mercredi 8 mai 2019

Qui savait ?


 .
Et pourtant, il fut dit sans coup férir, qu’ordinairement tapis dans le noir, aux détour des bois et des étangs, que, à tout le moins ou en apparence, l’Art de raconter des histoires prime communément sur l’introspection des allées bordées dincontournables marcescents feuillages des élégantes charmilles de la réalité-réelle

On ne se rendait pas compte, sinon de se raconter des contes pour ne plus parler aux serpents
Vidéo :

On savait, mais icelui, une fois au pouvoir, ne voulait pas, sinon rien entendre
Vidéo :

On savait, il disait, mais de ceux-là au pouvoir - nul n’a voulu respecter le résultat du référendum - Vidéo :

Exister ou être, sinon défait - telle est la question
Vidéo :

" Dieu ne s’est pas créé lui-même, il est le fils de l’orgueil humain. Dieu nie le monde, et moi je nie Dieu ! " - Albert Camus

Suite : Civilisations

Suite 2 : Aticles sur athéisme et civilisation

11 commentaires:

  1. Dans Charlie, cette semaine
    Le très signifiant non-dit de Macron
    Par Fabrice Nicolino - 03/05/2019
    Ce que la parole dit. J'espère bien que Yann Diener - collègue de colonnes, et ami - ne m'en voudra pas de marcher, à ma manière, sur ses plates-bandes freudiennes. Chez Macron, ce qu'il n'a pas raconté l'autre après-midi devant les journalistes est plus important que les pauvres mesures annoncées.
    Il n'aura rien dit, par exemple, de la chute vertigineuse de la biodiversité, qui nous fait entrer, guillerets, dans la sixième crise d'extinction des espèces, la pire depuis 65 millions d'années. Rien. Cela n'existe pas.
    Il n'aura rien dit des pesticides, qui sont en train de faire disparaître oiseaux, abeilles et papillons. Malgré l'Appel des coquelicots et ses 620 000 soutiens. Rien. En parler eût été faire de la peine à ses alliés de la FNSEA et à l'axe morbide Bayer-ChemChina, rois de cette mondialisation qu'il adore.
    Face au climat enfin, le faquin qui nous gouverne a décidé d'agir. A décidé de dire qu'il allait agir. Cette procrastination plonge ses racines fort loin dans la psyché. Certains évoquent même la peur de mourir, car faire signifie aussi ne plus avoir à faire, et se retrouver face au destin commun.
    En l'occurrence, je m'en moque un peu. Macron a donc inventé un machin de plus, qu'il appelle « conseil de défense écologique ». Il ne pourra rien en sortir de sérieux, et cette fois pour une raison qui dépasse de loin le cas présidentiel. S'attaquer à la crise climatique, c'est nécessairement affronter la métamachine à produire des objets inutiles.
    Or, tout l'imaginaire de pacotille de Macron-Philippe and Co repose sur la marchandise. La production de tout. L'échange le plus rapide possible de tout. L'envoi massif de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, comme conséquence certaine et inévitable. Macron n'est pas même un criminel, et s'il fallait le juger, je crois qu'on devrait le déclarer irresponsable. Non, Macron et sa bande sont des idiots congénitaux. De la race de ceux qui, lorsqu'un doigt leur montre la Lune, regardent le doigt. Ils ne voient pas. Pauvres gens.

    RépondreSupprimer
  2. Élections Europe
    Staliniens au possible, ce que les médias privés racontent on s’en fout, mais ce qu’annoncent les médias du service public que nous finançons n’est pas acceptable : RN à 24,2 %, LaREM à 22,4 %, alors qu’en tenant compte de l’abstention il ne s’agit que pour le RN rn 12,1 % et LAREM 11,2 % des électeurs.

    RépondreSupprimer
  3. Réponse aux lecteurs : Les pessimistes enferment dans leurs délires les pleurnicheurs, sans mieux faire ou penser, finalement desservent l’humanité, optimiste-lucide suis-je et toujours je serais, parce que c’est ainsi que je le veux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nos actes sont la cause de notre avenir.
      On est libre dès que l'on comprend qu'on n'est pas libre.
      Sans faire référence à Freud, mais essentiellement à Nietzsche nous savons, en rapport avec notre histoire personnelle, qu'une bonne part de nos actes nous sont '' dictés '' par notre inconscient, sans que dans bien des cas n'y pouvoir résister.
      C’est en cela que nous ne sommes pas libre.
      .

      Supprimer
  4. L’injonction de s’adapter à la mondialisation au nom d’un toxique pragmatisme revient à s’en remettre à un dieu, c’est comme s’en remettre au néo-libéralisme macronien ambiant, finalement c’est infantile, c’est faire preuve de faiblesse et douter de la démocratie.
    Suite :
    https://laicite-moderne.blogspot.com/2019/05/participer-la-decroissance.html

    RépondreSupprimer
  5. Il y a plus de trente ans, le grand public prenait conscience d’une menace écologique grave pesant sur l’avenir de la planète. Alors que les scientifiques observaient avec inquiétude l’amincissement progressif de la couche d’ozone et la formation d’un immense trou au-dessus de l’Antarctique, ils finirent par en identifier les causes, liées à l’activité humaine. Les chlorofluorocarbures (CFC), ces gaz contenus notamment dans les aérosols, faisaient partie des principaux responsables. Craignant un désastre environnemental et une épidémie de cancers de la peau, les chercheurs décidèrent de tirer la sonnette d’alarme. L'obstination et l’engagement de la communauté scientifique et des politiques s’avéreront déterminants dans la lutte pour inverser efficacement la tendance : en 1987, le protocole de Montréal, signé par une trentaine de pays, met un frein à la production de CFC. Aux côtés de scientifiques comme Mario Molina, Sherwood Rowland ou James Lovelock, deux puissants chefs d’État, pourtant peu réputés pour leur conscience écologique, ont joué un rôle majeur dans la préservation de la couche d’ozone : Ronald Reagan et Margaret Thatcher.
    Face à l’urgence climatique actuelle, un pareil sursaut peut-il se reproduire ?
    SouRce ARTE

    RépondreSupprimer
  6. Urbanité et rivières
    https://laicite-moderne.blogspot.com/2013/05/urbanite.html

    RépondreSupprimer
  7. Contre nos gouvernants ou leurs opposants tous plus jacobins les uns que les autres les français resteront légitimement ingouvernables aussi longtemps que que notre pays ne constituera pas une République girondine Laïque et Féministe.
    .
    Plutôt que de se référer à des fake news ( religions ) rédigées à des époques où dans la majorité des populations le manque de connaissances était généralisé, il est préférable de lire LUCRÈCE un des rares penseurs de l’antiquité.

    RépondreSupprimer
  8. Gilets jaunes
    http://laicite-moderne.blogspot.com/2018/12/gilets-jaunes-suite-2.html
    .

    RépondreSupprimer
  9. Pour 2020, Exigeons, une République girondine et en contrepartie du fait religieux, l'enseignement du fait athée dès l'école.

    RépondreSupprimer
  10. Avec le curseur de ma souris préférée j'ai failli heurter une chauvesouris, spécialisée dans la covide active à plein temps. Bon ceci dit :
    PERNICIOSITÉ
    Sur Facebook, insérer un emoji pour approuver un commentaire, c'est une bonne chose quand on juge que ce n'est pas nécessaire d'ajouter un élément supplémentaire documenté ou d'information - mais se contenter d'un emji pour marquer ‘’ Son ‘’ désaccord sans prendre la peine de l’exposer preuves à l’appui, c’est faire preuve d'indigence culturelle ou d'impuissance subordonnée à un niveau d'inculture ahurissant.
    Quand pensez-vous ?

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.