliser la GPA autoriserait à grande échelle une nov-industrie favoriserait le commerce de l'humain, ect. ect... qu’en outre c’est le fin du fin, l’aboutissement d’une société ou d’un mondialisme capitaliste des plus aboutis relève de la plus parfaite méconnaissance de la condition humaine
.
L’idéologie victimiste
" Que devient la mère ? Elle a disparu. Elle n'est rien. " clament urbi et orbi certains « féministes »
.
Le déni des réalités
Ce discours contre la GPA est une fois l’expression du déni des réalités de notre société - une parénèse spécifique à ce féminisme victimiste ( doloriste ) qui ne veut pas voir frontalement, une fois de plus, un problème inhérent à la condition humaine dans une société où pendant des millénaires l’idéologie dominante voulait cantonner les femmes exclusivement dans le rôle de mère – pourtant ces « féministes » ne devaient point s’étonner que des femmes ne supportent pas l’idée de ne pas avoir d’enfant, mais rien n’y fait se livrer à un militantisme infantile reste la règle d’or
.
Réforme urgente de la GPA
Conscient des « dérivent de la GPA et les mafias qui en profitent », mais que rien ne pourra jamais empêcher sans exiger l’élaboration d’une convention internationale, par exemple sur le modèle de la Haye qui encadre l’adoption internationale et lutte contre le trafic d’être humain - CRAB
.
*1 : " Liberté d’esprit " par Marceline Loridan-Ivens, vidéo :
http://crab.painter.free.fr/videos/Marceline_Loridan-Ivens.mp4


2 commentaires:

  1. «Quant au féminisme, il est vraiment coupé en deux, et depuis les années 1980, le féminisme naturaliste, différentialiste, victimaire, s'est peu à peu imposé à la société occidentale. Le thème de l'indépendance économique des femmes n'est plus tenu. Et le féminisme de conquête, celui qui défend l'égalité, est en sommeil». Elisabeth Badinter

    RépondreSupprimer
  2. Une réforme urgente pour autoriser la GPA s’impose contre les idéaux du féminisme victimiste qui ne veut pas en entendre parler – CRAB
    .
    Citation :
    Une tribune, signée par Muriel Robin, réclame une "réforme urgente"
    Un collectif de 110 personnalités, dont Muriel Robin, Élisabeth Badinter et Annie Ernaux, réclame une "réforme urgente" des lois de bioéthique concernant la gestation pour autrui (GPA), dans une tribune publiée mardi 16 janvier sur le site du "Monde".
    .
    Les signataires de la tribune se présentent comme des associations de lutte contre l'infertilité et des citoyens engagés en faveur de l'égalité des droits et demandent alors "la transcription intégrale à l'état civil français de la filiation de l'enfant établie légalement à l'étranger à l'égard de ses parents".
    .
    À ce jour, cette transcription n'est pas autorisée en France, pays pourtant plusieurs fois condamné à ce sujet par la Cour européenne des droits de l'Homme.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.