dimanche 12 mai 2019

Le mot et la chose


    En France la beauté n’est pas un risque - dans notre pays, la pensée est la seule lumière

Paul Klee

S. J...n, m’écrit.

Claude, et pour vous les jupes courtes, les talons, le maquillage et l'épilation, c'est quoi?!! - S......e J...n



    Comment peut-on, ne serait-ce qu’un instant, imaginer qu'un dieu s'occupe de ce qu'il a dans une penderie ou un réfrigérateur ?
    Quand une femme n’est pas sous-servitudes, elle ne se range jamais du coté de la volonté de domination des apôtres partisans de maintenir ou de prôner un sexisme d’État – tous plus les uns que les autres obsédés, acharnés, au quotidien, à nier l'identité féminine dans le but de cloner les femmes dans un « mode de vie » entièrement asexué ( virginité entre-autres )
    .
    Une femme, laquelle se sait séduisante sait s'habiller et porte avec élégance comme ça lui chante des jupes courtes et d'autres fois des jupes longues ni ne se prive, au bord de l’eau, de se mettre en bikini ou en monokini ou encore en ville de circuler en short quand bon lui semble … et cela devrait déranger – qui donc ?
    .
    C’est extra
    Avez-vous vu tant sur scène ou dans la vie commune des chanteuses lyriques ou des danseuses de ballets, travailleuses, d’un immense et extraordinaire talent, si j’ entends bien ce que vous me dites, ces femmes seraient impudiques ou de simples connasses ?
    .
    Tout le monde observera que ces femmes dotées d’un immense talent se présentent en public épilées sous les aisselles, la plupart du temps avec des chaussures à talons hauts et savamment maquillées.
    .
    Les danseuses ne craignent pas de montrer leurs jambes - sur scène, bien que relativement peu vêtues, elles se sentent, disent-elles, incroyablement libres : d’après-vous, leur manière d’être, est-ce à l’insu de leur plein gré ?
    .
    Je vais vous dire, je pense que comme la plupart des féministes de boudoirs ou de l’intersectionnalité qui n’ont rien compris au Féminisme Universel, vous-vous complaisez dans le culte de la victimisation reposant sur la présentification d’une vision duelle inspirée par les obsolètes modalités islamique et judéo-chrétienne ( bien et mal ) faute de vous montrer capable, sans essentialiser les unes ou les uns, de produire un discours nuancé sur la nature des relations qu’entretiennent les femmes et les hommes dans notre société
    .
    Même si ostensiblement vous ne l’affichez pas se devine parfaitement les religions ou la religion derrière laquelle vous-vous abritez, lesquelles sont avant tout des mythes, des fictions, des fantasmes nécessaires sans lesquelles les fétichistes comme vous perdraient toute raison de vivre
    .
    Alors, faites l’effort de comprendre que le clonage des esprits par la religion n’est pas le signifiant d’une femme autonome, lucide, consciente de son identité féminine dont la volonté d’indépendance est sa manière d’être première – une femme ne naît pas indépendante du patriarcat, elle le devient

.

Réponse à un lecteur, lequel se déclare de l’intersectionnalité et du CRAN, qui entre-autre, ce qui n’étonnera pas... se veut défendeur de l’excision
.
Vivre débarrassé de la crainte des dieux

Oui, la maladie victimiste touche, au détriment de l’éthique, presque tous les domaines où les explications non-scientifiques excellent à maintenir de minoritaires populations comptant parmi les plus crédules dans la maladie d’illusions*1 induite par l’emblématique et tragique notion d’espoir constitutive de toutes les philosophies de pouvoirs, dont les religions toujours au service, dans nos sociétés, de tous ceux détenant un pouvoir de dominants : politique, économique, patriarcal ou communautariste

*1prier, demander à un dieu d’intercéder en sa faveur n’est que superstition
.

Réflexivité et auto-observation
Indissociables dans une démocratie, le féminisme universel et les libertés individuelles déterminent pour l’essentiel les valeurs universelles constituant le statut de citoyen – étant conscient de ces solidarités je ne soutiens pas et n’hésite pas à criminaliser les cultures dites traditionnelles souvent sacralisées par la religion, pour soutenir sans réserve le féminisme universel parce qu’il ne connaît pas la couleur de la peau, et je suis fier que ce féminisme là ait été généré par des femmes et des hommes blancs occidentaux

.

C’est ma façon de vous dire que je me passe gaillardement de vos remarques sans autre objet que de maintenir la domination des hommes ( dits de votre communauté ) sur les femmes

CRAB

.

Suite : Khatia Buniatishvili


.

Suite 2 : Changelejeu et Mahomet - Réédition


.

Suite 3 : Religions sans conscience n’est que ruine de l’âme





7 commentaires:

  1. Citation :
    La France est un drôle de pays. Toujours à la ramasse. A la fin des années 60, l'Europe de l'Est s'insurgeait contre le communisme... et en France on en réclamait davantage. De nos jours, le monde arabe combat l'#islamisme... et en France on lui tient la porte.
    Raphaël Enthoven

    RépondreSupprimer
  2. il n’y a pas d’islam de France, mais un islam en France dont quelque soient leurs origines les français et surtout les françaises ne veulent pas.

    RépondreSupprimer
  3. Les gnomes et les gnomides du féminisme victimiste ou de l’intersectionnalité sont autant qu’on le désire outranciers à ce point qu’ils se savent naturellement appelés à disparaître.

    RépondreSupprimer
  4. Qui savait ?
    Avoir et paraître, croire ou être.
    http://laicite-moderne.blogspot.com/2019/05/qui-savait.html

    RépondreSupprimer
  5. La façon de s’exprimer est un indicateur de tendance.
    Dégager le sens du langage courant des personnes qui ont fait leur scolarité dans une école confessionnelle ou laïque.
    .
    École confessionnelle : Cet homme pourra-t-il exercer son libre arbitre ?
    .
    École laïque : Cet homme pourra-t-il exercer selon son entendement ?
    Où encore, " en toute conscience " ?
    .
    .
    Quand la mythologie et l’éthique se conjuguent pour former un grand corps joyeux.
    C’est sous le regard amusé de Dionysos accompagné du rire solaire de Démocrite, qu’au son de la flûte du non-conformiste « dieu Pan », lequel ne voulut jamais sexuellement contraindre Syrinx, que les monothéistes sont pris de panique de savoir toujours de plus en plus nombreuses les femmes qui se sont affranchies du patriarcat.

    RépondreSupprimer
  6. Michel Serres avait raison de dire que, dans notre pays, la plus grave menace pour les jeunes générations, c'est la montée de la pudibonderie qui nous vient en ligne direct d'outre-atlantique. ( essentiellement les États-Unis et le Canada ). Jeunes gens, filles et garçons ne vous faites pas avoir, restez français.
    .
    Florent Chazarra
    Et dire qu'il n'y a pas si longtemps on pouvait bronzer seins nus à la plage ... bon courage !!
    .
    Maryse Dubois
    Ben oui si tu veux cancer du sein...
    .
    Claude Bouvard Maryse Dubois -
    Exemple parfait de l'utilisation de la nature pour éviter de dire que l'on considère les seins des femmes [ à l'air ] indécent. C'était sensiblement la même méthode ou le même masque qu'utilisaient face à Élisabeth Badinter*1 ( *1féminisme universel ) les pro-allaitement maternel ou les anti-IVG.

    RépondreSupprimer
  7. Restez française, vous ne le regretterez jamais.
    Dans notre pays, la coquetterie a pour habitude de narguer les canons religieux, pas de s’y conformer. En France, mode islamique est un oxymore.
    La mini-jupe parle d’échange informulé, de désir inassouvi, le voile culpabilise le désir.
    .
    Ce ne sont pas les religions qui ont inventé le féminisme universel ni l’athéisme chrétien mais la spiritualité athée libertine-libertaire.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.